Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Prendre la nourriture en photo : l’histoire d’une pratique artistique

De Yann, publié le 22/03/2018 Blog > Art et Loisirs > Photographie > Photographie Culinaire : de la Nature Morte à Instagram

Les photos de hamburgers à l’avocat ou de pâtisserie sur fond de montagnes vous donnent envie ?

C’est parce que de talentueux photographes professionnels ou photographes amateurs connaissent toutes les techniques indispensables pour réaliser de belles photos (arrière plan, lumière naturelle, mode manuel, post-production, mise au point, vitesse d’obturation, bokeh, pose longue, post traitement,…).

Alors pour apprendre à votre tour à faire de belles photos et comment photographier les aliments, vous pouvez suivre un stage photo ou des cours de photographie.

Les professionnels vous montreront la technique de photo culinaire ainsi que la manière de prendre des photos et choisir son matériel.photo

Mais faire des photos comme un photographe professionnel demande du temps.

En attendant, découvrez tous les secrets de la photographie culinaire, qui, de l’avènement de la nature morte, à Instagram aujourd’hui, a beaucoup changée !

Photographie culinaire : définition et explication

Parmi tous les genres qui composent le 8ème art (photographie contemporaine par exemple), la photographie culinaire fait certainement partie d’un des genres les plus populaires avec la photographie de voyage.

La nourriture fait partie de notre quotidien, il parait donc normal qu’on s’y intéresse.

La photographie culinaire est un type de photographie professionnelle d’illustration spécialisé en nature morte et visant à réaliser des images attrayantes de nourriture afin d’utiliser ces dernières dans des publicités, dans l’emballage, dans des menus ou des livres de recettes.

Réalisée pour différentes raisons, la photographie culinaire est donc avant tout une nature morte :

La nature morte est la représentation visuelle d’un élément inanimé. En photographie, elle consiste à mettre en valeur le sujet grâce au décor, à la lumière choisie et à la mise en scène générale.

Les aliments sont souvent le sujet choisi pour réaliser des natures mortes.

On place alors des fruits et des légumes de manière à réaliser une belle composition, un peu à l’image d’un bouquet de fleurs.

Il faut aussi pouvoir et savoir régler la lumière, la profondeur de champ, le cadrage, et toutes ces petites techniques photographiques qui font de la photographie culinaire une véritable activité artistique.

L’histoire de la photographie culinaire

 

Comment est née la photographie culinaire ? La nature morte est l’ancêtre de la photographie culinaire.

La photographie culinaire est avant tout une nature morte dont l’objet est la nourriture.

Mais la nature morte existait bien avant que l’invention de la photographie n’intervienne.

En effet la nature était utilisée en peinture. C’est à la fin du XVIIème siècle que le terme de nature morte apparaît.

Son évolution se fit néanmoins en plusieurs étapes.

D’abord appelée cose naturali (choses naturelles) par Vasari, puis stilleven en Flandre (pièces de fruits, fleurs, poissons) et enfin stilleben par les Allemands, le mot nature morte arrive en France à la fin du siècle.

De nombreux peintres se prêtent à l’exercice.

Une manière d’apprendre à gérer la perspective mais aussi la lumière et les ombres. De quoi installer la nature morte comme véritable œuvre à part entière.

En photographie, les artistes reprennent les codes de la nature morte. Tout comme pour la peinture, la lumière est alors très importante pour obtenir une belle photo.

Les photographes prennent alors la nourriture en contre-plongée. L’appareil photo se situe au dessus des aliments afin de les prendre en totalité et sans artifices.

Une technique qui évoluera.

La photographie culinaire tente ensuite d’embellir les aliments. Les points de vue changent. Il devient alors assez courant de voir des photos de nourriture de façon à regarder les aliments de face.

Les gros plans deviennent également de plus en plus courants.

Mais ce n’est pas tout.

On commence également à maquiller les aliments de manière à leur donner une image plus attrayante et faire de plus belles photographies.

Désormais la photographie culinaire se fait sous tous les angles et surtout du dessus. Le sujet des photos n’est plus de simples aliments mais de véritables recettes bien élaborées et belles esthétiquement.

Découvrez-en plus sur la photographie humaniste également !

Comment utiliser la photographie culinaire ?

La nature morte servait autrefois en peinture afin de progresser en technique artistique mais aussi afin de réaliser de beaux tableaux.

Aujourd’hui l’utilité des photos culinaires a bien changé. L’arrivée de la publicité a bouleversé les codes de la photographie culinaire.

Alors à quelles fins sont réalisées les photos d’aliments ?

La publicité

La photo culinaire a commencé à changer avec l’apparition de la publicité dans les années 1930. En 1936, l’arrivée du Front Populaire implique aussi une augmentation des salaires et la création des congés payés.

Le pouvoir d’achat est alors plus important et les ménages commencent à acheter. C’est à cette époque que les créateurs de produits cherchent à donner la meilleure image afin de vendre leurs stocks.

Les grandes affiches apparaissent et la presse commence à relayer ces pubs.

À quoi sert de prendre en photo des aliments ? Les hamburgers sont omniprésents dans la publicité.

Il faut pouvoir faire les meilleurs clichés des recettes vendues. On le voit notamment désormais avec les publicités de hamburgers. Ces derniers sont soigneusement préparés pendant plusieurs heures afin d’obtenir le meilleur visuel.

Les livres de recettes

Les livres de recettes utilisent bien évidemment des photographies culinaires. Celles-ci servent à donner une idée aux lecteurs de l’aspect que doit prendre la recette.

Cela donne également des idées de décorations pour agrémenter ces recettes.

Beaucoup de livres de cuisine sont vendus chaque année. Bien que le secteur soit parfois mal en point, les livres de cuisine font encore recette.

Les blogs

De plus en plus d’amateurs de photographie et de cuisine allient leurs deux passions et les partagent au quotidien avec des lecteurs.

Les blogs de cuisine ont considérablement augmenté ces dernières années. Il devient simple de créer sa propre page et écrire des articles sur les meilleures recettes testées.

Les cuisiniers amateurs prennent alors de nombreuses photos. Une façon de propager l’art de la photographie culinaire.

Les réseaux sociaux

Intrinsèquement liés aux blogs culinaires, les réseaux sociaux sont également l’un des supports préférés des amateurs de photo de nourriture.

Instagram, Facebook, Snapchat, tous les moyens sont bons pour publier ses meilleures photos.

Photographe culinaire, un vrai métier ?

La photographie culinaire demande de nombreuses compétences qu’il est rare de réunir en une seule personne.

Afin de réaliser une jolie photo utilisable pour la publicité ou pour les maisons d’édition, il est nécessaire de rassembler une véritable équipe de professionnels.

Il faut alors bien évidemment recruter un photographe mais aussi un directeur artistique afin de tout mettre en place, un styliste culinaire pour poser du vernis sur la nourriture, et un accessoiriste qui saura mettre en scène les aliments.

Peut-on vivre de la photographie culinaire ? Les photographes culinaires doivent embellir les aliments.

Il est donc tout à fait possible de devenir photographe culinaire professionnel et trouver du travail.

En freelance, en agence ou pour une entreprise, le photographe culinaire s’occupe de prendre les meilleurs photos possibles en choisissant la cadrage, la lumière, le point de vue,…

Les photographes peuvent également être photographe culinaire indépendant et blogueurs professionnels. Ils sont alors contactés par des entreprises et restaurant afin de réaliser des photos et en faire la pub sur les réseaux sociaux.

Le domaine s’est tellement professionnalisé qu’un Festival International de la photographie culinaire est régulièrement organisé.

Il est aussi possible de vous professionnaliser dans le domaine. Un cours ou un stage photo peut être organisé par des professionnels pour vous donner tous les petits trucs et astuces afin de réussir vos photos.

Des formations comme un BTS en photographie peut aussi être une bonne base pour comprendre la technique photographique nécessaire (obturation, cadrage, sensibilité, temps de pose, balance des blancs, focale,…).

Envie d’en découvrir plus sur la photographie paysage aussi ? C’est ici !

Instagram : la nouvelle vitrine de la photo culinaire

Vulgairement appelé Food Porn, le partage de nourriture sur les réseaux sociaux est extrêmement suivi sur Instagram.

Plusieurs comptes sont entièrement dédiés à la photographie culinaire et partagent chaque jour une nouvelle photo de nourriture.

Parfois avec un thème spécifique comme l’avocat, les hamburgers, les pâtisseries ou encore les plats salés, ces comptes sont suivis par des milliers de personnes.

Aujourd’hui, plus besoin d’avoir un appareil photo reflex pour réaliser des photos de qualité. Les amateurs de bonne bouffe se contentent de l’option photo de leurs smartphones.

Selon un sondage organisé par le site Les Numériques, 97% des personnes interrogées utilisent régulièrement le smartphone pour photographier.

De quoi assurer l’avenir de la photographie culinaire.

Photo culinaire : les comptes Instagram à suivre

Pour trouver l’inspiration, apprendre de nouvelles recettes ou juste pour le plaisir, les comptes de photo culinaire sur Instagram sont très efficaces !

Alors voici une petite sélection de comptes à suivre sans modération !

Comment trouver l'inspiration ? Les réseaux sociaux permettent de partager toutes les photos d’amateurs et professionnels.

Ne vous rendez pas sur ce compte tout de suite si vous avez faim !

Un nombre incalculable d’hamburgers sont présentés de face de manière à voir leurs garnitures. Galettes de pomme de terre, avocat, oignons, saumon, découvrez toutes les recettes pour vous faire plaisir.

Si vous aimez la nourriture, les voyages et la photo, ce compte est pour vous !

L’auteur du compte prend ses mains en photo avec une spécialité du pays qu’elle visite. En fond, on peut alors profiter des plus beaux décors des quatre coins du monde.

Food Deco est l’incontournable de la photographie culinaire. Suivez régulièrement toutes les recettes à base d’avocat et faites vous plaisir avec les yeux. Les photos sont incroyablement belles.

Cette échantillon de comptes Instagram permet aux amateurs de progresser en s’inspirant des angles de prise de vue et de la lumière utilisée.

Enfin, pour poursuivre votre apprentissage du 8ème Art, découvrez-en plus sur la photographie célèbre !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar