Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment partir à la découverte des pays du Proche Orient ?

De Yann, publié le 13/03/2019 Blog > Langues > Arabe > Nos conseils pour Visiter les Pays du Proche-Orient !

Même le plus long des voyages commence par un premier pas – Lao Tseu

Le Proche Orient est cette région du globe qui fait rêver autant qu’elle est floue. En effet, entre Émirats Arabes Unis, Jordanie, Golfe Persique, ou encore Azebaïdjan, on se perd un peu face à tous les pays que l’on incluent ou non dans cette partie du monde, où le dépaysement est censé régner en maître. De plus en plus de touristes décident de se rendre dans cette partie du globe, hors des sentiers battus.

Et les chiffres témoignent ! Par exemple, l’année dernière, la Jordanie a connu une croissance de près de 15% de son nombre de visiteurs, et de 18% de son chiffre d’affaires. De statistiques qui nous montrent que le Proche Orient est de plus en plus en passe de devenir une destination à faire, grâce à tous ses monuments classés au Patrimoine mondiale de l’Unesco, à ses plaines montagneuses, ou encore à n’importe quel site archéologique encore visitable.

Mais pour visiter les pays du Proche Orient, certains conseils aux voyageurs peuvent être nécessaires, et c’est ce qu’on va voir tout de suite !

Pourquoi aller au Proche-Orient ?

Quels sont les pays du Proche Orient ? Le Proche-Orient est une terre de contraste, riche et complexe à la fois, qui mérite d’être visitée au moins une fois dans sa vie !

Dans l’imaginaire collectif, le Proche-Orient est associé à de très belles images, des paysages grandioses de vallées et de dunes en tous genres, où partir en voyage prend un vrai sens de dépaysement. Entre coutumes et décalage horaire, tout est réuni pour nous faire prendre conscience que notre périple est grandiose, et que les clichés somptueux qui s’offrent à nous ne se retrouvent pas en France.

Riche de culture en tous genres, le Proche Orient est donc une terre à découvrir, dont chaque ville, chaque visite et chaque habitant saura vous impressionner.

Avec ou sans accompagnateur, il est toutefois recommander de préparer son voyage, pour des raisons de sécurité, mais aussi et surtout pour savoir quel circuit adopter, pour connaître les us et coutumes, ou encore pour partir pendant la meilleure période.

Partir au Proche-Orient, au-delà même du dépaysement, c’est participer à un tourisme responsable à notre manière, en axant mon voyage sur la découverte de la nature, appuyé par une hospitalité souvent très forte de la part des locaux. Qu’il s’agisse d’un voyage en famille, d’un voyage organisé, de voyages en groupe ou d’un voyage sur mesure, tout est prétexte à l’émerveillement lorsqu’on décide de partir au Proche Orient !

Les préparatifs pour aller au Proche-Orient

Comment partir au Proche Orient seul ? Quel que soit le pays du Proche Orient où on décide de se rendre, il y a toujours une bonne raison de préparer son voyage !

Comme pour beaucoup de vols internationaux, il y a certaines choses auxquelles il faut penser, lorsqu’on décide de voyager au Proche Orient. En premier lieu, cela semble aller de soi, mais posséder un passeport valide est la chose primordiale à laquelle il nous faut penser avant de se rendre là bas.

Les ressortissants français se doivent aussi de bien se renseigner au sujet des visas, selon les pays dans lesquels ils se rendent. Yémen, Azerbaïdjan, Émirats Arabes Unis, Petra, tous ces lieux impliquent des formalités différentes lorsqu’il s’agit de les visiter. Il nous faut donc être vigilant dans nos voyages !

Malgré tous les clichés véhiculés à propos d’un voyage moyen orient, il nous faut également prendre en compte un aspect non négligeable : l’aspect sécuritaire.

Eh oui, dans certains pays, malgré la gentillesse des locaux et la beauté grandiose des paysages, la sécurité n’est pas optimale, notamment pour les ressortissants français et les touristes en général. N’hésitez pas à bien vous renseigner sur la destination exacte de votre voyage !

Par ailleurs, l’un des préparatifs les plus importants va aussi être de bien mesurer la température et les conditions climatiques du pays. Un endroit où la chaleur est sèche et aride impliquera davantage de tee-shirt ou de crème solaire qu’un pays où il fait humide. Le Proche Orient est une région riche, et cette richesse se traduit également à travers son climat, qu’il s’agisse d’un petit pays ou non.

La population locale, si elle est souvent accueillante et habituée aux touristes, parle sa propre langue. Cette propre langue se doit d’être connu par nos soins, de sorte à passer un voyage le plus tranquille et agréable possible. Et pourquoi ne pas apprendre quelques termes dans la langue locale, de sorte à se mettre en confiance dès les premiers pas ?

Visiter le Proche Orient lorsqu’on est sur place

Dans quelles circonstances partir au proche Orient ? Une richesse sans pareil, tel est l’intérêt et l’identité du Proche Orient, qui regroupe bon nombre de pays.

Le Proche Orient et le Moyen Orient n’ont pas réellement de délimitions géographiques, les pays qui y sont inclus sont placés dans une espèce de carcan un peu flou, où cohabitent Dubaï, le Yémen, la Turquie, ou encore l’Azerbaïdjan. Quoiqu’il en soit, cette région possède un patrimoine et une culture si riches, qu’on peut se retrouver perdu face à la profusion de lieux et de monuments dignes d’intérêt.

C’est la raison pour laquelle, lorsqu’on est au Proche Orient, le programme doit être assez délimité et précis, de sorte à ne pas se laisser perdre dans le flot de la culture régionale et se retrouver à être désorganisé au possible. Eh oui, une région aussi dense que le Proche Orient promet un bon voyage, pleine de splendeur, certes, mais aussi majestueuse soit-elle, elle nous prend dans son tourbillon pour nous laisser un peu perdu.

Entre grande mosquée, Turkménistan, dunes de sable, et patrimoine mondial de l’Unesco, cette destination touristique qu’est le Proche Orient, qu’il s’agisse d’un premier voyage ou d’énièmes circuits culturels, nous surprendra toujours, par sa beauté majestueuse, aussi bien que par l’une de ces nombreuses régions reculées dont elle nous fait profiter à chaque instant.

Savoir s’adapter à la langue du Proche Orient

Quel est l'intérêt d'apprendre l'arabe au Proche Orient ? En quelques conseils, il est possible de savoir se faire comprendre en Iran, à Dubaï, ou encore en Turquie. C’est le pouvoir linguistique !

Comme dans la plupart des voyages à l’étranger, les visites culturelles, les circuits accompagnés, les transports locaux ou encore les beaux sites prennent une toute autre saveur à la lumière de langue du pays que l’on visite. En effet, quoi de mieux que de savoir communiquer avec les locaux pour un voyage découverte ou pouvoir faire le guide local auprès de ses amis.

Toutefois, notamment lorsque la langue n’est pas une langue très connue (on pensera aux dialectes arabes, par exemple), il est parfois difficile d’apprendre cette dernière pour quelques jours seulement. C’est la raison pour laquelle il faut savoir s’adapter à la langue du ou des pays visités. Par « s’adapter », on entendra alors maîtriser les bases linguistiques, savoir s’ils parlent anglais, français, ou si leur langue officielle est la seule qu’ils maîtrisent, etc.

Car oui, de même que nous serions ravi qu’un étranger sache nous dire « bonjour » ou « merci » dans notre propre pays, il en va de même pour les autres. De plus, cette maîtrise de la langue rejoint le caractère sécuritaire des précautions à prendre au Proche Orient. En effet, certaines coutumes et traditions sont aux antipodes de celles que nous connaissons (le voile en Iran en est un symbole probant), et la langue peut nous aider à les assimiler.

Le Proche-Orient : des conditions différentes de l’Occident

Comme tout pays qui ne se situe pas en Occident, bon nombre de facteurs diffèrent de ce que nous connaissons. Religion, traditions, us et coutumes, santé, tout ou presque est soumis à notre découverte. Par exemple, dans la plupart des pays du proche Orient, l’eau n’est pas celle que nous buvons en France, et certains cas d’hépatite A peuvent être à déplorer si on n’y prête pas assez attention. 

Il en va de même pour la chaleur, qui sera inhabituellement élevée, à la lumière de nos 30 degrés estivaux en bord de Méditerranée. Se protéger du soleil via des casquettes, des chapeaux et des crèmes solaires est donc la moindre des choses, lorsqu’on visite des dunes de sable ou des villes sous un soleil de plomb.

Certains vaccins peuvent donc être à prévoir, notamment lorsqu’on pense à la nourriture, à l’eau, mais aussi à la faune, qui diffèrera de la notre, encore une fois. Les insectes sont parfois porteurs de certaines maladies, comme la dengue, pour ne citer qu’elle. Ainsi, partir au Proche Orient est une aventure hors du commun, dont les paysages nous laisseront des souvenirs indélébiles, mais qu’il convient de savoir préparer. 

Et pourquoi ne pas également penser à l’assurance voyage qui, au regard de toutes les préoccupations potentielles d’un tel voyage, pourra nous aider à mieux vivre la Géorgie, Abu Dhabi ou le mode de vie arménien avant de partir. Même sans guide francophone, il est donc plus que possible de s’épanouir au proche Orient, et de profiter des joyaux de culture que cette région nous propose.

Entre langue, culture et paysages, la région du proche-Orient nous offre de quoi nous régaler les yeux, lorsqu’il s’agit de voyager seule, de préparer des voyages culturels, ou tout simplement de partir à l’aventure. Il est donc tout à fait possible de s’y rendre en toute détente, il suffit juste de quelques clés pour bien le faire. Allez, direction les bureaux de change, on part en voyage !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar