Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

7 blogueurs spécialistes de l’art culinaire d’Asie à suivre

De Yann, publié le 16/04/2019 Blog > Art et Loisirs > Cuisine > Les Meilleurs Blogs de Cuisine Asiatique

« Un cuisine est toujours nouvelle quand elle est bonne. » Tomi Ungerer

Vous êtes fan de cuisine asiatique, aimeriez prendre un cours de cuisine, mais vous ne savez pas où chercher ?

Bientôt des invités à la maison à qui vous avez promis un canard laqué fabuleux ?

De nombreux blogs de cuisine proposent des recettes, plus ou moins originales et avec plus ou moins de pédagogie, pour que vous puissiez réussir un bœuf sauté, un poulet au curry, des sushis, des gambas, un porc au caramel ou encore un bo bun vietnamien comme un chef !

Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs blogs.

Certains sont généralistes et traitent conjointement de cuisine vietnamienne, de cuisine thaïlandaise ou de cuisine chinoise, quand d’autres sont plus axés sur un pays en particulier, voire parfois même sur la région d’un pays.

Vous trouverez votre bonheur parmi une large sélection de recettes faciles ou plus techniques.

Régalez-vous et impressionnez vos amis grâce à notre article !

Canard du Mékong, ou comment trouver les meilleures recettes du sud-est asiatique !

Comment trouver un bon restaurant japonais ou un bon restaurant chinois ? Un canard mandarin, rien à voir avec les plats asiatiques présentés sur ces blogs, je vous rassure !

Ce blog n’est pas axé sur la cuisine d’un seul pays mais met clairement à l’honneur toutes les spécialités culinaires de l’Asie du sud-est.

De la Chine, en passant par la Thaïlande, la Birmanie, le Cambodge, le Laos ou le Vietnam, vous serez amené à découvrir une cuisine authentique, locale et parfois bien différente de ce que vous pourriez trouver dans vos assiettes en allant dans un restaurant asiatique en France !

En effet, le Mékong est le dixième fleuve le plus long du monde et traverse la Chine, le Laos, la Birmanie (Myanmar), la Thaïlande, le Cambodge et le Vietnam.

Vous pouvez rechercher des recettes en tapant dans la barre de recherches, mais également en cherchant à élaborer des plats en fonction des ingrédients que vous avez à disposition.

Par ailleurs, certains onglets du blog vous renseignent sur les assaisonnements, les différents condiments (lait de coco, huile de sésame, sauce soja, sauce poisson, sauce d’huitre ou sauce hoisin, noix, miel, caramel…), mais également sur les épices que vous pourrez retrouver dans la cuisine asiatique (poivre, mélange 5 épices, curry, piment, coriandre, gingembre ou cardamome).

La maîtrise et la connaissance des accords à donner entre les condiments et les aliments que vous utiliserez est extrêmement importante pour que vous puissiez préparer des plats thaïlandais délicieux ou encore un canard laqué savoureux !

Découvrez aussi notre panorama des cuisines du monde !

La recette du canard laqué du blog Canard du Mékong

Le canard laqué, c’est certainement le plat phare de la cuisine pékinoise. C’est le plat à déguster les jours de fête car il reste onéreux.

Les Chinois ont été les premiers à domestiquer le canard dans le but de le manger. En France, nos canards ne sont pas les mêmes que ceux employés pour réaliser le canard laqué en Chine mais le blog propose une recette permettant tout de même de se délecter de la peau laquée.

Il faut compter deux jours avant de pouvoir déguster le canard, afin de bien laisser sa peau sécher et devenir craquante.

Ingrédients pour 4 personnes : 

  • Une canette,
  • Un demi-pouce de gingembre,
  • Une cuillère à café du mélange 5 épices,
  • Une cuillère à soupe de miel,
  • Une cuillère à café de sel,
  • Une cuillère à soupe de sauce soja épaisse,
  • Une cuillère à soupe de vinaigre de riz.

Préparation : 

  • Ôtez la graisse du canard autour du cou et du croupion puis plongez ensuite le canard dans une marmite d’eau bouillante pendant 2 minutes,
  • Pendant qu’il est encore tiède, frottez le gingembre sur toute la surface intérieure et extérieure. Vous pourrez ensuite le hacher et l’insérer à l’intérieur du canard,
  • Pour préparer le laquage, mélangez tous les ingrédients puis appliquez sur le canard une première couche à l’aide d’un pinceau. La peau doit être sèche et froide à ce moment-là,
  • Laissez reposer une heure avant d’appliquer une deuxième couche,
  • A ce stade-là, enlevez tout le reste de laquage afin que le canard repose sur un plat propre. Laissez-le sécher pendant 48h minimum. Au toucher, la peau doit être assez dure,
  • Enfin, enfournez le canard à 220° pendant 15 minutes sans le retourner puis réduisez la température à 170° pour 1h de cuisson. La peau doit être très foncée, presque noire.

Servez le canard laqué à pékinoise : découpez des morceaux de chair et de peau puis servez-les dans des petites crêpes accompagnées de fins bâtonnets de concombre et de ciboule. A tremper dans une sauce proche de la hoisin.

Recettes chinoises : Pour maîtriser la cuisine chinoise sur le bout des doigts

Le pad thai est l'un des plats thaïlandais préféré des français ! Quel vin de Chine choisir avec un plat à base de nouilles de riz ?

Le blog Recettes Chinoises est un excellent moyen de progresser rapidement dans la maîtrise de l’art culinaire chinois.

Vous allez pouvoir trouver un nombre incalculable de recettes différentes, classées selon leur appartenance :

  • Sucré,
  • Soupes,
  • Plats mijotés,
  • Sauces et condiments,
  • Nouilles et pâtes, etc.

Vous trouverez :

  • Des classiques de la cuisine chinoise comme le traditionnel bœuf aux oignons, les pousses de bambou, les nouilles chinoises ou le riz cantonais, mais également des plats moins connus mais tout aussi savoureux. D’ailleurs, on vous conseille les quelques recettes autour des fruits de mer et des crustacés ou encore le Pak Choi sauté avec châtaignes d’eau et champignons noirs ! Un délice !
  • Des articles complémentaires pour vous initier à la cuisine au wok et à l’utilisation des ustensiles indispensables à la cuisine chinoise. Un article vous aide par exemple à bien choisir un panier en bambou pour la cuisson à la vapeur, un autre, un cuiseur vapeur en argile, très utilisé dans la province chinoise du Yunnan,
  • Des articles pour vous aider à maîtriser le dosage des épices dans un plat et à comprendre l’importance de leurs accords pour cuisiner,
  • D’autres encore traitent des différents vins chinois, vous trouverez d’ailleurs aussi sur le blog pour certaines recettes un accord mets et vins, ce qui reste assez rare sur les blogs de cuisine asiatique.

Enfin, sachez que vous allez pouvoir visionner quelques recettes proposées directement sur la chaîne Youtube de Margot Zhang, qui propose à la fois la décomposition étape par étape des préparations, mais également des tutoriels pratiques comme les différents pliages des raviolis.

On vous conseille vraiment ce blog, qui pour nous est le plus complet que nous ayons pu voir (bien que la partie vidéo soit plus allégée). Si vous voulez approfondir votre apprentissage de la cuisine chinoise, Margot propose deux livres, l’un sur des recettes autour des nouilles d’Asie, l’autre présentant toutes les bases de la cuisine chinoise.

Découvrez aussi ici nos cours de cuisine Lyon !

La recette des travers de porc hongshao (braisage rouge) de Margot Zhang

Vous avez peut-être l’habitude de manger les travers de porc grillés au barbecue et accompagnés de sauce barbecue (à l’excès). Et si vous tentiez les travers de porc bouillis et caramélisés à la sauce soja ?

Ingrédients pour 3 à 4 personnes : 

  • 800g de travers de porc,
  • 20g de gingembre frais,
  • 1 ciboule,
  • 4 cuillères à soupe de vin de Shaoxing,
  • 20g de sucre candi chinois,
  • 3 cuillères à soupe de sauce soja claire,
  • 3 cuillères à soupe de sauce soja noire
  • 1 cuillère à soupe d’huile de colza,
  • Sel et poivre.

Préparation : 

  • Lavez les travers puis coupez les en tronçons de 3 centimètres environ,
  • Coupez le gingembre en tranches et la ciboule en morceaux de 5 centimètres environ,
  • Faites revenir le gingembre dans une marmite avec l’huile pendant une minute avant d’y ajouter les travers de porc pendant une à deux minutes,
  • Ajoutez la sauce soja claire et le vin. Mélangez avant de couvrir d’eau à hauteur et d’ajouter le reste des ingrédients,
  • Laissez mijoter à feu doux et à couvert pendant une heure,
  • A la fin de la cuisson, augmentez le feu et laissez réduire la sauce en mélangeant de temps en temps,
  • Servez lorsque la sauce est devenu bien épaisse.

Plutôt fan de cuisine japonaise ? Rendez-vous sur le blog de Laure Kié

Comment devenir un meilleur cuistot ? Sur le blog de Laure Kié, vous pourrez apprendre à cuisiner toutes les recettes emblématiques du Japon.

Vous êtes plutôt yakitori, bento, ramen ou sushi ?

Pas de panique, on vous a sélectionné un blog du tonnerre : Laure Kié sur la cuisine japonaise.

Ce blog a été créé et est tenu par nulle autre que Laure Kié, née de mère japonaise et d’un père français. La double culture se retrouve amplement dans beaucoup de recettes, comme les yakitoris à la mozzarella. 

C’est notamment ce qui rend le blog très enrichissant et créatif car vous ne retrouverez pas ailleurs certaines recettes. Des recettes asiatiques sont également disponibles en vidéo et si vous habitez dans la Drôme ou à proximité, vous avez la possibilité de peaufiner votre technique en prenant des cours particuliers avec Laure.

La recette d’onigirazu au saumon fumé de Laure Kié

Véritable sandwich japonais, l’algue nori remplace le pain dans l’onigirazu.

Ingrédients pour un bento : 

  • 1 feuille d’algue nori,
  • 100g de riz cuit,
  • 1 tranche de saumon fumé,
  • 1 grand feuille de salade,
  • 1 oeuf,
  • Un peu d’huile de colza,
  • Sel, poivre, mayonnaise.

Préparation : 

  • Faites cuire l’oeuf au plat mais retournez-le en fin de cuisson pendant deux minutes à feu doux,
  • Sur du film alimentaire, posez la feuille d’algue puis disposez une partie du riz cuit au centre en tassant un peu. Ajoutez le saumon, l’oeuf et la salade avant d’assaisonner et de recouvrir du reste de riz,
  • Fermez le sandwich en rabattant les 4 coins de la feuille d’algue et après avoir tassé légèrement,
  • Retournez le tout et enveloppez de film alimentaire en serrant bien et laissez reposer.

Le Japon sur table pour s’améliorer en cuisine japonaise

Autre blog, autre personne, Le Japon sur la table propose des recettes originales qui s’écartent des plats typiques japonais pour un Européen. Les sushis ou les sashimis laissent la part belle à des recettes plus exotiques comme des Onigirazu (sandwich à base de boulette de riz enveloppée d’une algue nori), des omelettes au nimono (plat mijoté dans un bouillon salé-sucré) de radis blancs séchés ou encore des pâtes au furikake (condiment à base de sésame).

Sur ce blog, vous aurez la possibilité de choisir une recette en fonction de son niveau de difficulté, ce qui est assez utile pour monter en compétence sur la cuisine japonaise. Vous trouverez aussi également des plats ou des accompagnements 100 % végétariens. Enfin, vous aurez la possibilité de trouver quelques articles de présentations, de la sauce soja, en passant par le dashi (bouillon de poisson) ou le yuzu (agrume acide).

Découvrez aussi nos cours de cuisine Nantes !

La recette de nishime de shitake et tofu du Japon sur la Table

Le shitake est un champignon, dégusté généralement séché au Japon (il contient plus de potassium et de vitamine D). Le shitake séché doit être réhydraté pendant une heure dans de l’eau avant d’être utilisé.

Pour une personne :

  • 3 ou 4 shitake séchés,
  • Tofu,
  • Une poignée d’haricots verts frais,
  • 1 à 2 cuillères à soupe de sauce soja,
  • 1 à 2 cuillères à soupe de saké ou de vin blanc,
  • 1 cuillère à soupe de sucre.

Préparation : 

  • Réhydratez les champignons pendant une heure dans de l’eau froide,
  • Versez l’eau, les champignons et le reste des ingrédients à part le tofu dans une casserole et laissez cuire pendant 15 minutes à feu doux,
  • Ajoutez le tofu et laissez cuire environ 10 minutes,
  • Faire cuire les haricots verts séparément.

Il ne reste plus qu’à prévoir une jolie présentation et le tour est joué !

La cuisine vietnamienne avec Misstamkitchenette

Les pousses de soja se retrouvent beaucoup dans la gastronomie asiatique en général ! Que vous préfériez les produits de la mer ou la viande, vous trouverez votre bonheur en Asie !

Commençons déjà par casser une traditionnelle idée reçue. Non, les nems ne sont pas une spécialité chinoise mais bel et bien vietnamienne. Les nems sont des rouleaux de Printemps frits. Les rouleaux de Printemps sont chinois, d’où la confusion fréquente !

Le blog Misstamkitchenette présente les recettes vietnamiennes les plus classiques avec d’autres plats plus locaux.

Vous trouverez facilement de quoi faire, grâce au référencement plutôt ingénieux qui n’est pas uniquement axé sur la segmentation entrée/plats/desserts/plats végétariens. Les recettes sont en effet classées en fonction des ingrédients utilisés, ce qui peut être un atout pour un fan de plats à base de bœuf, de crabe ou de volaille.

Vous aurez via ce blog, également la possibilité de prendre des cours de cuisine paris vietnamienne. Attention toutefois, ceux-ci se déroulent uniquement à Paris, dans le vingtième arrondissement.

La recette de rouleaux de Printemps de Miss Tâm

Gỏi cuốn en vietnamien, les rouleaux de Printemps sont un plat frais, parfait pour le printemps ou l’été.

Ingrédients pour 6 personnes : 

  • 12 galettes de riz de 18 centimètres,
  • 100g de vermicelles de riz,
  • 200g de poitrine de porc,
  • 12 grosses crevettes (type Black Tiger),
  • 150g de germes de soja,
  • 6 grandes feuilles de salade coupées en deux,
  • Menthe,
  • 1 morceau de gingembre pour cuire le porc.

Préparation : 

  • Faites cuire les crevettes dans l’eau bouillante pendant 2 à 3 minutes et plongez-les dans l’eau froide pour stopper la cuisson.
  • Décortiquez-les, puis coupez-les en deux dans le sens de la longueur (vous pouvez aussi acheter des crevettes cuites),
  • Faites cuire le porc dans l’eau de cuisson des crevettes avec le gingembre et du sel pendant une vingtaine de minutes,
  • Plongez la viande dans l’eau froide puis coupez-la en morceaux fins,
  • Dans une nouvelle casserole, plongez les vermicelles de riz dans l’eau bouillante pendant 5 minutes. Rincez à l’eau froide et égouttez,
  • Vous avez maintenant la possibilité de couper un concombre en fines lamelles ou de râper une carotte,
  • Lavez les herbes et la salade avant de les couper en morceaux,
  • Préparez un saladier rempli d’eau chaude pour tremper les galettes de riz,
  • Ayez tous les ingrédients à portée de main avant de commencer,
  • Plongez une galette dans l’eau en un aller-retour rapide. Posez-la dans une assiette et préparez une deuxième galette le temps que la première soit totalement ramollie,
  • Sur 1/3 de galette, déposez une demi-feuille de salade, une ou feux feuilles de menthe, 2 ou 3 tranches de porc, le concombre/la carotte et un peu de vermicelles,
  • Au milieu : posez une crevette,
  • Rabattez ensuite les deux côtés de la galette sur toute la garniture et roulez-la vers l’avant en tenant fermement.

Vous risquez rater les deux ou trois premiers. Soyez patient et délicat pour ne pas mettre à mal les galettes de riz.

Pour ressentir les vibrations du Taj Mahal : Bollywoodkitchen

Quel plat cuisiner à base de citronnelle et de crevette ? Pas besoin de voyager jusqu’au Taj Mahal pour profiter des saveurs de l’Inde !

La cuisine indienne est également l’une des plus fameuses en Asie. Réputée très épicée et peu adaptée aux palets occidentaux, vous aurez néanmoins la possibilité d’adapter les doses pour rendre le mélange plus doux et vous habituer petit à petit.

Le blog Bollywoodkitchen pourra constituer un formidable tremplin d’apprentissage. Sur un fond épuré, vous retrouverez un grand nombre de recettes plus ou moins simples et catégorisées (entrée, plat, dessert, apéritifs, plats végétariens…).

La réelle démarcation du blog est de proposer des plats de fêtes, pour vous immiscer encore un peu plus dans la culture indienne.

Pour prolonger votre apprentissage, il est possible de participer à des ateliers culinaires (à Paris intra-muros) ou encore de profiter des compétences d’un chef à domicile, spécialiste dans la cuisine indienne.

La recette de lassi à la rose de Sanjee

Le lassi est une boisson servie en fin de repas ou au goûter en Inde. Il peut être sucrée ou salée. Dans le cas du lassi à la rose, c’est une boisson plus festive pour fêter l’arrivée d’un enfant ou un anniversaire.

Ingrédients pour 4 verres :

  • 3 yaourts bulgares,
  • 1/2 cuillère à café de cardamome,
  • 2 cuillères à soupe de sirop de rose,
  • 10cl de lait,
  • 10cl d’eau,
  • De la glace pilée.

Préparation : 

  • Mixez tous les ingrédients et servez frais !

Cuisine indienne : Pankaj pour des recettes végétariennes

Quelles recettes d'Inde peut-on faire facilement ? Adaptez les plats à votre palais.

Un autre blog sur la cuisine indienne nous a semblé très bien construit. Il a en plus le mérite de mettre en œuvre uniquement des recettes végétariennes.

Sur Pankaj, vous pourrez trouver votre bonheur notamment grâce aux excellentes vidéos de l’auteur du blog. Le visuel de ce blog est probablement le plus agréable que nous ayons pu voir et les photos présentées vous mettront très probablement l’eau à la bouche.

Un lien vers une boutique attachée au blog est disponible, sur laquelle vous pourrez acheter les produits dont vous avez besoin pour vos recettes.

Vous trouverez également des recettes qui ne sont pas indiennes mais qui sont végétariennes 😉

La recette de pakoras d’épinard de Pankaj

Les pakoras sont des beignets indiens à déguster avec une sauce indienne ou pas !

Ingrédients pour 6 beignets environ :

  • 150g de farine de pois chiches,
  • 125g d’épinards,
  • 1 oignon en lamelles,
  • 1 cuillère à soupe de curry en poudre,
  • 1/2 cuillère à café de curcuma en poudre,
  • 1/4 cuillère à café de graines d’ajwaine,
  • 1 gousse d’ail,
  • 1/2 cuillère à café de gingembre râpé,
  • Eau,
  • Huile pour la friture,
  • Sel.

Préparation : 

  • Dans un récipient, mélangez les épinards et l’oignon avant d’ajouter le gingembre, l’ail coupé en morceaux, les graines d’ajwaine et les épices,
  • Mélangez le tout avant d’ajouter la farine petit à petit sans cesser de mélanger,
  • Ajoutez doucement 10 cl d’eau, salez et mélangez jusqu’à obtention d’une pâte,
  • Formez ensuite des boules de 4 centimètres de diamètre environ,
  • Faites-les frire, retournez-les et sortez-les dès qu’ils sont dorés,
  • Egouttez-les sur du papier absorbant puis servez-les chaud avec des sauces.

En synthèse :

  • La cuisine asiatique est très riche et très variée. En matière de contenu, vous pourrez opter pour des blogs qui traitent de plusieurs cuisines, comme le blog Canard du Mékong, ou encore vous spécialiser dans la cuisine d’un pays en particulier. Dans les deux cas, vous aurez beaucoup de contenu et de quoi réaliser la meilleure soupe de poulet, de savoureuses nouilles sautées, des travers de porc d’exception ou encore des plats gastronomiques et inventifs.
  • Consulter les blogs de personne ayant la double culture avec leur pays de naissance et la France est aussi une formidable source d’inspiration. Ainsi, pour la cuisine japonaise, le blog de Laure Kié présente des recettes inédites, parfois à mi-chemin entre l’art culinaire occidental et la cuisine plus typique japonaise.
  • L’art culinaire est aussi un formidable moyen de s’imprégner de la culture du pays, profitez-en et n’hésitez pas à chercher pourquoi des ingrédients comme la noix de cajou, le tofu ou le basilic sont aussi présents dans la cuisine asiatique !

Découvrez enfin nos cours de cuisine Toulouse…

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar