Le saviez-vous ? Les étudiants en Suisse font partie des plus qualifiés en mathématiques en Europe ! Il faut toutefois faire la différence entre les élèves de la Suisse romande et ceux de la Suisse alémanique, selon les études réalisées les élèves romands sont légèrement plus qualifiés que ceux de la région germanophone. Les mathématiques sont une matière centrale dans le programme éducatif en Suisse, du cycle primaire jusqu'à la fin du secondaire. Cette discipline compte parmi les matières fondamentales des trois branches menant à l'examen de maturité. Pourtant, beaucoup d'élèves rencontrent des difficultés avec les maths car le programme ne cesse de s'intensifier au fil des années, il est donc important de bien connaître le plan d'études en maths afin de ne pas laisser des lacunes s'installer. En effet, cette matière est utile au quotidien et est nécessaire pour certains cursus en études supérieures : médecine, architecture, sciences, comptabilité, finance, business et bien d'autres. Même si vous souhaitez intégrer une haute école en lettres ou en sciences humaines, les mathématiques restent une matière essentielle de l'école obligatoire et de l'enseignement secondaire.

Du cycle primaire, au cycle 2 et jusqu'à la fin du secondaire, voici un récapitulatif du plan d'étude romand en maths en Suisse. Comme pour les autres disciplines, le programme de mathématiques s'articule autour d'un programme commun puis avec des spécialisations pour les plus passionnés de chiffres !

Les meilleurs professeurs de Maths disponibles
Guillaume
5
5 (20 avis)
Guillaume
60CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jayro
4,9
4,9 (16 avis)
Jayro
25CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ugo
5
5 (58 avis)
Ugo
90CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Flo
5
5 (33 avis)
Flo
80CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Greg
5
5 (19 avis)
Greg
130CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Antoine
4,9
4,9 (16 avis)
Antoine
55CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Pierre-olivier
5
5 (21 avis)
Pierre-olivier
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Olivier
5
5 (42 avis)
Olivier
100CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Guillaume
5
5 (20 avis)
Guillaume
60CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jayro
4,9
4,9 (16 avis)
Jayro
25CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ugo
5
5 (58 avis)
Ugo
90CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Flo
5
5 (33 avis)
Flo
80CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Greg
5
5 (19 avis)
Greg
130CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Antoine
4,9
4,9 (16 avis)
Antoine
55CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Pierre-olivier
5
5 (21 avis)
Pierre-olivier
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Olivier
5
5 (42 avis)
Olivier
100CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Plan d'étude romand cycle 1

un enfant en train de résoudre des problèmes en maths
L'apprentissage des mathématiques commence dès le plus jeune âge !

Les programmes scolaires en Suisse du cycle 1 présentent plusieurs enjeux et objectifs de formation. Concernant les mathématiques, les enjeux sont de développer l'esprit scientifique des jeunes enfants et de faire évoluer leur rapport au monde en leur faisant découvrir plusieurs phénomènes naturels ou techniques. L'apprentissage consiste à développer des capacités de raisonnement, d'analyse et d'imagination, mais aussi d'expérimenter, d'observer et de faire des hypothèses pour avoir une première base en culture mathématique. Le champ d’apprentissage couvre cinq domaines d'études :

  • L’espace ;
  • Les nombres ;
  • Les opérations ;
  • Les grandeurs et mesures ;
  • La modélisation.

En 1re - 2e années

Dès l'âge de 4/5 ans en première et deuxième année de l'école obligatoire, les enfants découvrent les mathématiques. Le but n'est pas de leur faire résoudre des problèmes et des équations, mais de développer des compétences telles que la logique, la curiosité et l'esprit scientifique.

Ils travailleront surtout sur :

L'espace : en construisant différentes formes avec du matériel mis à disposition. Et voir comment se situe des objets par rapport à d'autres ou soi-même (devant, sur, sous, derrière ...).

Les nombres : en expérimentant et en mémorisant les premiers nombreux. Les élèves comparent également des petites quantités d'objets.

Les opérations : le but est de résoudre des problèmes simples par une addition avec du matériel et sans poser de calcul.

Les grandeurs et les mesures : Initiation aux unités conventionnelles (m et cm) aux mesures avec l'aide d'une ficelle ou d'une règle graduée.

Modélisation : Tri et organisation des informations (ou des objets). Apprendre à déduire une information, se tromper et essayer à nouveau.

En 3e - 4e années

A ce stade de l'école, les élèves sont âgés entre 6 et 8 ans. Ils découvrent d'autres domaines dans les mathématiques, commencent à la géométrie et les opérations. Ils travaillent entres autres sur :

L'espace : Identification des formes simples (rectangle, carré, triangle), les décrire et les comparer. Construire des repères pour décrire un trajet, par exemple d'un point A à B (point de départ, direction et arrivée).

Les nombres : Regrouper par exemple des objets par 10, pour apprendre à compter une quantité. Déterminer les dizaines et les unités dans un nombre et commencer à compter de deux ou deux ou de cinq en cinq.

Les opérations : Mémoriser les tables additives (comme 0 + 0) ou soustractives (par exemple 10 - 10). Premiers problèmes à résoudre, par une addition ou une soustraction, en posant un calcul par écrit.

Les grandeurs et les mesures : Découverte des unités de mesure et calcul des longueurs à l'aide d'une règle.

Grâce à ces nouvelles connaissances, pourquoi ne pas devenir mathématicien ?

Plan d'étude romand cycle 2

des équations
Les mathématiques représentent un langage spécifique, certains élèves rencontrent des difficultés, d'autres l'adorent !

Le deuxième cycle relève du degré primaire en Suisse. D'une durée de 4 ans, le cycle 2 est partagé : années 5 et 6, suivies des années 7 et 8. Les enfants sont en principe âgés de 8 à 12 ans. Au cours de ces années, les élèves ont l’occasion de travailler différentes thématiques en maths telles que les mesure, les grandeurs, l'organisation des données ou encore la géométrie. A la fin de la 8e année, selon les résultats scolaires, les élèves sont orientés au degré secondaire où il est possible de choisir entre deux voies. Concernant l'apprentissage des maths au cycle 2, les objectifs sont de permettre aux élèves de maîtriser et comprendre l'utilisation des nombreux , de mesurer l'espace, et de résoudre des problèmes afin d'utiliser ses connaissances. On les prépare aussi petit à petit aux différents métiers scientifiques possibles.

En 5e - 6e années

Durant la 5ème et la 6ème années de l'école obligatoire, les élèves commencent à théoriser et résoudre des problèmes données. Voici un aperçu du programme scolaire en maths :

Espace : Décrire les caractéristiques du carré, du triangle, du losange, du carré et du cercle. Faire des croquis et repérer les axes de symétrie sur des figures.

Nombres : Se familiariser avec des grands nombres, comparer des quantités jusqu'à 10 000. Les élèves apprennent également à décomposer les nombres en unités, en dizaines, en centaines ..

Opérations : Comprendre les suites de nombreux et rechercher les multiples. Organiser des informations et choisir les opérations appropriées à la résolution d'un problème.

Grandeurs et mesure : Les élèves apprennent à mesurer et classer des longueurs à l'aide d'une règle graduée. Ils s'initient également aux unités conventionnelles.

Modélisation : Tri et organisation des informations et des nombreux, réalisation de croquis, apprentissage des opérations de base (soustraction, addition, division, multiplication) et outils mathématiques.

Si l'élève aime les maths et les sciences, il ou elle pourra par la suite aller dans une filière scientifique, durant le secondaire II.

En 7e et 8e années

Lors de la 7e et la 8e années de l'école obligatoire, le niveau s'intensifie et les élèves découvrent d'autres sous-domaines en maths :

Espace : Construire des droites perpendiculaires ou parallèles. Reconnaître des symétries, des rotations ou encore des translations.

Nombres : Apprendre répertoires multiplicatifs et savoir organiser les nombres décimaux, les classer et se les approprier.

Opérations : Initiation aux opérations comme la division avec des nombres décimaux, savoir utiliser des calculs appropriés pour résoudre un problème.

Grandeurs et mesure : Apprendre à calculer les longueurs (comme le périmètre d'un carré), des volumes (par exemple un cube) et des aires. Découverte des unités de mesure et comment les transformer dans une situation spécifique.

En France, les collégiens passent le Brevet de maths à la fin du collège. Pour la Suisse, les élèves sont testés sur leurs connaissances lors de l'examen de la maturité à la fin du secondaire II.

Plan d'étude romand cycle 3

un homme en train de dessiner et de mesurer
Certains métiers demandent des connaissances poussées en maths, comme en médecine, en informatique ou encore en architecture.

Le cycle 3 du système éducatif Suisse couvre trois années (9e - 11e, soit de 12 à 15 ans). Il représente également le secondaire I et est dans la continuité des apprentissages des cycles 1 et 2. Par la suite, pour le secondaire II, les élèves choisissent entre une orientation scolaire ou professionnelle. Concernant la formation générale, il faudra obtenir à la fin du cursus, l'examen de maturité gymnasiale. Pour une formation professionnelle, les élèves ont la possibilité de  s’orienter vers une maturité professionnelle ou une maturité spécialisée maths.

Les connaissances demandées en mathématiques ne sont pas du tout les mêmes si l’on se dirige vers une voie professionnelle ou vers une voie scolaire. Toutefois, les objectifs restent semblables: permettre l’acquisition d’une logique mathématique qui permet une adaptation aux différents cursus accessibles aux élèves qui souhaitent poursuivre des études scientifiques.

En 9e - 10 et 11e années

Lors du cycle 3, les domaines d'études en maths sont les mêmes que dans les années précédentes, les objectifs d'apprentissage sont plus importants et les élèves sont amener à :

Espace : Reconnaître et construire des figures planes (quadrilatères, triangles) selon leurs propriétés (côtés, angles, symétries). Reconnaître des solides. Résoudre des problèmes géométriques.

Nombres et opérations : Connaître et utiliser des propriétés des nombres naturels (multiples, diviseurs) et des propriétés des opérations. Apprentissage des nombres naturels , relatifs et découverte des nombres irrationnels (√2,…). Enseignement des procédures de calcul (avec calculatrice, algorithme et calcul mental). Résoudre  des problèmes numériques.

Fonctions et algèbre : Identifier et résoudre des problèmes de proportionnalité, représenter une relation entre deux variables par un tableau de valeurs ou une représentation graphique. Apprentissage des statistiques, interprétation d'un diagramme et de l'écriture algébrique.

Grandeurs et mesures : Comparer, classer et mesurer des grandeurs en utilisant les instruments et les unités adaptés. Apprentissage des différents théorèmes (Pythagore, Thalès) et résoudre des problèmes de mesure.

Modélisation : Trier et organiser des informations (liste, tableau, schéma, croquis,...). Utiliser des propriétés des figures, des opérations et des nombres.

Durant le secondaire II, il est possible de suivre une formation avec une spécialisation en sciences et mathématiques. Cela peut être utile pour les études supérieures, notamment dans des filières comme la médecine, l'architecture ou encore l'informatique. Les élèves dans une école gymnasiale devront notamment travailler sur :

  • La forme canonique d’une fonction polynôme du second degré
  • Les suites numériques, suites arithmétiques ;
  • Les fonctions dérivées ;
  • Les statistiques et probabilités ;

Si vous souhaitez intégrer  une école de commerce, il faudra se préparer au GMAT. Vous voilà désormais informé sur le contenu pédagogique du plan d'étude romand en mathématiques !

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

5,00 (1 note(s))
Loading...

Yann

Fondateur de Superprof, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.