"La peur du jugement des autres est un des plus purs soutiens de la morale." Gustave Le Bon (1841-1931)

Le soutien scolaire, et tout le secteur des services à la personne dans son ensemble, est un domaine qui ne risque pas de connaître la récession économique.

En effet, selon une étude menée par Xerfi, son taux de croissance annuel moyen était de 2 % en 2015.

Depuis la rentrée scolaire, les notes de votre enfant ne sont pas fameuses.

Du moins, elles pourraient être meilleures s'il/elle résultaient d'un accompagnement scolaire permettant de perfectionner ses connaissances.

Néanmoins, des préjugés négatifs sur le soutien à domicile jonchent le fil de vos pensées, et vous demeurez à ce titre rétif à payer les cours a domicile dont vous doutez de l'efficience réelle.

Car à 36 € de l'heure en moyenne - encore que, avec la réduction d'impôt de 50 %, on arrive à des prix abordables -, c'est carrément un investissement. Alors quitte à investir, autant en retirer du rendement !

Vous commencez donc à penser qu'il serait bon pour votre enfant de prendre des cours de mathématiques, des leçon de soutien à domicile en langue (des cours d'espagnol, de français, des cours d'anglais ou d'allemand) ou des cours de SVT.

Superprof fait le point dans cet article sur les raisons qui mènent à prendre des cours particuliers.

Les cours particuliers : une aide personnalisée

Tout d'abord, le cours de soutien scolaire permettra à votre enfant de progresser, car le professeur particulier qui se rendra chez vous chaque semaine lui prodiguera un tutorat pédagogique et un soutien méthodologique réguliers.

Apprendre avec un prof : est-ce vraiment efficace ?
Grâce à mon professeur particulier, je peux réviser calmement ce que je n'avais pas compris en classe !

Le cours particulier offre ce moment unique et privilégié où l'on prend le temps d'approfondir ce qui a été mal compris en classe afin de perfectionner ses connaissances.

On commence avec un niveau fébrile, marchant sur des œufs dans une matière générale - français, maths, anglais, histoire - et on ressort des cours à domicile en ayant une meilleure compréhension des attentes académiques !

Personnellement, je me souviens avoir bénéficié de cours de mathématiques à domicile lorsque j'étais au collège.

Les maths étaient, pour moi, une science assez obscure quand cela filait tout seul en cours d'histoire géographie, en anglais, en cours d'espagnol et en français.

Mes cours de mathématiques m'ont permis d'atteindre la moyenne et, chose inattendue à l'époque, d'aimer les maths !

Par une pédagogie personnalisée avec le  professeur, les cours particuliers vont agir sur plusieurs volets.

Cela va permettre plusieurs choses :

  • Multiplier les exercices,
  • Aller du général au particulier,
  • Contourner la question principale par d'autres petites questions et faire deviner la réponse attendue à son élève,
  • Toujours encourager son élève,
  • Illustrer par des exemples les notions compliquées,
  • Simplifier le vocabulaire pour expliciter les termes techniques,
  • Inciter l'élève à s'entraîner sur des annales du baccalauréat,
  • Le faire travailler sur la méthodologie des examens (dissertation, commentaire, explication de textes),
  • Apprendre à gérer son temps (1h45 pour le brouillon, 2h de rédaction au propre, 15 minutes de relecture),
  • Dépasser le programme pour étendre sa culture générale.

Le cours à domicile est un suivi méthodologique qui confère la possibilité de progresser par l'aide aux devoirs dès le primaire et jusqu'au cycle d'enseignement supérieur.

Le professeur pédagogue est un coach en motivation dont la mission est de rendre son élève autonome, curieux, passionné et serein, dans sa préparation au bac, par exemple.

A tous point de vue, le cours particulier possède donc de nombreuses vertus.

Vous cherchez des cours à domicile lycée ?

Dix bonnes raisons de prendre des cours particuliers

Les enseignements obligatoires du ministère de l'Éducation Nationale sont, de l'école primaire au lycée, construits sur la base d'un même format pour tout le monde.

Or trente-cinq élèves par classe ne peuvent assimiler tous à la même vitesse les notions des programmes officiels de l'Éducation Nationale pour le moins volumineux !

Pourquoi recourir aux cours à domicile ?
Viser l'excellence : voici parfois la raison invoquée des leçons commandées à la maison !

Il y a des élèves véloces, d'autres moins, d'autres qui ont des facultés de mémorisation et de compréhension plus développées.

Il y a des littéraires, des scientifiques. Il y a surtout, dans une même classe, une trentaine d'âmes aux intelligences différentes.

En cela, un élève qui est en situation d'échec scolaire ou qui a quelques difficultés scolaires n'est évidemment pas un élève stupide.

C'est juste qu'il nécessite une assistance scolaire, un accompagnement scolaire supplémentaire.

C'est là l'utilité du cours de soutien à domicile : le prof particulier est le conseiller pédagogique personnalisé de votre enfant.

Voici donc dix bonnes raisons de prendre des cours particuliers à domicile :

  • Se remettre à niveau : un rattrapage individualisé pour pallier les aléas de l'école (retards, absences des profs, densité des programmes officiels...),
  • Consolider ses connaissances : un moment unique pour poser toutes les questions restées en suspens lors des cours obligatoires,
  • Se préparer à un examen : pour le brevet des collèges, le baccalauréat ou l'admission dans une grande école de prestige, pour éviter la mention "doit faire ses preuves à l'examen" en bas du dernier bulletin de notes,
  • Viser l'excellence : un véritable programme de coaching scolaire pour intégrer "haut la main" les grandes écoles (Khâgne, Hyopkhâgne, IEP, CPGE, IUT),
  • Atteindre la moyenne : des cours de français, des cours de maths et de langues pour casser l'épée de Damoclès du redoublement,
  • Acquérir une méthodologie : multiplier les exercices pour s'entraîner, développer des automatismes,
  • S'obliger à fournir un travail régulier : une heure de révision par jour vaut mieux que dix heures de bachotage intensif avant le contrôle,
  • Un enseignement sur mesure : un suivi régulier, une méthode adaptée à chaque type de mémoire, auditive ou visuelle,
  • Développer une passion : les cours de maths sont votre bête noire ? C'est peut-être juste à cause de votre 4 de moyenne générale ? Provoquez le déclic et réveillez le futur prof particulier de maths qui sommeille en vous,
  • Apprendre de nouvelles choses : le cours particulier permet d'apprendre une langue étrangère nouvelle, apprendre à jouer un nouvel instrument de musique, un nouvel art...

L'école, pour un élève en difficultés scolaires, peut être profondément anxiogène et source d'un repli sur soi durable produisant de nombreux effets d'hystérèse.

L'hystérèse est un phénomène qui s'observe lorsqu'une situation passée continue de produire des effets.

Les maux du mal-être scolaire sont : dépression, crises d'angoisse et de stress, peurs, troubles physiologiques (par exemple anorexie, boulimie), violence physique ou verbale...

Le cours particulier offre donc aussi l'avantage de redonner confiance en l'élève en même temps que d'être un rempart contre l'exclusion sociale.

A cette liste des bienfaits du cours particulier, l'on pourrait rajouter :

  • Lutter contre la déscolarisation,
  • S'offrir de meilleures perspectives d'avenir,
  • Apprendre le dépassement de soi,
  • Développer l'esprit critique,
  • Stimuler sa curiosité,
  • Devenir bilingue dans une langue,
  • Apprendre à jouer un instrument par le cours de musique (cours de piano jazz, donner des cours de guitare, cours de violon, etc.),
  • Retrouver le goût pour l'apprentissage.

Après ce tour d'horizon des mille et une recettes qui vous valent à coups sûrs les honneurs des enseignants lors du conseil de classe (pour emprunter les rimes de G. Brassens), existe-t-il encore des raisons de dénigrer les cours particuliers ?

Pourquoi refuser de prendre des cours particuliers ?

Plusieurs variables peuvent mener à refuser de prendre des cours particuliers : une mauvaise perception du soutien scolaire, un manque de moyens financiers, le sentiment que ce sera un service inefficient.

Quelles sont les raisons qui mènent à l'échec scolaire ?
Les adolescents préfèrent souvent sortir plutôt que réviser : les cours particuliers impliquent un arbitrage travail-loisir !

Des préjugés négatifs

Il y a ceux qui refusent de prendre des cours par orgueil, parce que recevoir un professeur à domicile fait admettre ses lacunes et l'on peut vouloir réviser seul.

Il y a les familles où parents sont en désaccord avec les enfants. Il y a aussi les personnes qui n'ont pas les finances assez solides pour se payer un cours de soutien scolaire à domicile.

Aussi, on peut avoir à l'esprit l'idée que les cours particuliers de soutien à domicile offrent peu de garanties de résultat en comparaison aux sommes investies.

Enfin, certaines familles délaissent les cours particuliers tours tout simplement parce qu'elles n'y pensent pas, ou n'ont pas de professeurs disponibles dans leur commune de résidence.

Voici quelques clichés autour du cours particulier que l'on entend parfois :

  • prendre des cours particuliers est inefficace
  • les horaires sont contraignantes
  • le cours particulier tient plus de la discussion que du cours
  • les professeurs particuliers sont incompétents car ils ne sont pas titulaires de l'Éducation Nationale
  • mon enfant ne travaille déjà pas à l'école, pourquoi travaillerait-il en cours privé ?

La variable du coût

Le coût du tutorat privé peut représenter parfois une lourde proportion du revenu mensuel d'un travailleur employé au salaire minimum.

C'est un budget colossal pour une famille aux revenus modestes, et l'on comprend que le cours particulier ne bénéficie, en finalité, qu'aux enfants plus aisés.

Dans sa théorie de l'inégalité des chances scolaires, le sociologue Raymond Boudon (1934-2013) défendait l'idée que plus un élève provient d'un milieu aisé, meilleurs sont ses résultats scolaires, et ses études sont plus longues que pour un élève de famille pauvre :

"Les élèves issus de milieux aisés ont une demande d'éducation plus forte, en moyenne, que ceux issus de milieu pauvre. "

Prendre des cours particulier pour des familles issues de classes populaires est un sacrifice dont les résultats positifs, de surcroît, ne sont pas garantis.

Pour une famille populaire dont l'enfant sort du système scolaire dès l'âge de 16 ans ou 18 ans, prendre des cours particuliers à domicile est donc perçu comme inutile.

Quelles garanties de résultats ?

Et même si vous sacrifiez vos loisirs et vos pratiques culturelles pour financer l'épanouissement et l'accès au savoir de votre enfant, quelles sont les garanties que ses résultats scolaires soient meilleurs ?

Désolé de vous décevoir, il n'y en a pas. Il faut juste essayer.

Pesez le pour et le contre de l'utilité des cours de soutien à domicile :

Votre enfant peut-il/elle se débrouiller seul(e) ou bien lui faut-il un sérieux coup de pouce ?

D'un côté, vous aurez moins de budget, moins de loisirs... Mais d'un autre côté, vous luttez contre l'éventuel échec solaire de votre enfant, vous lui offrez une remise à niveau pour qu'il/elle obtienne de meilleures notes, un réel programme de coaching scolaire.

Il/elle bénéficiera d'une vraie préparation au bac et reprendra confiance en lui/elle. En sus, ses bons résultats lui permettront de choisir l'école dans laquelle il/elle sollicitera l'admission post-bac.

La balance du pour et plus lourde que celle du refus des cours particuliers ?

Allez sur Superprof et comparez les profils des enseignants de soutien à domicile ! Que cela fonctionne au non, au moins, vous aurez essayé et vous n'aurez pas de regrets !

Les cours particuliers, un outil d'ascension sociale ?

Alors que le soutien scolaire se veut égalitariste, accessible à tous et universel, cela diffère dès lors que l'on pose un regard sociologique sur ce fait social.

Qui prend des leçons privées en France ?
A l'approche de l'été, il faut travailler le bac... Un sacrifice pour viser l'excellence !

Voici un autre intérêt de suivre des cours supplémentaires : pour s'en sortir, éviter la précarité ou les emplois d'exécutants.

Car il existe un lien de corrélation entre l'origine et l'insertion sociales.

Pour nombre de familles aisées, le soutien scolaire est un synonyme d'excellence, de réussite scolaire exemplaire. Cela aide à l'admission dans les établissements scolaires les plus prestigieux de France.

Grâce au tutorat privé, les classes favorisées vont pouvoir viser la mention très bien au bac, l'admission dans les grandes écoles, se lancer dans une prépa HEC, une prépa scientifique ou une préparation au concours de la fonction publique.

Il y a de nombreux contre-exemples, mais en général, dans les cours particulier à domicile, on retrouvera davantage des fils et filles d'ingénieurs, de cadres supérieurs (du public ou du privé) ou d'enseignants que des enfants d'ouvriers et d'agriculteurs.

Là, on va faire un détour par la sociologie de Pierre Bourdieu (1930-2002).

En sociologie, on explique cela par le fait que les catégories socioprofessionnelles favorisées (cadres et professions intellectuelles supérieures, que P. Bourdieu nommait "classe bourgeoise") sont celles qui cumulent à la fois le capital culturel, économique et social.

C'est la notion d'espace social, une théorie propre à P. Bourdieu, qu'il a construite dans son ouvrage La Distinction.

Selon le sociologue, les familles bourgeoises ont le budget nécessaire au financement de l'éducation et des études supérieures de leurs enfants, pour les inscrire dans les écoles et universités les plus prestigieuses (capital économique).

Ce capital économique (les revenus confortables) permet d'offrir des pratiques culturelles diversifiées aux enfants (cinéma, musées, galeries d'art, cours de musique, littérature, théâtre).

Aussi, leur origine favorisée leur confère des dispositions matérielles et culturelles propices à la réussite à l'école.

Par exemple, (en caricaturant un peu) un enfant de cadres sera habitué à fréquenter les musées, le théâtre, les bibliothèques ou le cinéma, tandis qu'un fils d'ouvrier passera plutôt son temps libre devant la télévision ou au stade de football.

Enfin, l'appartenance à un milieu aisé fait tisser des liens auprès de personnes occupant des postes prestigieux dans la société (capital social). Plus on a accumulé du capital social, plus on se rapproche des milieux et cercles d'influence et de pouvoir.

Cela n'est qu'une tendance générale, et l'on ne saurait généraliser mais c'est l'accumulation des capitaux symboliques (économique, culturel, social) qui permet aux familles aisées d'accéder aux meilleurs postes et statuts de la société.

Aussi, les classes dominantes (favorisées) sont celles qui tendent à imposer leur propre culture comme étant la seule légitime, s'appliquant à tous.

En ce sens, loin de l'égalité des chances et de la méritocratie, l'institution scolaire serait un espace de reproduction des élites et de confirmation des inégalités sociales. D'où l'intérêt des cours particuliers.

Prendre des cours particuliers serait pour les catégories aisées, un moyen de viser l'excellence et d'accéder aux meilleurs statuts de la société.

A l'inverse, les milieux populaires et modestes ont plus de difficultés à offrir des cours de soutien scolaire à leurs enfants : lorsque tout le revenu mensuel est consommé pour honorer les dépenses pré-engagées (alimentation, loyer, factures, etc.), il est alors impossible, ou très difficile d'épargner et/ou de financer la formation.

Du coup, les enfants d'ouvriers et certains fils/filles d'employés font partie des milieux sociaux où l'entrée sur la marché du travail se fait très tôt, comparativement aux enfants de cadres et professions intellectuelles supérieures.

Cela dit, la sociologie de P. Bourdieu, développée dans les années 1960 à 2000, a connu des mises à jour. Car les tables de la mobilité sociale ont changé et la reproduction sociale n'est plus aussi forte qu'elle ne l'était il y a vingt ou trente ans.

Les cours particuliers sont suivis de plus en plus par des enfants issus des classes moyennes, pour une raison simple : leurs parents ne disposent pas des socles de connaissances exigés par les programmes officiels de l'Éducation Nationale.

A quel moment opter pour des cours particuliers à domicile ?

Quand recruter un professeur à domicile ?
L'éducation et la sociologie : les enfants de cadres seraient davantage attirés par la culture que les enfants d'ouvriers.

L'échec scolaire est souvent la raison qui culmine au chef-lieu des motivations à recruter un professeur particulier.

Pourtant, lorsque l'on enseigne pour Acadomia, Complétude ou sur la plateforme de Superprof, il arrive souvent que les élèves n'aient que des difficultés scolaires ciblées.

Ciblées, c'est-à-dire dans une seule ou juste quelques matières.

Par exemple, un élève doué dans les matières scientifiques, qui aurait besoin de cours particuliers de français ou de cours de soutien en anglais.

L'inverse se constate : des élèves doués dans les disciplines littéraires qui butent sur un plafond de verre en maths, physique chimie ou SVT.

De surcroît, la raison invoquée est souvent d'améliorer les notes, les résultats scolaires.

Une baisse de niveau scolaire peut, en outre, résulter d'un problème d'organisation ou de méthodologie.

Cela se traduit par de mauvaises notes et une baisse de la motivation, alors même que l'élève avait de bons résultats auparavant.

Traumatismes psychologiques, déceptions ou déprime, drames familiaux, problèmes financiers... Les causes d'une baisse de niveau scolaire peuvent être nombreuses.

Le professeur particulier est donc un rempart contre l'exclusion scolaire : en reprenant les fondamentaux, le prof va donner à son élève un autre cadre de travail que celui appliqué en classe.

C'est également un psychologue, dans le sens où il va chercher à comprendre les maux de son élève, et adapter son plan d'accompagnement scolaire en fonction des troubles traversés par ce dernier.

Cela peut également venir du fait que malgré le travail personnel fourni, les notes demeurent en deçà des espérances de l'élève.

Lors du passage du collège au lycée, par exemple, il est fréquent que les exigences soient revues à la hausse. Du coup, nombre d'élèves ne parviennent pas à s'adapter aux désidératas de leurs enseignants.

Lors, le prof privé sera un accompagnateur pour s'adapter au changement.

Un cours à domicile permet de bénéficier d'un interlocuteur tiers avec lequel le courant passera peut-être mieux qu'au lycée.

Enfin, au niveau lycée, nombreux sont les parents qui manquent de bagages culturels leur permettant d'assurer l'aide aux devoirs aux adolescents. Cela alors que le suivi au collège s'était bien déroulé.

On en déduit qu'il existe des périodes charnières de la scolarité où il faut prendre des cours particuliers :

  • En classe de 6ème, pour avoir un rattrapage des choses non acquises en primaire (lecture, mathématiques),
  • En classe de 3ème, pour réussir au brevet des collèges et préparer le lycée,
  • En classe de seconde, afin de s'adapter aux exigences du lycée,
  • En classes de première et terminale, pour préparer l'échéance du baccalauréat.

Il faut opter pour le soutien scolaire dès lors que l'élève se plaint de ne pas arriver à suivre le rythme scolaire.

Les cours particuliers pour apprendre la musique

Enfin, prendre des cours particuliers ne signifie pas exclusivement s'améliorer à l'école.

Cela peut également concerner les cours de musique.

Qui mieux qu'un professeur particulier à domicile pourrait apprendre à jouer de la guitare ou du piano à votre enfant ?

Prendre des cours particuliers de musique fait acquérir aux enfants une compréhension de la musique plus rapide, et cela développe leurs connexions neuronales.

Il est donc bénéfique de leur payer des cours dès leur plus jeune âge.

Les cours de piano, les cours de guitare, saxophone, violon ou de batterie vont stimuler et libérer la créativité des apprenants.

En cela, cultiver une fibre artistique découle indirectement de meilleurs résultats scolaires.

En plus, vers 6-7 ans, ils seront à un âge où l'on peut progresser rapidement.

On rappelle toutefois un principe de base : il n'y a pas d'âge pour apprendre la musique !

Grâce aux cours particuliers, ils vont apprendre le solfège, l'improvisation, les gammes mineure et majeure, savoir reproduire un morceau et lire une partition !

N'attendez plus ! Le dispositif du CESU vous permet en plus de bénéficier d'une déduction fiscale sur vos dépenses annuelles !

Besoin d'un professeur ?

Vous avez aimé l'article ?

0 vote(s)
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.