Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Laisser parler son inventivité derrière les fûts

De Yann, publié le 16/04/2019 Blog > Musique > Batterie > Apprendre la Batterie pour Développer sa Créativité !

« Un excellent potage prouve plus de créativité qu’une mauvaise peinture. » Abraham H. Maslow

Jouer de la batterie ou de n’importe quel autre instrument (guitare électrique, guitare basse, saxophone, contrebasse…) est un excellent moyen de développer sa créativité.

La musique est un fort vecteur de plasticité cérébrale qui est à la base de l’apprentissage musical. Ainsi, la pratique et l’écoute d’un instrument activent et modifient différentes zones du cerveau.

La musique est une compétence cognitive universellement partagée, à l’exception des 5 % de cas de dysfonctionnement appelé amusie. Ainsi, on peut ne pas parler la même langue mais quand même se comprendre et être synchronisé en écoutant la même mélodie.

Devenir batteur permet donc de développer sa créativité sans même y penser !

Comment allier technique et créativité à la batterie ?

Comment améliorer son inventivité en tant que batteur ? La créativité se travaille tout comme la technique (source : Out of the Box).

Les instruments de musique, ça se travaille ! Ne devient pas un as de la caisse claire et de la grosse caisse qui veut.

Quand on débute l’apprentissage d’un instrument, il est important d’acquérir une certaine technique avant de pouvoir se lancer dans l’improvisation et laisser aller sa créativité.

En revanche, dès l’apprentissage des rudiments, il est possible de travailler son inventivité.

Par exemple, dans le travail des moulins, la première étape va bien sûr être de gagner en endurance, en rapidité et en dextérité. On travaille la synchronisation main droite main gauche.

Cependant, il est possible d’aller plus loin et de travailler l’indépendance et la créativité.

Ainsi, quand on travaille les moulins avec les mains, il est important de travailler avec les pieds en ajoutant une cellule de rythme. L’intérêt est de développer son indépendance mains pieds et ce n’est pas évident !

Mais cela permet d’aboutir à la dernière étape qui vise la créativité. On peut par la suite créer ses propres exercices pour travailler les nuances. Pour y parvenir, mieux vaut avoir un morceau de papier sous la main, le but étant d’analyser le rythme que l’on crée pour parfaitement le maîtriser.

Rassurez-vous, pas besoin de savoir lire une partition batterie pour pouvoir noter ses exercices.

Quels exos travailler à la batterie ? Avec les moulins, la grosse caisse et le charleston au pied.

Il existe une multitude de possibilités :

  • Le moulin binaire basique fait sur la caisse claire : D G D D G D G G D G D D G D G G (D étant la main droite, G étant la main gauche),
  • Mais il est possible d’ajouter un coup de grosse caisse sur le premier temps de la première et de la troisième mesure, ainsi qu’un coup de charleston sur le 1 de la deuxième et de la quatrième mesure,
  • Par la suite, il est aussi envisageable de remplacer la main droite par le pied droit,
  • Puis vous pouvez ajouter des coups de cymbales comme la ride ou la cymbale crash avec la main droite (vu qu’elle ne fait plus rien)…

Commencez par travailler à tempo lent puis accélérez-le au métronome quand vous maîtrisez bien l’exercice créé.

Vous l’aurez compris sky is the limit à votre imagination mais apprendre la batterie demande beaucoup de travail. Batteries acoustiques ou pad de batteries électroniques, amusez-vous avec les différents rythmes pour inventer les vôtres !

Quels sont les traits de caractère des créatifs ?

Comment travailler sa créativité de musicien ? N’hésitez pas à penser différemment !

Ecrivains, peintres ou musiciens, les créatifs nous entourent et ils ont des traits communs :

  • La persévérance : même si l’artiste échoue, il recommencera. Les échecs font progresser et c’est en se trompant qu’on apprend le mieux,
  • L’ouverture à l’expérience : la curiosité favorise l’innovation et l’originalité. Un artiste gardera son esprit ouvert à tout pour pouvoir évoluer et proposer de nouvelles choses. L’observation est faite pour nourrir la créativité,
  • La confiance en soi : grâce à laquelle on ne se laisse pas abattre lorsque l’échec survient. La confiance en soi permet de ne pas inhiber la créativité,
  • La pensée divergente : un artiste aura des pensées originales, nombreuses et qui ne se limiteront pas à son domaine de prédilection. Un artiste, au vu de son ouverture d’esprit, pourra avoir des pensées sur divers sujets,
  • La capacité à synthétiser leurs expériences : afin de créer quelque chose de nouveau et d’utile.

« La créativité, c’est simplement établir des connexions entre les choses. Quand vous demandez aux personnes créatives comment elles ont réalisé telle ou telle chose, elles se sentent un peu coupables parce qu’elles ne l’ont pas vraiment réalisé, elles ont juste vu quelque chose. Cela leur a sauté aux yeux, tout simplement parce qu’elles sont capables de faire le lien entre les différentes expériences qu’elles ont eu et de synthétiser les nouvelles choses. » Steve Jobs

Qu’est-ce que la pensée divergente ?

La pensée divergente est une méthode de pensée utilisée pour produire de multiples idées créatives en imaginant une multitude de solutions possibles.

Le but est de générer de nombreuses idées aléatoires et spontanées qui seront ensuite rassemblées et organisées grâce à la pensée convergente.

Pour la majorité des psychologues, un QI élevé n’explique pas la créativité mais des traits de personnalité favorisent la pensée divergente et donc la créativité. L’anticonformisme, la curiosité, la prise de risques et la persévérance sont autant de qualités à avoir pour être inventif.

La pensée divergente est en soi une technique de créativité, souvent utilisée par les musiciens sans qu’ils en aient conscience. Violoncelle, clarinette, tambourin ou flûte traversière, tous les instruments peuvent être utilisés de manière créative.

A l’université Vanderbilt, on a découvert que les musiciens et particulièrement les batteurs utilisent les deux hémisphères de leur cerveau, les rendant plus capables d’employer la pensée divergente pour penser et donc créer.

La batterie permet, encore plus qu’un autre instrument, de développer les deux hémisphères du cerveau car l’indépendance des mains et des pieds est plus forte à la batterie et chaque côté du corps est géré par un hémisphère propre.

Et si vous êtes gaucher, c’est le double effet Kiss Cool (expression datant des années 1990, je m’en excuse). En gros, les gauchers ont plus de chance d’utiliser la pensée divergente que les droitiers. Encore une histoire d’hémisphère du cerveau tout ça.

Par ailleurs, une étude de Charles Limb, coordonnée par l’Université de San Francisco a mis en avant le fait que la créativité amène une implication du système émotionnel. Certaines émotions favoriseraient ainsi la créativité.

En effet, le cortex préfrontal dorso-latéral se met en veille lors de l’improvisation. Cette zone du cerveau est en charge de la planification et du contrôle du comportement.

Faire de la batterie permet aussi d’améliorer son sens du rythme.

Mais si vous voulez développer votre capacité à utiliser la pensée divergente, tout n’est pas perdu. Vous pouvez faire quelques exercices simples =

  • Créer des listes de questions que vous vous posez, même (surtout) si vous ne pouvez pas trouver une réponse obligatoirement juste,
  • Vous laisser des instants de réflexion ou de méditation durant lesquels vous laissez votre esprit vagabonder,
  • Tenir un journal : l’écriture est un excellent moyen de développer sa pensée divergente, même si vous prenez des cours de musique et que vous pensez que cela n’a rien à voir,
  • Jouer à des jeux de rôles : alors non, pas sur la Xbox mais en jouant aux cartes avec des vrais gens. Et cela n’a pas forcément besoin d’être hyper compliqué. J’en ai testé un récemment qui s’appelle Time Bomb et une partie peut se terminer en 15 minutes. Le but est de désamorcer une bombe (si vous êtes dans l’équipe bleue) ou de la faire exploser (si vous êtes dans l’équipe rouge). Personne ne sait qui est rouge ou bleu et vous devez argumenter pour repérer les membres de votre équipe. Très instructif !
  • Faire de l’écriture automatique : choisissez un sujet et écrivez sans réfléchir pendant 10 minutes ou un quart d’heure. Ne faites pas attention aux fautes ou aux signes de ponctuation, l’important est de laisser aller sa pensée. Répéter régulièrement, cet exercice peut vous aider à débloquer votre créativité.

Apprendre la musique, c’est aussi améliorer son inventivité alors à vos fûts ! Votre plaisir de jouer n’en sera que décuplé.

Les conseils pour améliorer votre créativité à la batterie

Quelque soit votre style de musique de prédilection, que vous preniez des cours de batterie ou non, l’instrument de percussion vous apportera une certaine créativité qu’il faut entretenir.

Voici quelques conseils pour développer sa fantaisie musicale !

Comment améliorer son imagination de batteur ? Les enfants n’ont pas de barrière créative !

Quelques conseils généraux

Tout le monde peut développer sa créativité que l’on joue du trombone, de la guitare folk, de l’harmonica ou que l’on ne joue pas du tout.

La créativité est, semble-t-il, la compétence du 21ème siècle. Autant la développer par tous les moyens.

Pour cela, plusieurs conseils :

  • Ouvrir son esprit : la curiosité encore et toujours !
  • Discuter des idées en débattant sur des thèmes variés : forcez-vous à participer à des débats de société pour développer vos arguments et faire appel à votre créativité pour cela,
  • Côtoyer des enfants : ils n’ont aucune barrière à leur fantaisie et on devrait tous rester enfant dans notre tête rien que pour l’imagination débordante qu’ils ont !
  • Méditer : laisser aller ses pensées permet d’aborder sa vie de manière plus sereine. Même 5 minutes par jour permettent d’obtenir des résultats,
  • Lire et apprécier l’art sous toutes ses formes : parce que l’inspiration ne vient pas seulement de la musique ou de l’instrument que l’on pratique,
  • Faire de l’exercice : au même titre que la méditation, faire de l’exercice permet de se libérer de pensées négatives et de développer son imaginaire,
  • Procrastiner : ne rien faire peut vous aider à augmenter votre inventivité. Essayez donc si vous n’êtes pas convaincu !

« Nous avons découvert que même les activités les plus banales peuvent nourrir la découverte de nouvelles intuitions, de nouvelles connaissances et de nouveaux moyens d’exprimer des idées de toutes sortes de façons. Le potentiel est infini. » John Rink, professeur d’études en performance musicale à l’Université de Cambridge

Des conseils spécifiques à la batterie

L’expression créative se réalise à travers quatre postures : la liberté, la flexibilité, le sentiment d’être dans l’instant présent et le don de la musique à un public (même si celui-ci est fictif).

De là, découle des conseils pour ceux qui souhaitent débuter dans l’univers créatif de la batterie :

  • Soyez disponible et concentré : on éteint télévision, portable, internet… La créativité a besoin d’espace pour grandir. Concentrez-vous sur tout ce que vous entendez et ce que vous faites. Et si vous vous réveillez avec un air inconnu dans la tête, notez-le ou enregistrez-le. Il se pourrait que ce soit un début de morceau à vous !
  • Ecoutez d’autres styles musicaux : votre muse a besoin d’être nourrie de différentes influences musicales. En vous éloignant de votre sonorisation habituelle, vous développerez votre imagination,
  • Suivez votre intuition : parfois vous serez amené à faire quelque chose qui vous semblera étrange, peu mélodieux. Suivez votre intuition jusqu’au bout et travaillez cet instant d’inspiration. Si jamais vous n’êtes pas devant votre instrument à ce moment-là, notez vos pensées et vos idées.

Comment créer son propre morceau de batterie ? Pas besoin d’avoir fait du solfège musical pour prendre des notes !

Des exercices à la batterie pour améliorer son inventivité

La batterie percussion demande de l’engagement de la part du drummer. Et pour développer son imagination, il y a un exercice simple à réaliser qui peut ouvrir les portes de nouvelles idées créatives.

L’arbre généalogique de vos influences musicales

Il s’agit de l’arbre généalogique de vos influences.

Choisissez un batteur qui vous inspire, que vous trouvez hors du commun ou à qui vous aimeriez ressembler. A partir de ce batteur, cherchez trois batteurs qui l’ont influencé et ainsi de suite.

Servez-vous de Wikipedia mais aussi des interviews de batteurs pour des magazines. Wikidrummers est un bon site pour cette recherche mais aussi les forums comme La Drummerie ou La Toile des Batteurs.

En découvrant les héros de vos héros, vous développerez votre culture musicale et votre créativité.

Mais il ne s’agit pas simplement de connaître le nom des artistes qui ont influencé vos modèles. Il faut pouvoir en retirer quelque chose.

Ecoutez l’oeuvre la plus significative du batteur influenceur en vous posant quelques questions : que retrouve-t-on de similaire chez ce batteur et mon modèle, pourquoi a-t-il influencé mon batteur de référence…

Travaillez ensuite le groove d’un batteur que vous aimez (Jeff Porcaro), le jeu reggae d’un autre (Stewart Copeland), l’explosivité et la frappe puissante de tel ou tel batteur (Keith Moon)…

Par exemple, Stewart Copeland a été influencé par Mitch Mitchell, Ginger Baker ou encore Frank Zappa.

A vos baguettes batterie pour améliorer votre créativité !

La batterie possède de nombreux bienfaits psychologiques.

Enlevez votre cymbale ride

Si vous avez tendance à vous servir de la cymbale ride (trop) souvent, essayez donc de l’enlever. C’est un schéma simple auquel on se raccroche très facilement en tant que batteur.

Mais souvenez-vous, on est ici pour améliorer sa créativité. Alors que feriez-vous si vous ne frappiez pas la ride ? vous pouvez ajouter un triolet, expérimenter un rudiment ou encore faire un roulement sur le tom basse.

Au début, vous aurez l’impression de perdre votre jeu et de ne plus savoir quoi faire mais au fur et à mesure vous constaterez que vous vous raccrochiez à la simplicité alors qu’il y a tant d’autres éléments à explorer sur une batterie.

Retirez des éléments d’un morceau

Sur un rythme binaire ou ternaire, essayez donc de jouer avec les silences.

Par exemple, sur une pulsation de 16 notes jouées sur la caisse claire, un tom ou le charley, que se passerait-il si vous supprimiez la troisième, la onzième et la quinzième frappe ?

Les silences sont souvent les éléments les plus puissants d’un groove. Créer des schémas avec des temps non marqués vous permettra d’apprendre à développer votre groove.

Ce sera bizarre au début mais plus vous pratiquerez et mieux vous « sentirez » le groove s’emparer de vous pour créer des morceaux uniques.

Comment devenir meilleur à la batterie ? Les enfants sont souvent très créatifs. Où part notre imagination quand on grandit ?

Ajoutez une batterie à vos morceaux préférés

Choisissez des chansons que vous appréciez et essayez d’ajouter une partie à la batterie sans vous calquer sur le jeu du batteur déjà présent.

Il est assez difficile d’écrire une partie pour une deuxième batterie ajoutant un certain groove et ne couvrant pas l’autre batterie.

En parvenant à partager l’espace percussion pour deux batteries, vous améliorerez votre imagination et pourrez écrire des partitions plus percutantes pour vos futurs morceaux.

Créez une musique pour votre groupe

Combien de chansons avez-vous créé personnellement au sein de votre groupe ?

Aucune ? Il est temps d’y remédier. Les chansons écrites par des instruments à cordes ont tendance à avoir un rythme et un schéma assez similaires et propres à la guitare ou la basse.

Alors qu’une chanson écrite sur la batterie et pour la batterie amènera le groupe dans une direction tout autre. Ce sera au guitariste et au bassiste de créer leurs parties et pas à vous de vous adapter.

Cette technique ne s’adresse pas à un niveau débutant mais c’est une excellente manière de progresser dès que vous atteignez le niveau intermédiaire.

Vous pourrez incorporer de nouvelles techniques à la batterie pour les travailler et amener un peu plus de technicité à votre jeu, alors que vous ne les utiliserez sans doute jamais si vous vous contentez de combler les parties batterie des morceaux écrits par d’autres.

Le tempo à la batterie fait aussi qu’on se souvient d’un morceau de musique. Autant proposer quelque chose d’original pour sortir du lot.

Associez des mots, des comptes ou des onomatopées à votre création

N’avez-vous jamais entendu votre guitariste faire des sons improbables pour vous expliquer le rythme d’un morceau ?

« Mais si, ça fait tchik, waiiiiiin, bim, tikalikata, cling »

🤔

Cette manière de faire aide non seulement à mémoriser mais développe aussi votre inventivité. Essayez donc d’associer des onomatopées à ce que vous faites. Et si vous préférez, vous pouvez même aller plus loin et trouver des phrases correspondant à ce que vous êtes en train de jouer.

Si les guitaristes font chanter leur instrument, pourquoi ne feriez-vous pas parler votre batterie ?

Jouer avec des sons arythmiques

Attention, cette technique va vous sembler bizarre mais n’êtes-vous pas là pour tester de nouvelles choses ?

La plupart des chansons aujourd’hui sont créées avec un ordinateur. Sauf que le groove en prend un sacré coup ! Même si certaines musiques possèdent des changements de rythmes, beaucoup n’en ont aucun.

Alors jouer avec une rythmique électronique, c’est être relativement limité dans son environnement musical. La musique électronique est trop carrée, trop régulière, trop lisse pour pouvoir sortir du cadre et créer quelque chose de nouveau.

Un conseil pour amener plus de fantaisie ?

Trouver des sons qui ne sont pas musicaux à la base et ne possèdent pas de tempos : un marteau-piqueur (pas difficile, les travaux sont partout !), des sons naturels comme la mer, le vent, la pluie, des discours politiques (à vous de choisir de quel politicien ^^), des bruits d’animaux, un feu de cheminée… Tout ce que vous pouvez trouver qui n’a pas un tempo régulier.

C’est comme si vous étiez dans un caisson d’isolation sensorielle mais pour vos aptitudes de batteur. On vous prive de votre sens du rythme pour vous forcer à inventer quelque chose de nouveau.

Demandez de l’aide à votre professeur de batterie

Comment améliorer sa créativité en tant que batteur ? Prendre des cours permet non seulement d’acquérir les bases mais aussi de développer son inventivité.

En école de musique ou en cours à domicile, n’hésitez pas demander des conseils à votre professeur de musique. S’il est en plus batteur professionnel, il sera forcément passé par cette phase de développement de la créativité.

Mieux vaut être en cours individuels afin de pouvoir travailler des exercices et progresser plus rapidement mais c’est également possible en cours collectifs, à condition de fournir un travail personnel important derrière.

Tout bon pédagogue pourra vous transmettre des méthodes pour améliorer votre musicalité et apprendre comment jouer de la technique en étant créatif dans le même temps.

Mais n’oubliez pas de vous amuser et d’apprendre à jouer de la batterie de manière ludique pour ne pas vous dégoûter de l’instrument. Le but est avant tout de se faire plaisir. Et avec le plaisir, vient souvent la création. 😉

Alors quelle technique allez-vous tester pour améliorer votre créativité à la batterie ?

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar