Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Mini-guide comparatif des types d’appareils de couture

De Yann, publié le 23/01/2019 Blog > Art et Loisirs > Couture > Comment Choisir sa Machine à Coudre ?

« Le mariage, tel que le catholicisme l’institue, n’est pas autre chose qu’une couture au cœur, proprement faite. » (Victor Hugo 1802-1885)

Dans une société française où le patriarcat demeure malgré l’émancipation des femmes et les mouvements d’égalisation des conditions, l’on assimile trop souvent la couture à une activité exclusivement féminine, comme si les hommes pouvaient tout faire, sauf confectionner des vêtements et s’occuper du logis.

Faire un vêtement cousu main permet d’éviter l’obsolescence des tissus troués ou déchirés : avec un bon appareil de couture, plus besoin de racheter un vêtement.

Seulement il va falloir apprendre à coudre, puis choisir sa machine à coudre selon des critères bien précis : machine à coudre électronique ou machine à coudre mécanique ?

Selon l’INSEE, le temps moyen de pratique de la couture (en 2010, en minutes par jour) augmentait avec l’âge : de 1 minute entre 30 et 40 ans à 3 minutes au-delà de 50 ans, on passe à 6 minutes par jour après 70 ans.

Dans cet article, la rédaction de Superprof se penche sur les critères à retenir pour savoir comment choisir sa machine à coudre.

Choisir sa machine selon le type de couture à réaliser

C’est comme pour acheter une guitare : l’on n’a aucun intérêt à acheter une Takamine dernier cri ou une guitare gitane de lutherie si l’on souhaite juste s’initier à la musique.

Quels types de tissus mon matériel de couture pourra coudre ? Quelle machine pourra mieux confectionner un sac rouge, un sac de voyage ou un sac de sport ?

En couture, c’est pareil. Le type de machine à choisir sera différent selon la fréquence d’utilisation et les coutures à créer ou réaliser :

  • Selon que l’on soit débutant ou que l’on ait un niveau avancé et expérimenté,
  • Selon que l’on veuille coudre et broder le dimanche ou tous les jours de la semaine,
  • Que l’on ait à réaliser de petites retouches, de petites créations ou refaire sa garde-robe.

Avant d’acheter sa nouvelle machine, il faut donc réfléchir sur l’usage que l’on va en avoir.

Un couturier qui commence et qui envisage de coudre par intermittence, ou une couturière débutante n’auront en effet pas besoin d’une machine à coudre professionnelle dernier cri.

On écoutera à l’occasion, si on aime, cette chanson du chanteur Damien Saez rendant hommage aux ouvrières dans les grandes entreprises de couture et dénonçant les délocalisations d’usines…

Premier critère à comparer : le point de couture.

Il existe différents points de couture – comme le point droit, le point zigzag, le point invisible, le point droit renforcé, le zigzag renforcé, etc -, mais l’on commence à parler points de couture lorsque l’on est déjà initié(e).

L’on comprend donc aisément qu’une couturière débutante n’a nul besoin d’une machine de guerre équipée de 150 points de couture, d’autant que toutes les machines sont par défaut dotées des points de base (point droit et zigzag) permettant déjà de se faire plaisir.

En revanche, pour libérer ses idées créatives ou acquérir un niveau plus perfectionné, une machine un peu plus sophistiquée permettra d’évoluer et de progresser dans le temps.

Par exemple, pour confectionner des vêtements, il faudra utiliser une machine à coudre permettant de travailler tous les tissus (jean, toiles, tissus extensibles, etc.) et avec laquelle on puisse faire une jolie boutonnière et de belles retouches sur des robes, des jupes (avec un point d’ourlet invisible, s’il vous plaît !) ou des pantalons.

Enfin, étudier le volume pris par la machine : si l’emploi de la machine est peu fréquent, alors il vaudra mieux privilégier une mini machine à coudre compacte, qui se range facilement pour faciliter ses cours de couture.

Pour résumer, les critères de choix d’une machine à coudre sont :

  • Son niveau en couture,
  • Le type de points souhaité,
  • Les options de la machine à coudre,
  • La fréquence d’utilisation.

Pour une grande fréquence d’utilisation, il sera opportun d’acheter une machine fixe, avec plan de travail éclairé, voire un meuble pour machine à coudre.

Choisir sa machine à coudre selon son niveau et son budget

Comme pour une voiture ou un instrument de musique, le prix est une variable très sensible à la décision d’achat d’une machine à coudre pour prendre un cours de couture Toulouse ou dans toutes les grandes villes françaises.

Se mettre à coudre a un coût, comme toute activité créative. Quel budget pour recoudre la fermeture éclair de mon gilet ? Quelle facture pour une machine de marque Brother ?

Il existe une importante gamme de prix de machines – de 100 € à plus de 1 000 € -, aussi faut-il prendre le temps de bien les comparer avant de s’engager.

Il incombe de réfléchir aux objectifs que l’on souhaite atteindre : souhaite-t-on avoir une machine surjeteuse pour gagner du temps, avoir une machine à coudre simple juste pour s’initier à la couture – et réparer ses habits – ou la meilleure machine à coudre pour des cours de couture et faire des travaux de couture haut de gamme ?

Un super article permet d’estimer ce que l’on peut acheter en fonction de son niveau, mais pouvant aussi donner de bonnes idées de cadeaux pour couturière.

En résumé, une machine débutant bas de gamme trouvera son premier prix entre 60 € et 100 €. C’est le cas de la SilverCrest, que l’on peut trouver chez Lidl, le célèbre groupe allemand de grande distribution low-cost.

Il faudra compter entre 220 € et 500 € pour une machine à coudre milieu de gamme, et jusqu’à 950 € pour une machine haut de gamme.

La plupart des machines sont dotées d’un enfile aiguille automatique ou manuel, pour – comme son nom l’indique – enfiler l’aiguille dans la bobine.

Au-dessus de 200 €, c’est la qualité de la marque et le nombre d’options disponibles qui vont influer sur le choix de la machine à coudre :

  • Coupe fil,
  • Boutonnière automatique,
  • Variateur de vitesse,
  • Position d’arrêt de l’aiguille,
  • Pieds presseurs,
  • Enfile aiguille,
  • Nombre de points,
  • Prix.

A noter aussi qu’une machine à coudre avec réglage longueur et réglage largeur sera bien plus confortable qu’une machine non ajustable, qui peut notamment avoir son petit lot de galères ou d’agacements.

Voici pour résumer un tableau résumant l’utilité d’une machine selon son prix, son niveau et ce que l’on doit en attendre :

 Moins de 100 €Entre 100 € et 500 €Plus de 500 €
Niveau en coutureRéservé aux débutantsIdéal pour les initiésPlutôt pour les professionnels
Objectifs à atteindreBasiquesPermet de coudre plus confortablementPour tout faire en couture
Importance de la marque et des fonctionnalitésPeu d'importanceImportance élevéeDéterminante

Vient ensuite le type de machine, déterminant aussi de l’utilisation dont on en fait.

Faire un choix selon le type de machine

La majorité des machines à coudre fonctionnent sur un schéma de point noué, avec des fils à coudre inférieur et supérieur, fourni par la bobine de fil, comme on vous l’expliquera lors du cours de couture en ligne.

Le fil intérieur, lui, est fournit par la canette, une des pièces maîtresses de toute machine.

Sur le marché des machines à coudre, plusieurs types de machines accompagnent la boîte à outils de la couturière.

On peut en effet discriminer entre machine à coudre mécanique, et une machine à coudre électrique.

Recoudre ses tissus avec un appareil récent, un gain de temps en silence. Pour remplacer ma machine à coudre initiale, pourquoi ne pas prendre une machine électrique ?

La première – machine à coudre mécanique – conviendra aux petits budgets mais paradoxalement, pas forcément à un pratiquant de couture débutant.

Prisées par les couturiers et les couturières professionnel(le)s, ses possibilités de réglages sont très nombreuses car on peut tout faire manuellement.

De fait, choisir une machine à coudre mécanique peut être déroutant si c’est la première fois que l’on pose ses doigts sur ce type d’engin.

Qui ne connaît pas la traditionnelle machine à coudre Singer avec pied presseur, vieille comme Hérode et dont la première fut créée en 1851 ?

Sur ce type de machine, il faut néanmoins connaître l’appareil sur le bout des doigts (et de la barre à aiguille) ! Il faudra donc déjà avoir fait ses lettres de noblesse en couture pour pouvoir faire de belles créations.

A contrario, la machine à coudre électrique en revanche, sera plus chère, mais elle convient parfaitement quand on débute.

Cette machine à coudre pour débutant fera tout le travail grâce au réglage automatique – réglage longueur largeur, enfilage, boutonnière automatique, programme de points, etc. -, ce qui facilite son utilisation.

Pas besoin de connaître tous les rouages de sa vieille machine à coudre Singer, Pfaff, Brother ou Husqvarna.

Ce type de machine offre un matériel de couture confortable et, de surcroît, une machine électronique sera davantage silencieuse qu’une machine mécanique pour coudre à la main.

Et en plus, la réparation de machines électriques devient plus simple que celle des machines mécaniques, la technologie ayant beaucoup évolué, il n’y a plus besoin de démonter tout le corps de l’appareil pour trouver le problème lors d’un cours de couture paris.

Désormais, le réparateur n’a qu’à reconnecter un fil ou mettre à jour le logiciel de la machine !

 Machine à coudre mécaniqueMachine à coudre électrique
RéglagesManuels (il faut connaître "l'anatomie" de la machine.Automatiques
BruitPeut être très sonore.Silencieuse
RéparationsPeuvent être compliquéesFacilitées par le numérique.
UtilisationConvient aux initié(e)s, couturières et couturiers de niveau intermédiaire à avancéIdéale pour les débutants
BudgetPetits budgetsBudgets moyens à élevés

Choisir sa machine à coudre : électronique ou mécanique ?

Voici là un dilemme qui force un choix cornélien : comment trancher la question du type de machine à coudre ? Voici nos conseils à ce sujet.

Apprendre la couture sur un appareil, comment trouver le bon rapport qualité/prix ? Avant, il fallait connaître tous les réglages d’une machine. Avec la machine électronique, les réglages facilitent le travail des débutant(e)s.

On l’a déjà un peu évoqué, la machine électronique est à privilégier au début car elle offre une plus grande facilité d’utilisation.

Les coutures seront plus intuitives sur le patron de couture puisque la machine se charge de faire les réglages à la place de la couturière (ou du couturier). La régulation de la vitesse est, par ailleurs, plus précise sur une bécane électronique.

Par surcroît, on peut mieux régler les intervalles de longueur et de largeur du point.

Pour bien identifier vos besoins et avoir des conseils avisés d’une couturière confirmée, le blog couture « L’étoile de Coton » a mis à disposition des utilisateurs une présentation de ces deux types de machines à coudre mécaniques et électroniques.

Lors des premiers réglages ou des premiers essais à la maison, on recommande de toujours conserver à portée de main, le manuel d’utilisation de la machine.

Cela, pour se familiariser avec le nombre de programmes disponibles.

L’avantage de choisir une machine électronique est que, de nos jours, les appareils sont équipés d’un écran LCD : c’est pratique, tandis qu’avec une machine à coudre ancienne, il faut bien connaître où se situent les fonctions et accessoires de couture.

Au début, acheter une machine à coudre ne semble pas si évident : il faut cibler les prix, la gamme, les marques, le type de machine et les fonctionnalités que celle-ci permet.

En plus, chaque modèle comporte ses spécificités.

On pourra louer une machine à coudre afin de se laisser le temps nécessaire pour discriminer le type de machine sur laquelle on est mieux à l’aise.

C’est une alternative à l’achat onéreuse – car on paye pour quelque chose qui ne nous appartient pas – mais idéale pour apprendre la couture à son rythme, un peu comme on est locataire d’un bien immobilier avant d’accéder à la propriété…

Du coup, sitôt que l’on sera des couturiers aguerris et des couturières aguerries, on pourra rentrer dans la cour des grands et jongler avec le jargon du métier : thermocollant, enfilage simplifié, surfilage, surjeteuse, etc.

Les différentes marques de machines à coudre

Ici, nous allons comparer les différentes marques de machines à coudre.

Demander les bonnes informations aux spécialistes et couturiers. Si, sur les sites de e-commerce pour un achat machine à coudre, l’on est encore dubitatif, alors c’est en mercerie que l’on aura les meilleurs conseils.

La machine Singer a longtemps constitué la référence en couture pour les ménagères et les couturières du 19ème siècle jusqu’à une période récente.

Mais, concurrence et mondialisation obligent, de nombreuses autres marques ont fait irruption sur le marché et détrônent désormais Singer de la première place au classement des meilleures machines.

Par exemple, les marques les plus réputées à l’heure actuelle (et les plus utilisées lors des cours de couture Brest), sont les machines Bernina (débutants, opter pour la Bernina 215, facilement transportable et simple à prendre en main), Husqvarna et Pfaff (des machines à coudre durables, puissantes, et faciles d’emploi).

Une machine à coudre Pfaff Passeport 2.0 ou Passeport 3.0 seront idéales pour débuter en couture.

Celles-ci sont réputées pour être de bonne qualité, mais il en existe d’autres :

  • Elna, s’adresse aux couturières et couturiers débutants qui veulent coudre sur des machines mécaniques, par exemple la Elna eXplore 240 ou la Elna 3210 Jeans, machine mécanique dont la robustesse permet de coudre des tissus pas chers plus épais,
  • Janome,
  • Brother : simple d’utilisation, connue pour sa gamme Innov Is, pour les débutants,
  • Bernette,
  • Toyota.

En synthèse, voici un tableau comparatif des différentes machines selon leurs fonctionnalités et leurs prix respectifs :

 SilverCrest SNM 33Singer StarletHusqvarna Viking E10Singer Simple 3232Pfaff Smarter 160 SJanome Skyline S3Pfaff Expression 3.5
Nombre de points3316204023120200
BoutonnièresAutomatique, en 4 étapes4 étapes4 étapes1 étape1 étape716
Réglage longueurOuiOuiOuiOuiNonOuiOui
Réglage largeurOuiNonNonOuiOuiOuiOui
Enfile aiguilleOuiOuiOuiOuiOuiOuiOui
Variateur de vitesseNonOuiNonOuiOui OuiOui
Pieds presseurs5454578
Poids6 kg7,5 kg6,3 kg7,5 kg6,3 kg10 kg10,6 kg
Prix79,99 €119,99 €179 €348,99 €380 €799 €1339 €

Comment acheter sa première machine à coudre ?

Pour être certain(e) de faire le bon choix et de prendre la bonne machine, il est recommandé de se rendre dans une boutique spécialisée.

Choisir sa machine pour faire de la couture : voici tous les critères à retenir. On peut opter pour des machines d’occasion : mais pas trop anciennes quand-même…

Pourquoi ?

La réponse est presque évidente : dans un magasin, le vendeur ou la vendeuse peut vous questionner sur vos besoins et vous orienter vers les quelques modèles correspondant.

Ne pas hésiter pour cela à tester, à faire des essais sur les machines, en emmenant un vieux coupon de tissu – torchon, T-shirt, vieille nappe ou vieux rideau, etc. – pour tester la double aiguille d’une Singer surjeteuse ou d’une Husqvarna Viking (par exemple).

Si le prix est trop élevé aussi, glaner les machines d’occasion peut-être une bonne solution, notamment pour bénéficier d’une bonne machine à coudre révisée – sous garantie -, de bonne marque et de bonne facture.

Mieux vaut piocher dans le « marché » de la machine à coudre occasion et vintage, que s’endetter pour une machine neuve de piètre qualité, dont la durée de service est courte et qui va subir une obsolescence programmée.

Pour bien choisir sa machine, il est rappelé qu‘il est fondamental de considérer ses désirs et besoins créatifs tout en pensant au temps que l’on souhaite réserver à l’activité de couture.

Pour une utilisation occasionnelle, une machine de base facile d’utilisation, avec seulement quelques points suffira.

S’il s’agit d’en faire un usage régulier, il vaudra mieux ne pas se ruer sur les premières machines venues.

Il faudra au contraire réfléchir à deux fois sur les fonction qu’elle permettent : confection de vêtements, patchwork, motif de broderie, quel type de tissu travailler, etc.

Voici une astuce pour payer moins cher sa machine : noter la référence dans un magasin et la commander en ligne.

Cet acte n’est pas sympa du tout pour les commerçants et les petites boutiques de couture, mais la machine à coudre sera bien moins onéreuse. En revanche, l’achat en magasin ouvre droit à un meilleur service après vente.

Tout dépend, donc, de ce que l’on veut…

Quels critères pour acheter sa machine à coudre ?

Il y a tellement de vendeurs sur le « marché », que l’on ne sait pas forcément quelle machine à coudre choisir.

Faut-il une machine à coudre Brother, une machine à coudre Toyota, une machine Pfaff, une machine à coudre Husqvarna, etc ?

Pour apprendre la couture, sélectionner un outil de bonne réputation est un dilemme ! Choisir une machine à coudre : considérer la marque, le prix, les fonctions et aussi le volume qu’elle prend.

Voici, pour résumer et pour comparer, les critères à retenir pour acheter sa machine à coudre :

  • La robustesse et la puissance,
  • Les points de couture de base (point droit, point zigzag et le point boutonnière),
  • Réglage de longueur et largeur des points essentiels,
  • Volume et poids de la machine (machine à coudre portable, de 6 kg à plus de 10 kg,
  • Le budget, essentiel : de 150 € environ à plus de 1 000 € ou 1 500 €.

Fuyez les machines à moins de 100 €, même en étant débutant : celles-ci, fabriquées à bas coûts, risquent de tomber en panne rapidement et au final, le coût des réparations ou de l’investissement de remplacement excédera celui d’une bonne machine.

On peut également discriminer les appareils selon qu’ils soient dotés d’un pied de biche et/ou de pieds presseurs, d’un bras libre, d’un porte-bobine horizontal ou vertical et de griffes d’entraînement.

Bien souvent, les boutiques spécialisées se rencontrent dans les grandes villes, et peuvent être fermées lorsque l’on s’y rend. Et comment faire lorsqu’on habite dans une zone rurale ou dans une petite agglomération ?

On passera par Internet !

Amazon, Boulanger, Cdiscount, Rueducommerce, La Redoute, Darty, Conforama, Rascol, Espace Couture, Coudre et Broder, etc. sont autant de sites de vente en ligne où l’on peut commander sa machine à coudre.

En cet hiver 2019, c’est l’occasion de profiter d’offre promotionnelles et de prix dégriffés grâce aux soldes d’hiver (depuis le 9 janvier et jusqu’au mardi 19 février 2019)

Pour aider à me décider et y voir plus clair, un mini-guide d’UFC Que Choisir a été réalisé avec brio. On y retrouve les grands critères de choix :

  • Les différents types de machines à coudre,
  • Les points de couture incontournables,
  • Les pieds presseurs,
  • Les paramètres de points de couture,
  • Les griffes d’entraînement,
  • Le fil,
  • Le variateur de vitesse,
  • Le moteur,
  • Le poids,
  • Le type d’alimentation : électronique et mécanique.

On ne parvient toujours pas à se décider sur telle ou telle machine ? Voici quelques exemples !

Bien choisir sa machine à coudre : quelques exemples !

Voici pour finir quelques machines à coudre selon les marques et les fonctionnalités qu’elles permettent :

La Brother FS40

Simple à utiliser, la Brother FS40 comporte 40 points de couture dont 5 boutonnières, avec tension du fil réglable, un espace de travail éclairé – pour coudre la nuit -, idéale pour les couturières débutantes et intermédiaires.

Points forts :

  • Prix,
  • 40 points de couture,
  • Très simple d’utilisation,
  • Réglage de la tension du fil,
  • Variateur de vitesse,
  • Ecran LCD rétroéclairé.

Prix : de 179 € à 220 €.

Comment choisir sa machine ? Voici des exemples de machines à acheter. Comment manier la plaque à aiguille ? Apprendre à coudre, une galère au début, un jeu d’enfant avec de l’expérience.

Singer Initiale

Simple et fonctionnelle, la Singer Initiale est l’autre incontournable des débutants. Elle offre :

  • 18 points de couture,
  • Réglage de la longueur des points,
  • Enfilage simplifié,
  • Porte-bobine horizontal.

Prix : de 120 € à 150 € environ.

La Janome Memory Craft MC500E

Cette machine offre 160 motifs de broderie, un large espace de travail éclairé par 5 LED, deux ports USB pour importer et éditer ses dessins, 6 alphabets et 3 polices d’écriture.

Mais elle est beaucoup plus onéreuse.

On l’apprécie pour :

  • La qualité de la broderie,
  • Facilité d’utilisation,
  • Large espace de travail,
  • Tension automatique du fil.

Prix : de 600 € à 2 000 €.

Brother KE14

Cette machine à coudre est destinée aux enfants de 6-7 ans.

Quel enfant de CP-CE1 voudrait se mettre à la couture, sérieusement ?! Et bien dans ce monde, il en faut pour tous les goûts et toutes les personnalités. La couture, ça n’a pas d’âge !

Elle dispose de :

  • 14 points de couture,
  • Prise en main facile,
  • Un bras libre,
  • Un protège-doigts,
  • Un logiciel d’initiation.

Voilà, on a tout le kit couture et le kit accessoires pour coudre : bobines, machine à coudre, fils, etc.

Mais comment coudre comme un pro, ne pas s’emmêler avec les fils à broder, comment apprendre à coudre facilement ?

Il va falloir prendre des cours de couture en ligne, suivre un tuto couture ou recevoir un prof à domicile !

Rendez-vous sur la plateforme Superprof pour un premier cours !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar