Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les matières scientifiques en mode ludique : une autre approche des mathématiques par le jeux !

De Yann, publié le 22/07/2019 Blog > Soutien scolaire > Maths > Comment Apprendre les Maths en s’Amusant ?

« Tout idéal, dès qu’il est formulé, prend un aspect désagréablement scolaire. » Valéry Larbaud (1881-1957)

Les mathématiques sont une matière traumatisante pour beaucoup d’élèves. Cela a toujours été. Certains arrivent toutefois à s’en divertir, grâce à des prédispositions naturelles ou des ou supports pédagogiques ou ludiques.

Mais pour les autres qui n’y arrivent pas et ayant besoin de soutien scolaire, et le cours de mathématiques étant une matière centrale (cours de maths seconde), comment faire pour susciter le déclic ?

Selon un article du journal Le Monde, relayant une enquête Cedre datant de 2014, 40 % des écoliers sont en difficulté en mathématiques à la fin de l’école primaire.

N’ayez plus peur des maths !

Voici quelques solutions pour faire des mathématiques en s’amusant et en s’éloignant des cours de maths !

Instaurer un climat de jeu pour l’enfant

Il est important, pour que l’enfant puisse aborder les règles mathématiques de base, qu’il soit placé dans un climat de confiance, qui ne le juge pas en tant que personne stupide ou inintelligente.

En comptant les points au jeu des petits chevaux, on peut même apprendre le calcul mental.

Pour comprendre les figures géométriques – rectangle, formes carrées, etc. – et plus tard apprendre la trigonométrie, assimiler multiplication et calcul de fractions, faire du calcul mental sans calculatrice, aborder les nombres entiers, etc., il est essentiel que l’enfant ait envie d’apprendre sans pression.

Voici quelques postures à avoir pour que l’enfant ait envie de faire des jeux mathématiques ludiques, peut-être même après un devoir de maths à la maison.

Être bienveillant

L’enfant doit pouvoir se sentir en sécurité avec les notions de maths qui lui paraîtront abstraites.

Si vous lui parlez brutalement, ou si vous lui imposez un apprentissage intensif, il risque de se braquer encore plus.

Il faut qu’il soit dans un climat de confiance entre le professeur particulier ou ses parents.

Lui laisser le droit de se tromper

Le droit à l’erreur est l’un des mortiers de l’apprentissage.

Il faut pouvoir se tromper pour apprendre de ses erreurs.

N’est-ce pas d’ailleurs ce que l’on dit pour les erreurs de la vie courante, qu’il faut faire le point sur ce qui n’a pas marché pour continuer à avancer ?

Être détendu

Ne pas être contre lui, mais dans une posture d’accompagnement : s’il ne parvient pas à résoudre des exercices de mathématiques – triangle rectangle et théorème de Pythagore, notion de fraction, lecture sur un graphe ou plus simple, analyse de droites et segments, etc. -, il faudra mieux détendre l’atmosphère en rigolant.

Cela permettra de valoriser ses réussites et à aller de l’avant.

Avancer progressivement

Il est important que le professeur ou le parent puisse s’adapter au niveau de l’élève.

On ne va pas présenter des équations de polynômes et des intégrales à un apprenant qui n’a encore pas de notions mathématiques en analyse de fonctions ou pire, qui peine sur les nombres décimaux !

Si un exercice est trop difficile pour lui/elle, il est important de recommencer à un niveau auquel il/elle est à l’aise.

Si dès le cours de seconde, des blocages se font apparaître – par exemple -, il vaut mieux rétrograder au niveau collège pour reprendre les bases et mieux progresser ensuite.

Des sites web pour apprendre les mathématiques en s’amusant

Ce n’est pas vraiment nouveau. Si internet se développe depuis le début des années 2000, les professeurs de mathématiques et autres amateurs de la discipline ont depuis ses débuts utilisé cet incroyable outil comme support pédagogique.

Il n’est donc pas étonnant de trouver encore aujourd’hui de très vieux sites spécialisés dans les maths sur la toile.

Certains datent du début des années 2000, voire fin des années 1990.

Et qui dit progresser en maths en s’amusant, dit aussi et surtout, changer de support.

Fini le tableau noir de votre professeur et bienvenue sur internet. Pour surpasser un blocage psychologique en maths, il peut être très intéressant pour un élève de basculer vers une méthode dite « ludique ».

Un nouvel outil qui, par l’amusement, le stimulera d’avantage, tout en restant sur ce même objectif de travail. L’idée étant de sortir de ses blocages en maths.

Ainsi, chers élèves, pour que vous puissiez faire des maths et vous amuser en même temps, voici notre sélection de sites web spécialisés :

Jeux Maths, pour faire des puzzle et sudoku

Pour apprendre l’anglais en ligne, le site de référence reste Anglaisfacile.com. Pour ce qui est des mathématiques, c’est JeuxMaths.fr qui fait plutôt partie de cette catégorie !

Voici une application phare pour jouer en faisant des mathématiques.

Tout est fait sur le site pour que l’enfant et l’apprenant se divertissent en faisant des maths : une identité visuelle colorée, des dessins, ainsi que de nombreuses animations.

Jeux Maths répertorie plus de 250 jeux à destination de tous les niveaux :

  • Quiz,
  • Coloriage,
  • Puzzle,
  • Sudoku,
  • Tables de multiplication,
  • Énigmes,
  • Mélodie,
  • Mots cachés,
  • Problème et cours de maths…

Par ailleurs, et contrairement à d’autres sites web, Jeux Maths n’exige pas de l’internaute qu’il s’inscrive et se créé un compte avant de jouer.

Rendez-vous sur le site immédiatement pour apprendre en s’amusant donc. En revanche, si vous souhaitez enregistrer vos scores et constater votre évolution dans le temps, il vous faudra cette fois-ci procéder à votre inscription.

Et si vous réalisez un record, votre pseudo sera affiché sur l’exercice : ça vaut le coup ! Personne n’est nul en maths ! C’est juste un raisonnement logique à acquérir.

Jeux Maths avance également que les 250 jeux qui peuplent aujourd’hui le site ont été pensés dans le strict respect du programme officiel de chaque classe. Un élément qui peut donc rassurer parents et professeurs.

Enfin, et même si le design du site n’est pas tout jeune, nous terminerons par saluer la navigation très ludique elle aussi de Jeux Maths.

Tant au niveau du menu déroulant, qui, pour chaque catégorie, vous propose d’aller directement sur votre propre classe (primaire, collège, lycée…), qu’au niveau des propositions de jeux : jeux les plus joués, nouveautés, exercices de maths les plus populaires, jeux premium, propositions d’applis smartphones et autres sites divertissants…

Bref, tout a été pensé pour que l’élève apprenne en s’amusant !

Recreomath pour des défis logiques en maths

Là aussi, chers élèves, nous n’avons pas affaire à un site tout jeune…

Mais un site web sera toujours plus jeune que les mathématiques, l’arithmétique et l’algèbre étant des enseignements disciplinaires remontant à l’Antiquité grecque !

Après tout, peu importe. Recreomath est un site canadien et québécois.

C’est LE bémol de cette plateforme.

Il sera donc de votre responsabilité de bien sélectionner les exercices, pour travailler les thématiques en rapport avec votre programme.

Les problèmes sont néanmoins classés par niveau de difficulté, ce qui vous permettra de vous aiguiller facilement.

Pour le reste, on peut difficilement faire plus complet que ce site !

Vous y trouverez plus de 7 500 problèmes, énigmes et jeux, des dizaines d’articles publiés et un aide-mémoire retraçant les lignes de cours dont vous avez parfois besoin pour rafraîchir vos souvenirs.

Et pour que chacun puisse progresser en maths tout en s’amusant, Recreomath a prévu un petit arsenal d’outils très pratiques :

  • Un « dictionnaire de mathématiques récréatives », pour revoir vos définitions,
  • Un lexique de résolution de problèmes,
  • Des défis logiques et cours de maths,
  • Des énigmes,
  • Une section quiz,
  • De la géométrie,
  • Des astuces,
  • Ou encore des « divertissements mathématiques ».

Plusieurs millions de visiteurs ont fait confiance à Recreomath depuis sa création. Il s’agit donc d’un site très sérieux dans son approche des maths avec le décalage suffisant pour plaire au plus grand nombre.

Le Matoumatheux, le site de l’université de Rennes

Voici un autre site web que Superprof vous recommande pour progresser en maths en vous amusant, c’est un site certes obsolète sur le plan visuel, mais efficace pour faire des exercices en ligne !

Mais celui-ci, contrairement au précédent, se calque sur le programme français.

Il a par ailleurs été créé par Anne Ruhlmann, professeur de mathématiques dans l’Académie de Rennes.

Cette dernière a mis en ligne, il y a plusieurs années, des dizaines et des dizaines d’exercices pour que les élèves de France en difficulté avec les maths puissent faire des progrès en s’amusant.

Le Matoumatheux est, par ailleurs, très complet, puisqu’il propose des exercices pour des étudiants de 6 à 16 ans.

Et c’est bien cela qui nous fait vous proposer aujourd’hui le Matoumatheux, lui qui, dès la page d’accueil, filtre les exercices par classe. Du CP à la 2nde, sans exception de classe, et en passant même par les SEGPA 1 et 2.

Les thèmes choisis pour les exercices sont très créatifs et permettront à l’élève de voyager un peu en travaillant : monuments, géographie, histoire, voyages… Le but est ici de les stimuler par l’imaginaire aussi. Les outils de travail, quant à eux, sont assez nombreux :

  • Dictionnaire,
  • Animations,
  • Exercices interactifs et l’explication du monde par les maths,
  • Modules de calcul mental,
  • Initiations aux échecs et à la cryptographie,
  • Jeux,
  • Énigmes,
  • De la géométrie et des cours de maths,
  • Ainsi qu’une histoire des maths très complète,
  • Des écoles en ligne.

Internet toujours, nous vous proposons cette fois-ci de découvrir deux solutions très innovantes pour travailler les mathématiques en ligne, mais dans un cadre particulier. Il ne s’agit pas ici de sites web à proprement parler comme lors de la partie précédente, mais plutôt d’écoles en ligne…

C’est le site parfait pour le réapprentissage des maths !

L’Ecole du Boulier pour les jeunes enfants

L’école du boulier, pour apprendre les nombre et la numération.

L’Ecole du Boulier, c’est avant tout une méthodologie et une pédagogie créée par Adrien Korlinoff, ancien élève de Centrale Paris et professeur de maths.

Son constat : « beaucoup d’élèves bloquent sur l’apprentissage des maths, et bien souvent, il s’agit de lacunes « de base », qui n’ont jamais été comblées au cours des années… ».

Cette « école en ligne » s’adresse toutefois à de jeunes enfants, puisque la philosophie du boulier, sur laquelle repose la méthode de Korlinoff, ne s’applique pour l’instant qu’aux additions et aux soustractions.

Le but ?

« Démystifier les maths avec des objets, pour rendre l’exercice plus ludique »

Tous les exercices du site ont donc été réalisés dans cet état d’esprit. La pédagogie est quant à elle axée sur l’encouragement, via un système de médailles.

Tout ceci est gratuit, à vous de jouer !

Pat School

Lancé en 2013, PatSchool propose aux enfants de 4 à 8 ans une méthode d’apprentissage brevetée par une technologie développée par l’équipe du site.

La méthodologie de PatSchool vise à apporter aux mathématiciens en herbe une méthode innovante et totalement interactive pour que ces derniers apprennent les bases de la matière.

Pour chaque cours de maths proposé par l’école en ligne, la réponse de l’enfant est analysée. Il obtient ensuite une réponse adaptée et en vidéo adressée par PatSchool.

La vidéo permettra alors à l’élève de comprendre ses erreurs de façon à ce qu’il n’assimile pas cela à un échec, mais plutôt à une piste pour aller vers les bonnes réponses.

Une méthode qui prône l’autonomie et qui a su séduire des milliers de parents : plus de 22 000 enfants sont inscrits et 75% d’entre eux ont fait des progrès en maths et français (oui PatSchool propose aussi des exercices de français).

D’autres sites pour apprendre les maths en s’amusant

Il existe une quantité pléthorique de sites web développés par des professeurs de maths, et chaque mois qui passe fait augmenter le nombre de pages web créées en la matière.

Voici une sélection plus étendue de sites sur lesquels on peut s’entraîner de façon ludique.

Pepit

Ce site est développé sur les niveaux scolaires belges mais il permet néanmoins de faire des maths en français, dès l’âge de 4 ans et jusqu’à plus de 12 ans, soit au niveau collège.

C’est un site belge, certes, mais les mathématiques belges sont les mêmes qu’en français !

Dès la grande section de maternelle, un enfant peut avoir accès à une base de donnée très large pour faire des puzzles, compter les nombres (additionner, soustraire), diviser et partager (et aborder sans le savoir les bases de la proportionnalité), etc.

Le site poursuit jusqu’à l’enseignement secondaire, avec des exercices plus poussés.

Maths à Harry

Il y a un jeu de mots là, non ?

Ce site se destine aux niveaux collège et lycée, on peut y faire des exercices de maths suivants :

  • Géométrie,
  • Démonstrations,
  • Fractions et proportionnalité,
  • Calcul d’aires,
  • Pourcentages,
  • Calculs de longueurs,
  • Symétrie,
  • Théorèmes (théorème de Thalès et Pythagore),
  • Exercices de lycée (racines carrées, intégrales, fonctions, etc.).

On y trouve également jusqu’à 172 problèmes et énigmes mathématiques : de quoi réviser en jouant ses cours et exercices de maths !

Logiciel Educatif

Il s’agit d’une page web référençant quatre grandes rubriques de mathématiques que l’on retrouve dans toute la scolarité : calcul, numération, problèmes et géométrie.

Les exercices vont du niveau maternelle au niveau collège en passant par l’école primaire.

De quoi réviser les tables de multiplication, le comptage des valeurs, faire des jeux sur les suites de nombres, sur le calcul en général.

En géométrie, on retrouve les bases, notamment les angles, les figures géométriques de base, les propriétés des figures géométriques, les aires, ou encore la notion de périmètre.

Escape Game Mathador

Voici le scénario du jeu : « votre classe a moins d’une heure pour stopper un programme informatique qui ferait de notre vie un enfer mathématique ! »

Hum…sympa !

Répartis en 5 équipes, les élèves doivent résoudre des séries d’épreuves et trouver la solution ensemble.

Développé par le Réseau Canopé, ce jeu ludique à faire en classe a été élaboré à l’instigation de Rémy Massé, Sophie Allain et Stéphanie De Mortain.

Les élèves font alors des énigmes, cherchent des codes secrets, manipulent des objets en papier, font des sudoku pour trouver les solutions.

Le jeu revendique installer un cadre de collaboration entre les élèves, permettant de travailler la lecture de consignes, aidant à résoudre les problèmes mathématiques, et se veut aider à instiller le raisonnement logique en eux.

Seul bémol, le kit de jeu est payant et coûte 12,90 €.

Enquête chez Poincaré

Ce jeu a été implémenté par l’Institut Henri Poincaré, la maison des mathématiques et de la physique théorique de Paris.

Faire un jeu de piste pour réviser les mathématiques… Et si on sortait dans Paris ?

Il s’agit d’un jeu de piste au cours duquel les élèves, pendant deux heures, partent à la recherche de la solution d’un ou plusieurs problèmes, en jouant à Sherlock Holmes dans les rues de la capitale.

Ils téléchargent une application numérique pour sillonner les rues du 5ème arrondissement de Paris, celui-là même qui a vu naître de nombreuses explorations scientifiques depuis la Révolution Française.

Le parcours se veut être adapté à des élèves de niveau CM1 jusqu’à la 4ème.

En fonction de l’âge des joueurs, le jeu se décline en deux niveaux, sur une demi-journée.

Jeux2Maths

Ce jeu de maths en ligne a été développé par l’université de Caen Normandie, par Philippe Langlois, Pascal Leudet, Olivier Longuet et Sylvain Bourdalé.

Le site a mis à disposition des apprenants plus d’une vingtaine de jeux pour travailler les bases des maths, avec un rappel des règles et du matériel nécessaire pour chaque jeu en format PDF.

On peut discriminer le niveau de difficulté en fonction du cycle d’apprentissage, primaire, collège ou lycée.

Faire des maths grâce aux applications

Dernière méthode et non des moindres pour s’amuser en faisant des maths : les applications smartphones et tablettes !

Si vous ne voulez plus mettre votre enfant devant un écran, il y a toujours les supports solides…

Car, évidemment, les développeurs se sont penchés sur ce sujet.

Vous pourrez tout d’abord retrouver l’appli de JeuxMaths, que nous vous présentions plus haut (disponible sur Google Play ici).

Edupad, acteur de référence dans la création d’applis à visée éducative, a créé l’app iTooch, qui a déjà séduite plus de 5 millions d’élèves à travers le monde (disponible en anglais et français).

iTooch est donc une application plus que crédible pour travailler sur différentes matières, dont les mathématiques, et ce, pour un large éventail de classes : du CP à la 3ème (préparer le brevet de maths).

Coureo est une appli très ciblée quant à elle, puisqu’elle s’adresse directement à des lycéens : de la 2nde au BAC S ou ES. Les cours et exercices de Coureo sont tous basés sur le programme de l’Education Nationale Française.

Les lycéens peuvent ainsi travailler de façon concrète et ciblée sur les échéances qui les intéressent le plus (examens du BAC). Les cours ont par ailleurs été réalisés par un professeur agrégé de mathématiques.

L’appli est à utiliser sur MAC, PC, mais aussi sur smartphone et tablette.

On retrouve un florilège d’applications mobiles à télécharger pour faire des maths à son rythme, à tous les niveau, avec des corrections et des exercices créés pour les collégiens et lycéens par un prof de maths.

DragonBox Numbers est une appli qui permet de réviser les additions et les soustraction avec des petits monstres visuels qui s’ajoutent et se retranchent simplement à l’écran, par un zip du doigt.

MyBlee Maths est une autre référence dans le paysage des applications de maths : ce sont 160 modules groupés par les catégories suivantes :

  • Addition et soustraction,
  • Apprendre à compter,
  • Axes gradués et repères,
  • Calcul mental,
  • Fractions,
  • Nombres,
  • Géométrie,
  • Aires, longueurs et périmètre,
  • Multiplication,
  • Division,
  • Volumes et masses,
  • Problèmes.

Vous en voulez encore ?

Voici « Les Nombres Montessori – Apprendre les bonnes bases en Maths« .

Ce programme aide à l’acquisition des bases de la numération pour les tout petits.

L’application incite à déplacer de petites pièces de bois sur l’écran dans la case du chiffre correspondant à leur valeur.

Voilà de quoi jouer en abordant les centaines, les dizaines et les unités sans que votre enfant n’ait l’impression de travailler ses maths !

L’entraînement se poursuit sur l’apprentissage de l’écriture des nombres.

C’est un outil didactique et pédagogique intéressant pour les parents d’élèves en bas âge.

Deux bémols, cependant : premièrement, le téléchargement de l’application coûte 4,49 €. Et deuxièmement, placer un écran de smartphone devant les yeux d’un enfant avant la classe de CP n’est peut-être pas la plus riche des idées, ne serait-ce que pour son développement futur.

Avec Maths Mathews, les tables de multiplication deviennent un « jeu d’enfant » à réviser, grâce à des jeux d’aventure et de défis à remporter.

Le jeu débute par un journal de bord tenu par un pirate, dont l’histoire se dévoile au fur et à mesure que l’enfant avance dans l’aventure. Le défi est de récupérer un maximum de bijoux, l’enfant doit calculer le plus vite possible des opérations qui lui sont proposées pour avancer sur une carte interactive, et échapper à un poulpe géant.

Finie donc la phobie des maths !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar