Étudier une autre langue consiste non seulement à apprendre d’autres mots pour désigner les mêmes choses, mais aussi à apprendre une autre façon de penser à ces choses - Flora Lewis

De la grande muraille de Chine à la cité interdite, en passant par la mégalopole de Pékin, la langue chinoise est une langue qui attire de plus en plus de personnes, et pour cause ! En effet, il s'avère que le chinois, lié à l'histoire de la Chine, est une belle traduction des coutumes et de la culture chinoise du pays. En témoigne l'existence de bon nombre de dialectes et autres langues qui ferait exploser toute barrière de la langue, et donnerait envie de faire un séjour en Chine comme premier voyage.

Le chinois Wu fait partie de ces langues chinoises parlées à certains endroits du territoire. Cette langue, que l'on retrouve notamment à Shanghai, comprend près de 77 millions de locuteurs et l’on pense qu’encore 7 à 8% des Chinois le pratiquent couramment. C'est une raison qui pourrait suffire à certains pour s'intéresser à ce pays, de sorte à découvrir la Chine à travers une partie plus linguistique de la nation, ainsi qu'à une minorité.

Mais alors qu'est-ce que le chinois Wu exactement, et comment l'apprendre, dans le but de voyager à Shanghai ? Et bien on va voir ça tout de suite !

Pourquoi apprendre le chinois Wu ?

Qui parle le chinois Wu dans le monde ?
Le chinois Wu est ce type de chinois que l'on apparente souvent à un dialecte, et qui permet de mieux comprendre une population particulière, une ville, ou tout simplement une langue en soi.

Grâce aux langues, on est chez soi n’importe où - Edmund de Waal

Le chinois Wu n'est pas la langue à laquelle on pourrait s'intéresser instinctivement. En effet, alors que son nom pourrait même ne rien nous dire, voire ne pas nous inspirer, elle fait partie de ces dialectes chinois intéressants pour plusieurs raisons.

Et ces raisons, si elles peuvent être personnelles, sont en réalité bien plus profondes qu'il n'y paraît, et pourra être directement corrélée à plusieurs envies, comme l'envies de voyager bien sûr, mais pas que. En effet, il peut aussi s'agir d'un simple enjeu personnel d'apprendre des langues différentes, mais aussi d'une mission professionnelle, ou encore d'une curiosité bien placée. Revenons donc aux raisons qui fondent le plaisir d'apprendre le chinois wu :

  • On peut accéder à un pan de la culture chinoise supplémentaire,
  • On arrive à mieux comprendre la population chinoise à certains endroits,
  • On peut découvrir plus en profondeur les régions où le Wu est parlé, comme Shanghai,
  • On accède à une langue peu parlée en Occident,
  • On arrive peu à peu à une meilleure acquisition des langues étrangères,
  • Et bien d'autres encore !
Quels sont les langues chinoises les plus parlées à Shanghai ?
Et oui, parler chinois à Shanghai, c'est tout un art !

Apprendre le chinois Wu s'annonce donc comme une idée lumineuse, pour des raisons toutes aussi variées les unes que les autres. Et, en effet, maîtriser une langue étrangère, quelle qu'elle soit, est un véritable enjeu personnel. De la province de Sichuan, à Kunming, en passant par Guizhou ou encore Beijing, le chinois est une langue polymorphe, dont les différents dialectes ont tous quelque chose à nous apporter.

Pour un voyage sur mesure, ou tout simplement pour partir en Chine simplement, sans billet d'avion ni circuits Chine, rien ne vaut donc un professeur particulier de langue. Toutefois, ici, l'idée est de voyager dans une ville que l'on connaît tous de près ou de loin, et au moins de nom, et qui compose un pan entier de la nation chinoise. Vous l'avez bien évidemment compris, il s'agit là de la grande ville de Shanghai.

Cette mégalopole mondiale dont le nom "Shanghai" signifie littéralement "sur la mer", est la ville la plus peuplée de Chine, et l'une des mégalopoles les plus peuplées du monde entier. La langue officielle sur place est le mandarin, toutefois, on y parle également le fameux chinois Wu, qui va nous intéresser aujourd'hui. On l'utilise de manière large et massive dans les conversations plus informelles, et il reste présent partout dans la ville.

Apprendre le dialecte Wu peut donc être une manière supplémentaire et efficace de visiter la Chine par la langue, en profitant des grandes villes comme Shanghai et de leur culture, à mille lieux de Yunnan, de Suzhou, ou encore de Macao. Et oui, Shanghai est un petit monde, un microcosme à elle toute seule, en témoigne donc l'existence du chinois Wu comme identité linguistique et langagière.

Besoin de cours chinois paris ?

Les spécificités du chinois Wu

Quelle est la ville où l'on parle le wu ?
Parlé à Shanghai, le chinois Wu est un dialecte mais aussi une langue à part entière, avec ses caractéristiques, ses spécificités, que l'on retrouve à Shanghai.

Une langue est le reflet exact du caractère et de la maturité de ses locuteurs - Cesar Chavez

Tantôt perçu comme une langue à part entière, tantôt considéré comme un dialecte, le chinois Wu a le mérite de nous faire gagner des points au Scrabble ! Parfois appelé "dialecte de Shanghai", il représente une forme septentrionale au sien du groupe linguistique wu. On compte ainsi quatorze millions de locuteurs dans le monde le parlant, ce qui en fait la forme dialectale la plus répandue.

On considère le wu comme l'une des langues principales du groupe Han, qui regroupe lui même plusieurs dialectes. Douce, fluide, légère, cette langue (ou ce dialecte, donc) se distingue du mandarin par son utilisation qu'avec deux tons. À l'origine, il était constitué de huit tons, qui ont fusionnés n'en faire que cinq. Ce chinois contemporain en aura donc gardé deux. Mais là encore, nous y reviendrons plus en détails, car les origines sont toujours intéressantes !

De plus, contrairement au mandarin, ou encore au cantonais, le chinois Wu possède des consonnes voisées comme "d", "g", "b", par exemple. Il se distingue également du mandarin par l'utilisation de caractères plus anciens du chinois classique. À noter, par ailleurs, que le chinois moderne prend son origine dans les anciens peuples Yue, que l'on retrouvaient au sud de Jiangsu, et au nord de Zhejiang. (ça vous parle n'est ce pas ? On y reviendra plus en détails)

Le nouvel an chinois se passe donc sous les meilleures auspices ici, à Shangai, surtout si l'on arrive à maîtriser la langue de la ville. Car oui, un voyage en Chine ne se prépare pas si on ne sait pas quoi faire, notamment sans parler les dialectes locaux. Le wu a vraiment trouvé son identité aux confins d'une ethnie, loin de Guilin, de Chengdu, ou encore de Xinjiang. Un voyage en Chine à lui tout seul !

Eh oui, le wu est la première langue non officielle du monde, et est la deuxième langue de la Chine, juste après le mandarin, et juste avant le cantonais. Que dire de plus sur le chinois Wu ? D'un point de vue linguistique et un peu plus concret, on note que le wu fait souvent des liaisons tonales entre les mots, alors que la règle de changement n'est pas encore très définie.

Quoiqu'il en soit, les tons syllabiques sont changés pour permettre une meilleure prononciation de la phrase. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle parfois, on dit que le chinois wu n'est pas une véritable langue tonale. Des considérations un peu plus poussées et techniques qui, pour voyager en Chine et découvrir toutes les villes de Chine en soi, ne seront pas utiles outre mesure. On parle vraiment ici du Wu, qui, à Shanghai, servira de manière certaine.

Prendre des cours particuliers de chinois wu pour voyager à Shanghai

Peut on prendre des cours de wu en France ?
Un professeur particulier de chinois ne sera pas forcément formé à ce dialecte un peu plus particulier qu'est le chinois wu, il est alors important de savoir bien choisir ce dernier.

Le langage est la feuille de route d’une culture. Il vous indique d’où vient et où va son peuple - Rita Mae Brown

On l'aura donc compris, le dialecte wu (ou langue, comme vous voulez !) n'est pas la langue la plus parlée au monde, mais, comme partout, des gens s'y intéressent, et l'enseigneront avec plaisir. En cherchant bien, on se rend vite compte que ça n'est pas si compliqué que cela, et que le shanghaien est accessible à tous, même hors du territoire chinois.

Et oui, car c'est bien là la force des langues étrangères : elles s'exportent même hors des frontières, où que l'on soit, et où que l'on aille !

Prendre des vacances en Chine oui, mais aidé par un prof particulier, c'est encore mieux. C'est la raison pour laquelle, au delà de la route de la soie, de Hangzhou, des rizières ou de Tianjin, le wu est une corde supplémentaire à son arc, lorsqu'il s'agit de se débrouiller seul sur place. Il existe bon nombre de techniques d'enseignement pour s'initier au chinois wu et à la civilisation chinoise de manière globale :

  • Prendre un professeur particulier qui maîtrise totalement le chinois wu,
  • S'initier aux cours en ligne en autodidacte,
  • Se retrouver tous ensemble sur Superprof,
  • Rencontrer des habitants de Shanghai en France qui peuvent nous apprendre leur langue,
  • Lire et regarder des films en version originale,
  • Aller sur place et apprendre sur le tas, tout simplement !

Concrètement, il existe donc différentes manières de s'initier au wu, mais les cour de chinois particuliers semblent être la manière la plus sûre de parvenir à parler un minimum ce doux dialecte. Entre Yuan, Taiwan, ou encore Congquing, tout ceci nous donnerait presque envie d'aller en Chine dans cette ambiance futuriste que seule Shanghai sait créer !

Et pourquoi ne pas déposer une annonce sur internet si un professeur de wu est trop difficile à trouver ? C'est souvent un moyen efficace et relativement accessible de trouver ce que l'on cherche, quel que soit l'objet de sa quête, d'une simple passoire à un cours de Wu.

En appuyant cette quête avec un bouche à oreille de qualité, il y a fort à parier pour que l'on trouve notre bonheur shanghaien ! Par ailleurs, la plupart des professeurs de mandarin connaissent de près ou de loin de chinois wu. Les deux langues se rapprochant dangereusement, n'hésitez pas à contacter des enseignants pour leur demander s'ils maîtrisent la langue de Shanghai !

Allez, à vous de jour à présent, à l'assaut du chinois Wu ! Oui, mais pas sans en maîtriser quelques rudiments culturels.

Voyager à Shanghai : le chinois Wu et sa culture

Comment s'en sortir à Shanghai sans parler le chinois Wu ?
On le sait tous et toutes, la culture chinoise est une culture très riche, très dense, où chaque langue, chaque dialecte a une histoire. Et à Shanghai, le chinois wu n'échappe pas à la règle !

Dans la culture mondiale et populaire, le chinois Wu a tendance a être relégué au second plan par rapport au chinois traditionnel. En effet, alors même qu'il est très parlé, on le méconnaît, voire on ne le connaît pas. Et pourtant, le Wu comprend près de 77 millions de locuteurs, rappelons le ! De plus, entre 7% et 8% de Chinois le parlent encore couramment.

Mais concrètement, d'où vient le Wu, notamment à Shanghai, où il est une langue reconnue ? Parfois considéré comme un simple dialecte, le chinois wu moderne que l'on connaît aujourd'hui  trouve son origine chez les anciens peuples Yue. Ces derniers se trouvaient aux alentours du sud de Juangsu et du nord du Zhejiang, et ont rapporté cette prononciation si particulière et si douce qu'est celle du Wu.

À Shanghai, il est donc la seconde langue, comme à travers tout le pays. Le Wu doit cette reconnaissance, ce titre de langue de noblesse, qu'il se compose de nombreux dialectes individuels. Même s'il n'est pas très accessible aux touristes et aux étrangers (il n'est donc pas nécessaire de l'apprendre pour aller à Shanghai), il est important d'en connaître les sources.

Le Wu fait donc partie des langues sino-tibétaines, comme le cantonais ou le mandarin. Son évolution phonique a été telle qu'il est devenu aujourd'hui une langue à cinq, puis deux tons (contre huit auparavant). Ceci est si rare qu'on le compare souvent au mandarin, d'où sa place de seconde langue officielle.

Enfin, on écrit souvent le Wu avec le hanzi, et à l'aide de caractères plus anciens provenant du chinois classiques. Pour prendre un exemple concret, le terme « laver » s'écrit da en Wu et en mandarin. Les connaisseurs s'y retrouveront !

Peut-on voyager à Shanghai sans parler le chinois Wu ?

Où parle-t-on le chinois wu ?
Connaissez-vous Shanghai ? Ses immeubles, sa culture, mais aussi sa langue, que le chinois wu regroupe parfaitement !

Un début de réponse a été donné au préalable, mais il convient de mettre clairement les choses à plat. Est-ce que voyager à Shanghai s'accompagne d'une maîtrise du Wu ? Un voyage dans cette ville peut il être gâché sans parler ce dialecte ? Pourquoi le Wu a-t-il une place si importante ? Non, non, et re non !

En réalité, Shanghai n'a pas une place particulière dans le monde lorsqu'il s'agit de voyager. Il est donc tout à fait possible de s'y rendre sans parler le chinois Wu. Il est même possible d'y aller en ne parlant pas le chinois tout court !

Car oui, si la langue officielle, comme dans la totalité de la Chine, de Shanghai est le mandarin, le Wu est parlé dans le delta du Chang Jiang (长江), dans la région du Huadong (华东) qui englobe les provinces du Jiangsu, du Zhejiang et une partie de l'Anhui. Ca ne vous parle toujours pas, et c'est bien normal !

Le Wu que l'on parle à Shanghai est le shanghaien, mais le dialecte a quelque peu reculé ces derniers temps. Quoiqu'il en soit, les autochtones parlent assez bien l'anglais, ou en tout cas en maîtrisent souvent les bases, et sauront vous aider sans problème lorsqu'il s'agira de trouver votre chemin, de commander un café, ou encore d'envoyer une lettre à votre grand mère dans le sud de la France.

La réponse semble toute trouvée : bien évidemment, apprendre et maîtriser le chinois Wu n'est pas un passage obligé pour voyager correctement à Shanghai. Car si la Chine a ses langues particulières, elle sait aussi s'ouvrir aux autres, au tourisme, et aux autres langues, bien évidemment ! Bon voyage !

Où parle-t-on le chinois Wu ?

Dans quel quartier de Shanghai parle-t-on le chinois wu ?
Parce qu'il n'y a pas qu'à Shanghai que le chinois wu est parlé, certains pensent à tort qu'il s'agit d'une langue inacessible ailleurs. Or, ça n'est pas vrai du tout !

Dans une perpective plus historique, plus culturelle, et plus linguistique, il convient de s'intéresser à ce qui fonde le chinois Wu, au-delà même des frontières de Shanghai. Car si cette langue est parfois vue et perçue comme un dialecte, elle est pourtant très utilisée de part et d'autre du pays.

On l'a dit, on parle le Wu dans la municipalité de Shanghai, bien sûr, mais aussi dans la province du Jiangsu (dans le sud, plus précisément) et dans le Zhejiang, comme nous l'avons déjà évoqué. Mais ça n'est pas tout, puisqu'on le retrouve dans des petites parties des provinces du Anhui, du Jiangxi et du Fujian. De quoi donner envie de visiter le pays. 

On comprend donc vite et aisément que les principaux dialectes du Wu incluent ceux de Shanghai, de Suzhou, du Wenzhou, de Hangzhou, de Yongkang et de Shaoxing. Aujourd'hui, le chiffre est probablement moins parlant, mais il y a 20 ans, 87 millions de personnes parlaient une forme de chinois Wu.

Ce dernier est donc la première langue non officielle du monde, de par son nombre de locuteurs. De ce fait, il se place avant même le punjabi, cette langue indo iranienne parlée par environ 100 millions de locuteurs dans la région du Pendjab.

Peut-on se servir du chinois Wu au quotidien après un voyage à Shanghai ?

Quelle est la spécificité du chinois wu à Shanghai ?
Comme tout dialecte et comme toute belle langue qui se respecte, le chinois wu n'est pas utile uniquement à Shanghai, puisqu'il permet de communiquer, mais aussi de transmettre de part et d'autre du monde !

Après avoir étudié où il se parle, il paraît difficile de se servir du chinois Wu au delà des frontières de Shanghai ou de la Chine. En effet, en France typiquement, ce dialecte n'est que peu utilisé, pour ne pas dire pas du tout. Est ce à dire que le wu ne s'utilisera plus jamais si tant est qu'on l'a appris avant un voyage à Shanghai ? Pas vraiment.

Car oui, comme toutes les langues rares, comme tous les dialectes, il nous est possible de trouver des petites astuces pour se servir du chinois Wu comme un outil de travail, de communication ou même comme un outil personnel, de transmission ou de culture.

Parmi ces usages du chinois wu que l'on peut faire hors de Shanghai, on retrouve :

  • Devenir professeur(e) de chinois Wu pour transmettre ses connaissances à ceux et celles qui veulent partir en Chine,
  • Devenir traducteur ou traductrice de Wu, car, à l'instar du russe ou du mandarin, les langues les plus rares sont aussi les plus recherchés, puisqu'on en retrouve que très peu de personnes qui savent les traduire,
  • Transmettre des notions à ses enfants, car la culture est le pivot de la connaissance, alors pourquoi ne pas utiliser le Wu comme un outil puissant de transmission auprès des jeunes générations ?
  • Organiser des conférences, voire des voyages organisés à Shangahi, puisque votre maîtrise de la langue vous permettra de vous débrouiller dans toutes les situations du quotidien ou non à Shanghai. Et pour ça, vos clients vous diront merci !
  • Échanger à travers le monde sur internet avec des locuteurs et, de ce fait, améliorer régulièrement et de façon efficace sa pratique du dialecte,
  • Et bien d'autres encore !

Car oui, si le chinois Wu n'est pas une langue commune, ça n'est pas une langue morte non plus, et bon nombre sont les personnes qui seront ravies de discuter avec vous. Cantonais, mandarin, autant de langue qui ont la part belle dans le monde, mais le wu est aussi intéressante à étudier. Alors, prêt(e) à vous lancer ? Le wu n'attend que... vous !

On l'aura donc compris, le chinois wu, lorsqu'on décide de voyager à Shanghai, peut s'avérer très utile pour s'intégrer et mieux comprendre une culture. Alors qu'on ne l'enseigne pas partout, il est toutefois très possible de s'en sortir, et de passer un très beau voyage dans cette mégalopole mondiale, sur le plan linguistique également !

Besoin d'un professeur de Chinois ?

Vous avez aimé l'article ?

0 vote(s)
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.