"L'enseignement : apprendre à savoir, à savoir faire, à faire savoir" Louis Pauwels (1920-1997)

Plus qu'un outil, les cours particuliers sont devenus un besoin incontournable pour beaucoup d'entre nous. Qu'il s'agisse de cours en ligne, de cours de soutien scolaire, ou encore de cours en groupe, de nombreuses manière existent pour se former auprès d'un professeur.

Toutefois, les services d'un enseignant sont parfois coûteux, nous privant alors de cet investissement de capital humain (la connaissance), qui est pourtant fondamental pour la réussite scolaire d'un élève.

Selon un sondage Opinion Way, 69% des parents interrogés déclarent qu’ils conseilleraient le métier d'enseignant à leur enfant, car il permet notamment de concilier vie professionnelle et vie privée (46%).

Et pour 41 % d'entre eux, les cours particuliers préparent les générations futures à construire la société de demain.

C'est là que les associations interviennent !

Présentes dans de nombreuses villes (parfois mêmes villages), elles offrent un service d'enseignement bénévole à quiconque souhaiterait se perfectionner en maths, en anglais, et même en piano !

Voici comment donner des cours particuliers dans une structure associative.

Qu'est-ce qu'une association de cours particuliers ?

Quel est le rôle d'un enseignement bénévole ?
Le milieu associatif est un secteur non marchand idéal pour apprendre.

C'est peut-être la question à se poser avant tout : quel est le statut d'une association et qu'est-ce que cela implique ?

Une association est l'alliance entre au moins deux personnes, autour d'un projet commun et collectif, dont la finalité est non-marchande dans la plupart des cas, c'est-à-dire qu'elle ne cherche pas à réaliser des bénéfices.

Si des bénéfices sont réalisés, ceux-ci doivent être intégralement réinvestis dans le fond de roulement de l'association.

Les concepts de marge commerciale, de profits et de dividendes sont donc en théorie interdits dans le monde associatif !

Les objectifs poursuivis par une association peuvent être divers : domaine sportif, humanitaire, étudiant, formation, aide à la création d'entreprise, arts, etc.

Cette liberté de promouvoir une idée, un projet, a été mise en place en 1901, avec la loi Waldeck-Rousseau du 1er juillet, à propos du contrat d'association.

Sur le papier, la législation offre un cadre légal pour toute association créée en France, et toutes ces dernières se doivent de suivre ce que l'on appellera désormais la "loi 1901".

N'importe qui peut créer son association à partir de 16 ans.

Dans certains cas, l'autorisation du juge des tutelles peut s'avérer nécessaire, mais tout indique que se lancer dans le milieu associatif est envisageable par tout le monde !

On pourra alors parler d'association si elle respecte trois critères.

Une association dispose de statuts, qui régissent son fonctionnement et son organisation.

On prendra comme pilier l'entraide et les liens apportés entre les membres pour faire fonctionner les activités de l'association.

Un but non lucratif implique de ne pas réaliser de bénéfices.

Si tel est le cas (et c'est possible), il faut impérativement que ces bénéfices servent à financer les projets et les activités de l'association. Cela semble aller de soi, mais c'est ce qui va fonder le bien-être de l'organisation.

Une association a le droit, néanmoins, d'avoir une activité commerciale et de générer des excédents d'exploitation : ils seront alors assujettis aux impôts commerciaux.

  • L'association déclarée en Préfecture peut posséder un patrimoine foncier. Certaines d'entre elles ont même un statut particulier, celui d'associations reconnues d'utilité publique.

On les appelle ainsi car leur but, leurs activités, sont jugés d'intérêt général par le Conseil d'État.

Elles peuvent ainsi recevoir des donations.

C'est donc un statut particulier  qui n'implique donc que rarement de l'argent.

Au sein d'une association loi de 1901, il faut être adhérent pour pouvoir exercer et donner des cours privés.

L'adhésion est soit ouverte à tous, soit réservée à un type de public, ou soumise à l'accord des membres du directoire de l'association.

Celle-ci est soumise à une cotisation, dont le montant est parfois fixé selon les ressources mensuelles perçues.

Enseigner au sein d'une association permet donc de dispenser des cours de façon éthique, solidaire et citoyenne.

Étudiant, actif ou retraité, l'adhérent peut être bénévole ou salarié de la structure.

Donner des cours de soutien en association relève donc de la passion, d'un véritable engagement de la part des professeurs particuliers, qui vont faire de cette aide aux devoirs un véritable moment d'échange et de partage.

Passer par un organisme privé de cours particuliers peut également être une solution.

Donner des cours de soutien scolaire en association

Combien de cours suffisent pour progresser dans une asso ?
Être volontaire pour enseigner, plus qu'une formation, une vocation !

L'enseignement est un très beau métier.

Transmettre une connaissance, des valeurs, combler les lacunes d'un élève à travers des cours de maths ou de physique chimie, tel est l'objectif concret d'un professeur de soutien scolaire.

Le véritable atout d'un professeur en milieu associatif est sa passion, sa volonté et son goût pour donner des cours particuliers en ligne.

En effet, alors que le statut de ce dernier est bénévole, son seul attrait sera la reconnaissance et la progression potentielle de son élève.

Une récompense qui, si elle n'en a pas l'air, est primordiale aux yeux d'un enseignant.

Pour tous niveaux, de la primaire, à la 6ème en passant par le lycée et les classes préparatoires, le professeur particulier s'adaptera au niveau de son élève.

On retrouve évidemment différents profils selon les associations, mais tous se feront un plaisir de transmettre leur savoir.

Les programmes scolaires sont souvent similaires, mais certaines œuvres, certains chapitres, changent au fil des années.

Par exemple, si l'enseignant pouvait, avant la suppression des filières L, S et ES du bac général, choisir les œuvres littéraires à étudier, celles-ci seront désormais imposées dans les nouveaux programmes scolaires officiels de 2020-2021.

Les professeurs doivent être des guides accompagnateurs, des gens expérimentés qui délivrent, pendant les vacances ou non, une expérience, un soutien, toujours pour faire progresser rapidement, en adéquation avec l'année scolaire ou universitaire.

C'est cette idée charnière qu'il ne faudra pas laisser de côté.

Être professeur en association demande du temps, de l'investissement, de la motivation, et c'est parfois stressant.

Il s'agit là d'un véritable engagement, d'un véritable attrait pour la profession.

Ce métier demande donc beaucoup de contrôle, de gestion du temps, mais aussi de l'anxiété, de sorte que les cours particuliers délivrés soient les plus efficaces et accessibles pour un élève de Terminale, un étudiant en BTS ou DUT ou un étudiant en Master.

Des perspectives méthodologiques et humaines à la fois, l'accompagnement scolaire en association est une alternative à ces cours qu'on appellera "classiques", qui se pratique à domicile ou à distance.

L'association, une alternative au soutien scolaire classique

Qui peut proposer un professeur bénévolement ?
Quand enseignement rime avec engagement.

Faire une dissertation, une leçon individualisée de 1ère, un soutien à domicile en lettres modernes, tout ceci est possible en association, à un tarif horaire défiant toute concurrence !

Car oui, précisément, les professeurs sont souvent des bénévoles !

Ainsi, il n'y aura pas de réduction d'impôt, pas de chèque emploi service universel - qu'on appelle le CESU -, pas de déduction fiscale, juste un passionné et son élève, réunis autour d'un cours d'espagnol, ou d'un chapitre de physique chimie.

Dans le cours particulier classique, la famille est un particulier-employeur qui recrute un professeur-salarié.

Ainsi verse-t-elle un salaire brut comprenant le salaire net à l'enseignant et les cotisations sociales dues à l'URSSAF.

L'association offre donc un cadre différent du soutien scolaire classique en raison du tarif, mais surtout, elle se caractérise par l'absence de lien de subordination entre le professeur et la famille de l'élève !

Effectivement, le cours de soutien en association est souvent plus humain, plus accessible, et donc cette formule confère un accompagnement pédagogique potentiellement plus efficace.

L'emploi du temps est donc malléable, il y a moins de cadre, et donc moins de contraintes concrètes.

L'effort demandé sera plus important pour le professeur, qui se devra de trouver la bonne manière d'enseigner, la bonne révision, la bonne pédagogie.

Comme les cours de soutien scolaire classiques, il est possible de donner des cours collectifs avec un petit groupe, de mener à bien une préparation aux examens, ou encore d'aborder le brevet des collèges de façon plus détendue.

Par ailleurs, alors que certains cours peuvent être dispensés dans les locaux même de l'association, certains d'entre eux sont souvent très bien pourvus en manuels et autres jeux pour enfants.

Attention toutefois à ne pas faire de baby-sitting par la même occasion!

Voilà donc en bref, en quoi un enseignement en milieu associatif peut apporter par rapport à un soutien scolaire au sein d'une structure plus cadrée (comme Acadomia, Completude ou le Cours Legendre, par exemple) :

Cours particulier classique.Cours particulier en association.
Payant.Gratuit.
On est certain de la qualité de l'enseignement.Bénévole, dont la passion est le moteur, mais n'est pas incompatible avec l'expérience.
Structure cadrée.Organisation plus humaine.
Beaucoup de structures existent en France.Il existe un peu moins d'associations, mais on peut toujours en trouver une à quelques pas de chez nous.
Propose des cours de soutien à domicile, en ligne, des stages intensifs, des préparations aux examens, etc.Propose sensiblement les mêmes choses.

Mais comment s'y retrouver face à la profusion d'associations françaises ?

Lesquelles proposent des cours particuliers ? Vers qui se diriger dans ma ville ?

Il est également possible de devenir prof en ligne.

Donner des cours de musique en association

Lorsque l'on évoque les cours en association, on pense souvent aux organismes de soutien scolaire associatifs.

Mais dans la vie et dans le milieu associatif en France, il n'y a heureusement pas que l'école !

Comment devenir prof en association ?
Enseigner la contrebasse : moins formelles que le conservatoire, les assos sont plus décontractées !

L'association est également un très bon endroit pour l'apprentissage de la musique.

Qui dit cours particuliers ne dit pas nécessairement donner des cours de soutien à domicile ou des stages de préparation au concours de telle ou telle fonction publique.

Vous pouvez tout également donner des cours de piano, des cours de guitare, de violon ou de batterie, de violoncelle, de tout autre instrument de musique.

Un prof particulier de musique peut faire progresser plus rapidement ses élèves que s'ils apprennent tout seul.

Ouverte à tous les âges et à toutes les classes sociales, une école de musique associative propose souvent plusieurs disciplines assez variées.

Cours de saxophone, chant lyrique, cours de violoncelle, de guitare basse ou de contrebasse, cours d'éveil musical, harpe, flûte, chant et chorale...

Un prof pourra être amené à apprendre la musique à des enfants dès l'âge de 3 ans, aux adolescents et aux adultes dans différents styles : jazz, musique classique, musiques actuelles etc.

Le fait d'enseigner au sein d'une association est également une question d'éthique : une association étant régie par la loi 1901, celle-ci interdit par ses statuts les relations marchandes.

Cela ne signifie pas que les cours de musique seront gratuits.

Mais une association étant financée par des contrats aidés et des subventions, elle n'est assujettie à aucune logique de rentabilité financière.

Cela dit, pour enseigner dans une école de musique associative, le statut n'enlève en rien la nécessaire qualification du prof.

Certes, en France, le métier de professeur privé n'est pas réglementé : la loi n'impose aucun diplôme pour donner des cours particuliers de musique.

Mais pour être légitimes, les professeurs de musique passent souvent des diplômes de musique à l'instar du diplôme d'État de professeur de musique.

Souvent, ils seront diplômés d'un conservatoire à rayonnement national ou régional - le Saint Graal étant le Conservatoire National de Paris -, qui servira à faire ses preuves.

Pour être recruté au sein d'une association, aucun diplôme n'est donc prérequis mais l'équipe dirigeante cherchera en toute logique à questionner vos compétences musicales et pédagogiques.

Partant, l'embauche dans une association sera parfois singulièrement comparable à celle sur un poste en entreprise.

Quelle que soit la culture et la politique de la structure, il faudra pouvoir attester d'une bonne expérience en tant que musicien, être motivé, ouvert d'esprit, à l'écoute et pédagogue.

Un professeur ne doit jamais juger son élève : à l'inverse, on insistera davantage sur les progrès réalisés que sur les échecs.

Quelques exemples d'associations dans toute la France

Que l'on soit résident à Paris, à Bordeaux ou encore à Marseille, il existe toujours une association où les cours particuliers à domicile (ou non) seront proposés.

Sachez même que les villages en proposent parfois, contrairement à ce que l'on pourrait penser !

Voici quelques assos où postuler en France selon votre ville de résidence.

Assoréussite

16, rue Camille Flammarion, 75 018 Paris.

Donner des cours à domicile : quelles structures choisir ?
Je traverse tout Paris pour dispenser mes cours de guitare. Mais c'est l'asso qui paie !

Créée en 1989 par un groupe de professeurs, cette association parisienne compte plusieurs dizaines de bénévoles au sein de ses équipes.

Formés à favoriser la réussite des élèves, les intervenant viennent sans contrepartie, dans les locaux d'Assoréussite, dispenser leur aide scolaire.

L'Association Réussite propose une aide aux devoirs gratuite pour venir en aide aux élèves souffrant de difficultés scolaires à Paris.

L'asso reçoit un soutien financier de la Caisse d'Allocations Familiales de Paris.

L'association propose des séances d'accompagnement scolaire, des sorties pédagogiques et ludiques. Des réunions en comités sont organisés entre les bénévoles, ce qui permet de maintenir du lien social entre les adhérents.

Entraide Scolaire Amicale

Cette association a été créée en 1969 pour lutter contre l'échec scolaire des élèves en difficulté et les aider à obtenir une bonne note à l'école.

En 50 ans d'existence, l'association a aidé plus de 4 000 enfants et réunit plus de 3 500 bénévoles. En 2015, E.S.A a reçu l'agrément du ministère de l'Éducation Nationale, ce qui lui permet d'être reconnue d'utilité publique.

L'association veut promouvoir un droit à la même chance pour tous les enfants du CP à la Terminale.

L'action sociale des bénévoles se décline en trois axes :

  • L'accompagnement individuel pour redonner confiance et rendre autonomes les enfants,
  • La sensibilisation des parents pour les impliquer dans le travail scolaire,
  • L'ouverture sur le monde qui entoure les enfants.

L'entraide, l'équité, la proximité, la solidarité, la confiance et le respect sont les valeurs fondatrices de l'association.

L'APSCO à Lille

Basée à Lille, l'APSCO est une association de soutien scolaire et d'apprentissage du français, destinée à favoriser la réussite scolaire (donc la confiance en soi), et à consolider les bases d'un enseignement de qualité.

Réviser l'histoire géographie, donner un cours de mathématiques, s'improviser professeur de français, tout ceci est possible, grâce aux bénévoles de l'APSCO !

L'association donne des cours de soutien scolaire, des cours de français et de remise à niveau.

La structure dispose de deux centres de formation : un dans le quartier de Fives (1, rue Daumier), et un à la maison des associations de Roubaix, 24 Place de la Liberté.

Le centre socio-culturel d'Endoume, Marseille

Le Centre Socio Culturel Endoume propose différents projets, différents objectifs, notamment celui d'améliorer la scolarité des élèves.

Il dispense un accompagnement de la primaire à la 3ème, qui, avec l'aide et la disponibilité des bénévoles, donne tout son sens au professeur des écoles et au coaching scolaire.

Atelier de français, aide aux devoirs, dès le premier cours, le ton est donné : ici, on prône l'entraide et la solidarité !

L'Afev

L'Afev (Association de la Fondation Étudiante pour la Ville) existe depuis 1991.

Association loi 1901, elle participe à lutter contre les inégalités et l'échec scolaire dans les quartiers populaires français.

À travers des projets solidaires ou encore un accompagnement individualisé, l'Afev participe à la réussite de la scolarité, et à l'accès aux études supérieures pour tous.

Un joli programme qui, s'il est bien réalisé, est le fruit du travail de l'enseignant !

Qu'on soit parisien, lyonnais ou résident d'un petit village, une association est cet endroit où tout est possible, même devenir professeur ! Plus qu'un hobby, il s'agit là véritablement d'une passion pour la transmission, où le savoir et les relations humaines ne font qu'un.

Le Secours Populaire Français

Reconnue partenaire de l'Éducation Nationale, la Fédération de Paris du Secours Populaire est reconnue comme "association complémentaire de l'enseignement public" depuis 2000.

Depuis vingt ans, l'asso mobilise 170 bénévoles pour proposer de l'aide aux devoirs et de l'éveil culturel aux enfants en difficulté.

Les sessions de soutien ont lieu après les heures de cours ou le samedi, au sein d'établissements scolaires ou dans les locaux du Secours Populaire.

Des sorties éducatives (cinéma, musées, spectacles, visites de monuments, etc.) sont également organisées par les bénévoles de ce centre de Paris.

Attention : il est demandé aux parents de payer 10 € pour accéder à cet accompagnement pour l'année scolaire.

L'ASEEM à Toulouse

Cette association oeuvre pour le soutien de l'enseignement aux enfants malades.

Où donner des cours dans la ville rose ?
A Toulouse, le milieu associatif est plutôt dynamique : en tant que prof, c'est l'idéal !

Située au 2, rue Malbec, 31 000 Toulouse, l'ASEEM existe depuis 1988.

Le projet de l'asso promeut la continuité de la scolarité pour les enfants malades ou accidentés.

Membre de la Fédération pour l'Enseignement à Domicile et à l'Hôpital, elle bénéficie de l'agrément de l'Éducation Nationale.

Pour y exercer, les profs doivent avoir validé un bac+3 minimum dans la matière enseignée. L'association propose des cours à domicile ou sur les lieux de l'hôpital où l'élève est hospitalisé.

Les cours se déroulent à une fréquence d'une heure hebdomadaire par matière, à destination d'élèves du primaire à la Terminale, dans toute la Haute-Garonne.

Autre bénéfice : les frais de déplacement du prof sont pris en charge par l'association.

A noter que les familles doivent payer 16 € pour adhérer.

L'ASEEM est financée par la Mairie de Toulouse Métropole, les Mairies des autres intercommunalités et la Banque Populaire Occitane.

Bordeaux Musique

Vous souhaitez donner des cours de musique dans la ville de Bordeaux ?

Bordeaux Musique est une association à but non lucratif de loi 1901 dont l'objectif est de faciliter les relations entre les professeurs de musique et leurs élèves.

L'association mobilise des professeurs musiciens de haut niveau, qui donnent des cours particuliers de musique et de solfège.

Les publics sont à la fois des débutants et des musiciens confirmés.

Les activités sont les cours de piano, saxophone, contrebasse, trombone, cours de guitare, violon, cours de chant, de musique assistée par ordinateur, batterie et de flûte traversière.

La Semeuse à Nice

L'association niçoise La Semeuse, située au 2, montée Auguste Kerl dans le quartier du Vieux-Nice (06300)), propose des formations musicales, artistiques et sportives.

Créée en 1904, cette association sans but lucratif de loi 1901 est donc ancienne.

Agréée d'éducation populaire, La Semeuse propose la pratique d'activités sportives, culturelles, de loisirs et de vacances : natation, tennis de table, boxe éducative, théâtre, arts plastiques, musique, etc.).

L'association oeuvre pour l'insertion sociale, l'éducation à la citoyenneté, la sensibilisation culturelle, le soutien à la parentalité ou encore l'aide aux devoirs.

Vous excellez dans un domaine particulier et êtes Niçois(e) ?

Postulez à La Semeuse !

Pensez à faire marcher votre réseau pour devenir prof à domicile.

Besoin d'un professeur ?

Vous avez aimé l'article ?

0 vote(s)
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.