"En vérité, le chemin importe peu, la volonté d'arriver suffit à tout." Albert Camus (1913-1960).

Un cours de soutien scolaire, surtout le premier, ne s'improvise pas. Pour donner des cours auprès de chaque élève nouveau sur l'emploi du temps, il est important de soigner sa présentation ainsi que sa prestation.

Pour l'année scolaire 2016-2017, le ministère de l'Éducation Nationale comptabilisait près de 12,4 millions d'élèves, de l'école primaire aux collégiens et lycéens, 63 600 établissements scolaires dans lesquels 861 000 enseignants exerçaient.

Les élèves ayant des difficultés scolaires sont souvent amenés à redoubler leur niveau : en 2002-2003, 16 % des élèves ont redoublé leur seconde générale et technologique.

Face à cette pratique vaine du redoublement - car elle ne supprime pas les inégalités scolaires et sociales -, une solution : les soutien scolaire et cours particuliers à domicile.

Voici comment organiser un premier cours de soutien à domicile.

1er cours de soutien : mettre en place les conditions de travail

Comme toute phase de négociation salariale - rappelons que les professeurs particuliers à domicile agissent en tant que salariés de la famille, particulier-employeur -, il faut pouvoir implanter de bonnes conditions de travail avant de rencontrer un nouvel élève.

Se créer un environnement propre et lumineux.
On ne va quand-même pas faire le cours de français ici ? Il faudra ranger avant de commencer !

En aparté, l'accompagnement scolaire n'est pas que la transmission du savoir, mais aussi une relation d'échange où chacun doit être à l'aise avec l'autre. En quelques sortes, c'est un rapport de séduction qui s'opère.

Non sentimentalement, mais dans le sens où le contact doit bien passer.

Je me souviens d'une mauvaise expérience, auprès d'un élève de Terminale ES à qui je donnais des cours particuliers à domicile en sciences économiques et sociales (SES) à Montpellier.

Dès le premier cours, j'ai senti que ça n'allait pas le faire. L'élève était récalcitrant - somme toute, contraint de prendre des cours par ses parents - et acariâtre, il soupirait à chacune de mes questions (mêmes simples), ce qui m'a donné des tensions par contagion et j'ai dû stopper le cours.

Ceci étant dit, il faut préalablement fixer un tarif horaire entre le professeur et les parents.

C'est un peu une négociation salariale : souvent, intervenir pour une assistance scolaire personnalisée, ça coûte autour de 20-25 € de l'heure aux familles.

Par conséquent, il peut être appréciable d'annoncer que l'on pratique des tarifs dégressifs pour aider les enfants issus de familles modestes à prendre des cours de rattrapage si besoin (mais cette décision est propre à chacun).

Vous cherchez un cours de soutien scolaire en ligne ?

Quelques règles comportementales lors du premier cours de soutien

Selon l'Étudiant.fr, huit parents sur dix estiment que le soutien scolaire a permis d’améliorer le niveau scolaire de leur enfant.

Donner des cours de soutien scolaire à domicile, à tous niveaux, implique évidemment de montrer une présentation impeccable de soi-même. Lors de la rencontre avec les parents et l'élève, tout professeur à domicile sera jugé sur des critères physiques avant tout.

On s'explique.

L'élève ou ses parents se feront une première idée sur leur prof particulier avant même qu'il ait pu faire la première salutation, dès lors que s'ouvrira la porte.

Mettre un pantalon pour un premier cours : on ne sait pas à quelle classe sociale va-t-on avoir affaire.
Il fait chaud, on est en mai. Mais désolé, le short, c'est un peu court pour se rendre au domicile des élèves...

Il est important que cette impression soit positive afin de susciter l'envie.

En somme, ce soin est relatif à celui que l'on apporte pour un entretien d'embauche.

Cela dit, ne pas non plus se mettre la pression et se vêtir d'un costume-cravate. Ce qui compte est de montrer que l'on a confiance en soi et que l'on soit présentable.

Cela prévaut pour toutes matières générales : les cours de mathématiques, les cours de physique chimie, les cours de français, les cours d'anglais, les cours d'allemand ou les cours d'espagnol ou encore, les cours de musique.

Ce soin est tacitement requis pour nos enseignants Superprof, mais aussi pour tout organisme de soutien scolaire primaire, collège lycée : Acadomia, Complétude, Cours Legendre, etc.

Il importe donc, à cette étape, d'afficher une bonne présentation vestimentaire et de soigner les éléments de base de la communication non-verbale :

  • Être correctement vêtu,
  • Être propre,
  • Sourire,
  • Éviter les bras croisés et les mains dans les poches,
  • Serrer la main et dire bonjour en regardant dans les yeux.

Ensuite, l'élève et/ou son parent vont accueillir nos enseignants dans la pièce de travail, souvent la chambre de l'enfant ou la salle à manger, ou encore la terrasse s'il fait beau temps.

Personnellement, lorsque j'arrivais au domicile d'un élève pour donner des cours particuliers de SES, je plaçais toujours une petite touche d'humour en fonction de l'endroit où l'on s'installait, afin de désacraliser ce moment pesant, et de me montrer sympathique et abordable pour faire déstresser l'élève.

On peut dire des choses, par exemple, du genre : "ah c'est ici la salle des artistes !", ou bien "c'est donc ici la laboratoire des bons résultats scolaires !"

Aussi, j'instaurais d'emblée le tutoiement : puisque l'on est amenés à travailler ensemble - et que je ne suis pas encore une tête grise -, cela favorise un climat de confiance et installe une relation d'échange avec l'élève.

D'un point de vue matériel, il est important d'arriver à l'heure, voire même d'arriver quelques minutes avant pour repérer les lieux : les séances non ponctuelles déstabilisent l'ambiance de travail et décrédibilisent l'enseignant ou l'enseignante.

On va souvent dispenser des cours du soir, après l'école, le weekend ou pendant les vacances scolaires donc il ne faut pas empiéter sur l'emploi du temps personnel de l'élève ou rogner sur le temps imparti de l'heure de cours.

Besoin d'un cours de soutien scolaire lyon ?

Le jour J : l'évaluation du niveau scolaire de l'élève

Il incombe de déterminer le besoin de l'élève : a-t-il besoin d'un cours de perfectionnement, de cours de remise à niveau, de leçons pour progresser, d'une aide aux devoirs ou encore d'une aide personnalisée pour la préparation aux examens du brevet des collèges ou du baccalauréat ?

Un contrôle ? Oui, pour voir si un apprenant parvient à résoudre des questions du programmes scolaires.
Pour évaluer le niveau de son nouvel élève, on peut soumettre une évaluation de connaissance, pour construire sa pédagogie.

Sachant cela, il faut ensuite déterminer le niveau de l'apprenant.

Il va falloir s'adapter en fonction de l'âge de l'élève : en CP CE1 CE2, CM1, CM2 ou au niveau collège (6ème, 5ème), ce 1er cours doit permettre d'établir un premier contact : voir si l'élève a un bon niveau, quelle est la bonne formule pour perfectionner son niveau, quelles méthodes pédagogiques déployer.

Au premier cours, même un professeur expérimenté n'aura pas ou peu de ressources pédagogiques sur lui car il est impossible de savoir à l'avance sur quoi travailler.

Afin d'évaluer ce niveau, il n'y a pas trente-six méthodes : en premier lieu, on fera passer un test de connaissance dans la matière enseignée, pour se faire une idée du travail à accomplir.

Ensuite, on recommande de demander à l'élève ses derniers bulletins de notes, ses contrôles ou ses exercices ayant généré des points de blocage.

Aussi, au niveau lycée ou en stage intensif de révision bac, un élève est-il capable d'établir lui-même les thèmes des programmes scolaires comportant pour lui des zones d'ombre.

Cela va d'autant plus favoriser la réussite du cours d'approfondissement que l'élève est capable de poser lui-même ses propres questions à ses professeurs particuliers.

Sur cette base, un prof pourra commencer à étayer sa pédagogie : exercices interactifs, travail méthodologique sur la dissertation, coaching scolaire pour éviter l'échec scolaire, un coup de pouce pour faire acquérir de la culture générale, etc.

On pourra demander à l'élève pourquoi a-t-il eu une mauvaise note à tel ou tel contrôle, afin de l'impliquer dans son apprentissage, puis de refaire les exercices du test, cette fois-ci sous l’œil avisé du professeur, qui surveille la bonne résolution de l'exercice.

Un bilan et un entretien avec les parents et l'élève pourront être tenus à l'issue de ce premier cours.

Si l'accompagnement personnalisé débute dès la rentrée scolaire, c'est encore mieux : il n'y aura pas encore de bulletin de notes, mais l'on pourra s'assurer d'un suivi régulier tout au long de l'année scolaire, avec des bilans bimensuels ou trimestriels : un aux vacances de la Toussaint, un à Noël, un aux vacances d'hiver, un dernier aux vacances de printemps.

Bien préciser à l'élève qu'il peut joindre son enseignant par e-mail, à tout moment : pour résoudre une question en dehors des cours. De fait, nos professeurs particuliers deviennent artisans au service de la réussite scolaire de leurs élèves !

Vous cherchez du soutien scolaire ?

Soutien scolaire : trouver des exercices interactifs à faire avec son élève

Puisque l'on n'aura pas forcément préparé la séance au préalable, nos intervenants devront quand-même trouver des choses à faire et commencer à réviser les cours et exercices.

Réviser avec un smartphone en cours particuliers ? Pourquoi pas...
Je n'ai aucun document à te donner. Je te propose d'aller voir sur une appli de soutien scolaire...

Que ce soit dans les matières scientifiques (cours de maths, sciences physiques ou SVT), en histoire-géographie ou en cours particuliers de français, l'avantage est que le suivi individualisé ne suit pas les rythmes scolaires, qui dépassent certains élèves : on pourra passer davantage de temps sur tel ou tel chapitre au programme.

Pour commencer à combler les lacunes dès le premier cours, le professeur commencera par reprendre une leçon du cours suivi à l'école et qui demeure incomprise.

N'oublions pas qu'en payant des cours privés, les familles recherchent avant tout de bons profs : il faut donc se montrer pédagogue et mettre son élève à l'aise.

Ensuite, les outils numériques servent désormais d'excellents supports d'apprentissage : que l'on soit à l'école élémentaire, au collège, en 1ère S ou en classe de terminale, les applications mobile peuvent constituer de bons points d'appui lors d'un premier cours.

Il y a en effet une kyrielle de sites de soutien scolaire en ligne où l'on peut donner à faire de nombreux exercices en ligne : exercices de maths, de français ou de langues.

Travailler sur des applications gratuites - Maxicours, Numberland, Monde Géographie, iTooch Collège, Kartable, Orthographe Projet Voltaire, etc. - où faire des jeux éducatifs et divertissants pourra aussi aider l'enfant à faire ses devoirs de façon autonome après le soutien.

Préparer l’entretien préalable du premier cours

Le premier cours ne se limite pas à l’évaluation du niveau de l’élève. Il est bien sûr important de connaître son niveau dans les différentes matières, mais il est aussi nécessaire de faire un point avec lui afin de connaître sa personnalité, ses goûts, son ressenti face aux cours de soutien scolaire, etc.

Un élève peut voir le soutien scolaire comme une punition. Très peu d’élèves sont ravis de continuer à travailler après l’école quand leurs amis, eux s’amusent. C’est pourquoi il est important de bien cerner l’esprit de l’élève afin de l’aider à se motiver pour travailler.

Pour mener à bien cet entretien, veillez à ne pas réaliser un interrogatoire qui pourrait mettre mal à l’aise l’élève. Il vaut mieux mener une discussion plutôt informelle qui permet de discuter sereinement.

Que faire le premier cours de soutien ?
L'entretien permet d'avoir une première impression sur l'élève.

Vous pouvez lui poser ces quelques questions :

  • Que fait-il sur son temps libre ?
  • Quelle matière il préfère à l’école et pourquoi ?
  • A-t-il déjà une petite idée sur le métier qu’il aimerait exercer plus tard ?
  • Comment se sent-il à l’école ?
  • Ce qu’il attend du soutien scolaire ?
  • Ce qu’il aimerait changer à l’école ?

Vous pouvez également lui demander de montrer les derniers devoirs qu’il a réalisé afin de mieux comprendre ce qui coince.

Notez ses réponses en prise de notes, car même si cela vous semble tout frais, il est parfois difficile de tout se rappeler en fin de cours.

N’hésitez pas non plus à parler de vous pour aider l’élève à s’ouvrir.

Enfin, il faudra également lui présenter votre méthode de travail en règle générale pour le rassurer.

Construire son cours de soutien avec l’aide des parents

Le professeur particulier n’est pas seul dans la démarche des cours de soutien. Le travail se fait à trois : l’élève, le professeur et les parents.

C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à demander quelques conseils aux parents pour construire un cours bien adapté à l’élève.

Les parents sont en effet souvent les décisionnaires sur le fait de donner des cours de rattrapage scolaire à l’enfant. Ils connaissent très bien leur enfant et savent souvent comment le motiver, ou à défaut, quels sont ses centres d’intérêts et ses difficultés. Cela peut être un manque de discipline au moment des devoirs, des difficultés à comprendre, un manque de concentration en cours, etc.

Il peut donc être utile de réaliser un second entretien avec les parents après avoir discuté avec l’élève. Cela vous permettra de confronter les deux points de vue et vous faire une vision globale du problème à résoudre afin d’accompagner l’enfant au mieux.

Commencez par donner votre ressenti sur votre discussion avec l’élève, et demandez leur des astuces qui ont pu fonctionner par le passé pour faire progresser l’enfant. Demandez-leur également s’ils sont prêts à accompagner leur enfant durant les devoirs ou encore quels sont les passions de l’élève afin de les utiliser pour rendre les cours interactifs.

Enfin, terminez l’entretien en expliquant votre méthode pédagogique et la suite du processus.

Créer une relation de confiance avec l’élève

Le premier cours est souvent la première impression. L’élève et le professeur évalue alors la relation, à savoir si le feeling passe bien. Derrière cette expression un peu abstraite, se cache le fait de bien s’entendre avec l’autre, avoir des atomes crochus.

Comment faire son premier cours de soutien scolaire ?
Mieux connaître l'enfant permet de savoir ce qui l'intéresse ou non pour mieux préparer les cours.

La relation entre élève et professeur est extrêmement importante puisqu’elle joue sur la motivation de l’étudiant.

Le professeur particulier peut ainsi être légèrement plus proche de l’élève que les professeurs de l’Education nationale pour la simple et bonne raison qu’ils n’ont qu’un élève à la fois, et donc plus de temps à lui consacrer. Il est donc possible de prendre un petit moment pour savoir comment va l’élève, savoir ce qu’il a fait du week-end, etc.

Si l’élève prend confiance, il sera plus à l’aise et ne redoutera plus les cours particuliers.

Dès le premier cours, il ne faut pas hésiter à faire de l’humour afin de briser la glace et montrer que vous restez cool malgré votre statut de professeur.

Mais attention malgré tout à ne pas être trop familier avec l’élève. Vous n’êtes pas son ami et la relation profession / élève doit rester sérieuse pour la progression de l’élève. Il s’agit donc de trouver le juste milieu.

La première heure de cours, ne vous montrez ni trop stricte, ni trop amical. Il sera toujours temps de vous fâcher si besoin les autres jours.

Déterminer le type de cours dont l’élève a besoin

Le premier cours est souvent le plus compliqué à préparer car vous ne connaissez pas l’élève. Le plus gros de la préparation se trouve alors finalement pendant le cours lui-même. Grâce aux discussions menées avec l’élève et les parents, il sera plus facile pour le professeur de déterminer quels sont les besoins de l’enfant et quel type de cours est nécessaire.

Prenez alors quelques minutes après les entretiens pour mettre en place les grandes lignes de votre méthode pédagogique.

Voyez dans un premier temps avec les parents quelles sont leurs attentes en terme de fréquence de cours de rattrapage. S’agit-il de suivi scolaire une fois par semaine ? De rattrapage avant un examen important comme le brevet ou le bac ? Ou encore de soutien scolaire pour remonter la moyenne sur l’année scolaire ?

En effet, chaque situation est différente et demande donc une méthode particulière.

Avant le passage d’un examen, plusieurs cours par semaine seront peut-être envisageables en fonction du niveau à rattraper pour l’élève.

S’il s’agit d’accompagner un élève dans ses devoirs, les parents voudront peut-être que le professeur intervienne tous les jours.

Les entretiens doivent également guider le professeur sur la façon dont les cours seront menés. Faut-il utiliser des ressources pédagogiques interactives ? Ou bien plutôt travailler sur la concentration de l’élève et éviter toute source de distraction ?

Quel type de cours faire lors de soutien scolaire ?
L'élève a-t-il besoin de concentration pour progresser ?

Les grandes lignes doivent pouvoir se dégager dès la première heure.

Préparer l’espace de travail du premier cours

Si le cours de soutien scolaire se trouve à votre domicile, il est essentiel de mettre en place un espace de travail adéquat et idéal pour favoriser la motivation et la concentration de l’élève. Tout comme des nombreuses images ou objets autour peuvent venir perturber l’élève, l’absence totale de décoration peut aussi créer une ambiance inappropriée pour le travail.

Si le cours se passe à votre domicile, choisissez alors un endroit calme et décorez-le selon le type d’enseignement que vous réalisez. Pour du soutien scolaire, pourquoi ne pas mettre quelques tables de multiplication, des rappels de grammaire ou autres affiches graphiques qui permettent de plonger l’élève dans la matière tout en lui rappelant des bases du programme scolaire.

Cependant, certains élèves ou parents préfèrent que le professeur se déplace à leur domicile. Ceci est parfois préférable si l’élève se sent plus à l’aise chez soi. Cela permet également aux parents d’éviter de perdre du temps lors du déplacement.

Dans ce cas, demandez à exercer dans un endroit calme et bien rangé. La première heure de cours est alors l’occasion de choisir le lieu d’apprentissage. Faites un point avec les parents et l’élève pour vous assurer que le bureau sera rangé pour les heures de cours suivantes si cela n’est pas déjà le cas.

Vous pouvez également penser à mettre une petite musique calme pour la concentration et faire attention à ce que les fenêtres ne donnent pas sur la route (en cas de grosse circulation).

Pour mettre à l’aise l’élève, pensez également à vous placer à ses côtés et non en face (ce qui pourrait impressionner l’élève et le mettre mal à l’aise).

Mettre en place des activités pour le premier cours

Si le temps le permet, il peut être idéal de commencer à réaliser un début de cours. Bien que cette étape ne soit pas simple quand on n’a jamais rencontré l’élève, elle permet à l’enfant de se faire un aperçu de la façon de travailler du professeur.

Pour cela, il faut que ces dix ou vingt minutes de cours ressemblent à l’ensemble de la suite de vos cours pour que l’élève ne se fasse pas une fausse idée.

Bien sûr, il est compliqué de tout faire en quelques minutes. Mais vous pouvez choisir un exercice type afin de commencer dans le vif du sujet. Non seulement cela vous permettra de voir comment l’élève réagit, mais aussi de comprendre ses blocages et sa méthode de fonctionnement.

Comment construire ses cours de rattrapage ?
L'élève s'ennuie-t-il en cours ? Une question importante pour construire la suite du programme !

N’oubliez pas qu’en tant que professeur particulier, la liberté pédagogique est totale (dans la limite du programme scolaire du niveau de l’élève). Vous pouvez choisir de nombreux supports, interactifs ou non, pour éveiller et accompagner votre élève. En proposant une nouvelle façon de travailler, vous réussirez peut-être à obtenir un déclic de la part de votre élève.

Ne prévoyez tout de même pas trop d’activités pour la première heure de cours. Vous établirez le programme complet à la suite de cette première impression.

Besoin d'un professeur de Soutien scolaire ?

Vous avez aimé l'article ?

0,00/5, 0 votes
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.