Lorsque vous apprenez à coudre, en tant que débutant, vous rencontrez inévitablement à de nouveaux mots et phrases de vocabulaire. Des mots qui s'éloignent des simples tutos créatifs, des épingles et des machines à coudre. Des mots qui, si on ne les connaît pas, peuvent purement et simplement nous faire perdre pieds dans la pratique de la couture.

Car il faut bien se le dire, apprendre une nouvelle discipline, une nouvelle technique, c'est pénétrer un nouveau domaine en forme de nouveau monde, comme s'il fallait recommencer de zéro. Un monde où il y a des initiés, et des débutants... comme vous ! Et tous sont aussi passé par un apprentissage de la couture via le lexique. 

Pour vous aider à comprendre ces mots et ces phrases, et à être plus à l'écoute de votre nouveau passion, nous avons compilé ce glossaire des termes de couture les plus importants, comme un nécessaire de couture, mais dans le dictionnaire. Apprendre la couture n'aura jamais été aussi stimulant après ça !

Parmenture, décatissage, biais, surjeteuse, couture anglaise, thermocollant, appliqué….il semble désormais évident que le monde de la couture a son jargon qui lui est propre !

Si le terme ‘pince’ vous fait plus penser à quelqu’un qui a des oursins dans les poches plutôt qu’à un terme de couture, alors lisez plutôt ces quelques mémos de confection textile.

Superprof vous aide à décrypter ce vocabulaire grâce à son grand lexique de la couture ! C'est parti pour les cours de couture lausanne débutant !

Les meilleurs professeurs de Couture disponibles
Sarah
5
5 (6 avis)
Sarah
30CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Julie
5
5 (6 avis)
Julie
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Catarina
4,8
4,8 (5 avis)
Catarina
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Aurore
5
5 (2 avis)
Aurore
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Cristina
5
5 (6 avis)
Cristina
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Violetta
Violetta
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Sophie
5
5 (1 avis)
Sophie
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Myriam
5
5 (1 avis)
Myriam
28CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Sarah
5
5 (6 avis)
Sarah
30CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Julie
5
5 (6 avis)
Julie
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Catarina
4,8
4,8 (5 avis)
Catarina
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Aurore
5
5 (2 avis)
Aurore
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Cristina
5
5 (6 avis)
Cristina
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Violetta
Violetta
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Sophie
5
5 (1 avis)
Sophie
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Myriam
5
5 (1 avis)
Myriam
28CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Petit dictionnaire du monde de la couture

Quel est le nom des techniques de couture ?
Le monde de la couture vous intéresse ? Il vous intéresse, mais vous ne savez pas vers quelle pratique vous diriger ? Peut-être qu'en commençant à apprendre le petit lexique de base de la couture, cela vous aiderait, non ?

Des patrons de couture, aux loisirs-créatifs, en passant par les travaux de couture professionnels, il va sans dire qu'il s'agit d'un domaine qui s'apprend, et dans lequel on ne peut évoluer que si on en maîtrise les techniques. Et cela passe par les mots qui incarnent ces dernières.

Voici quelques-unes des expressions les plus rencontrées dans les livres de couture, d'histoire de la couture, sur les blogs de prêt à porter ou mode du web :

Les opérations de couture :

Bâtir : assembler ses différents tissus de manière grossière en réalisant de gros point de couture à la main. Il s'agit là en réalité d'une couture qui n'est pas vouée à durer, un peu comme un brouillon. Les points cousus à la mains se nomme les points de bâti, et on peut également dire que "bâtir" est synonyme de "faufiler" en couture. L'enjeu de "bâtir" est, en couture, de confectionner son vêtement à l'image, une nouvelle fois, d'un brouillon, afin de tout vérifier niveau mesures, et passer à l'action : la couture à la machine, définitive.

Biais : il s’obtient en pliant le tissu en diagonal à 45°, ce qui sera la partie la plus souple du tissu. Mais il n'y a pas qu'une seule définition, loin s'en faut, cela serait trop simple !

On appelle aussi biais les bandes de tissu décoratives que l’on va trouver en mercerie. « Le biais d’un tissu se trouve en pliant le tissu en diagonal, à 45° par rapport aux lisières (le fil de chaine se trouve alors contre le fil de trame). C’est la partie la plus élastique du tissu. » peut-on lire sur le site de Filoute et son glossaire de la super couturière. De plus, le biais existe en différents modèles, du plus large au plus simple.

Border : réaliser la finition d’un bord, pour éviter que la matière ne s’effiloche. De manière très concrète, il s'agit avant toute chose de l'enserrer dans une bande de tissu. Vous pouvez réaliser un biais, un galon ou encore une dentelle. Cela permettra de donner un aspect "fini" à votre réalisation, en plus d'un esprit décoratif.

Casser : plier sa couture ou son tissu au fer à repasser. Cela peut avoir plusieurs enjeux et intérêts.

Couture anglaise : technique permettant d’obtenir des coutures nettes sur l’endroit comme sur l’envers du patron et souvent vue lors du cours de couture genève. Elle s’effectue en deux temps, et permet de garantir des finitions irréprochables, même lorsqu'on retourne son vêtement ou sa création !

Couper en biais : découpe à 45° par rapport au fil de trame. Les pièces qui demandent de la souplesse sont coupées en biais. Cela demande un peu d'expérience au début, mais rassurez vous : cela vient très vite !

Cranter : cranter, c'est tout simplement réaliser de petites fentes (droite ou en V) sur le bord du tissu l’aide de la pointe de ciseaux. C'est un terme très utilisé en couture, et c'est la raison pour laquelle il est important de le connaître, avant même de la pratiquer, qui sait ? Cranter va permettre d’indiquer les repères d’assemblage du patron. Cela permet aussi de donner des arrondis sans fioritures ni fil qui dépasse. Une couturière va pouvoir aussi « cranter dans la marge de couture pour donner plus de souplesse à l’ouvrage et pouvoir mieux le retourner » selon Filoute. Vous pouvez vous procurer des ciseaux cranteurs dans toutes les bonnes merceries.

Trouvez des cours de couture ici.

Peut-on coudre sans rien connaître de la couture ?
À ce stade de notre petit lexique, peut-être en avez vous déjà appris un peu plus sur la couture (en tout cas, on le souhaite !). Peut-être même avez vous commencé à vous entraîner à mettre en pratique certains mots ?

Décatissage : il s'agit là de la préparation du tissu (lavage et repassage). Elle doit être identique avant et après couture pour éviter une mauvaise surprise (rétrécissement ou changement de couleur après passage dans la machine à laver). Plus qu'un mot, le décatissage est un geste capital dans le monde de la couture, de vêtements et accessoires.

Dégarnir les coins : dégarnir les coins (ou les angles) est l'action de découper l’excédent de tissu au niveau des coins dans la marge de couture. Cela permet de retourner la patron sans trop de dégâts. Attention toutefois à ne pas couper dans la couture, vous risqueriez de le regretter !

Entoiler : entoiler est l'équivalent de rigidifier un tissu à l’aide d’un morceau de toile ou de tissu rigide que vous venez coudre ou thermocoller (au fer à repasser) sur la partie de tissu concernée (bustier, col de chemise, lors de poches). Dans les cours de couture, votre professeur vous recommandera la Vlieseline, avec sa partie enduite d’adhésif qui va fondre sous l’effet de la chaleur du fer et va permettre le collage sur le tissu adjacent.

Froncer : technique de couture permettant de réaliser des sortes de plis dans le tissu, à raison d'un seul, ou de plusieurs. Pour cela, il suffit simplement de coudre de grands points et de tirer les fils pour plisser le tissu. On peut aussi coudre des fronces avec une machine à coudre. Froncer permet de réduire la largeur d'un tissu.

Ourlet : opération fréquemment rencontrée dans les ateliers de confection textile et consistant à replier un tissu sur lui-même pour raccourcir un vêtement ou réaliser une belle finition, comme en bas d’un pantalon. Dans tous les cas, un ourlet se fait nécessairement (et en toute logique) sur la bordure d'un tissu ou d'une étoffe.

Ouvrir une couture : cela permet d’aplatir les marges de couture grâce à un fer à repasser. Il s'agit là de séparer ces mêmes marges.

Surfiler : permet de finir les bords et d'éviter l'effilochage grâce à une machine à coudre et à un point zig zag. La surjeteuse permet quant à elle de couper et de coudre dans la même opération. Surfiler, c'est donner naissance à une couture relativement lâche, et cela s'impose comme un geste de base, un geste à connaître lorsqu'on souhaite pratiquer la couture de façon plus poussée ou plus professionnelle.

Surjeteuse : la surjeteuse est une machine à coudre spécifique permettant de couper, piquer et surfiler un ou deux tissus en une seule opération. Cette machine plutôt réservée aux couturières expérimentées et professionnelles permet d’assembler les tissus et d’effectuer les finitions. Car oui, sans surjeteuse, impossible d'en reproduire l'effet et le travail : elle est un outil indispensable car, précisément, irremplaçable, à moins d'avoir un mois devant soi pour le faire soi-même ! C’est une machine qui conviendra parfaitement aux tissus élastiques et modernes comme le jersey et le lycra.

Tricot : technique utilisée pour fabriquer une étoffer à partir d’un fil. Comment ? En tricotant, bien sûr ! Les boucles constitutives d’un tricot sont appelées mailles (cela peut être n'importe quel tissu, de la soie à la laine), qui sont tenues sur des aiguilles.

Découvrez aussi notre article : la couture est-elle réservée aux femmes ?

Les tissus/matériaux de couture :

Comment devenir un grand couturier sans connaître les mots ?
Tissu et matériaux sont une base non négligeable du monde de la couture ! Ils portent avec eux des termes et des univers qu'il est important de connaître pour pouvoir prétendre maîtriser la couture dans tout ce qu'elle a de plus riche !

Appliqué : forme en tissu qui est cousue au point bourdon sur un autre tissu. Il s’agit d’un élément purement décoratif.

Bord vif : bord du tissu avant finition (ourlet, surfilage, surjetage). Il convient de finir un bord vif afin d’éviter qu’il ne s’effiloche. Si vous coupez un matériau comme le néoprène (combinaisons de plongée), le tissu ne s’effiloche pas, on parle alors de bord brut.

Bourdon (point) : c'est un point de couture à réaliser avec du coton à broder un peu épais, qui se réalise de gauche à droite ou de droite à gauche. C'est selon ! On l'insère dans une couture en relief. Et il existe également le point de bourdon, visant à former un relief sur l'étoffe.

Broderie : art de décoration des tissus consistant à ajouter un motif plat ou en relief, parfois en utilisant des matériaux tels que des paillettes, des perles, voire des pierres précieuses. On distingue la broderie manuelle, semi-mécanique (faite à la machine) et mécanique, réalisée sur des machines industriels. A étudier lors de son cours de couture Toulouse.

Pourquoi ne pas commander des kits de broderie ou des canevas sur le web ?
Un exemple de broderie réalisée sur une couverture de lit. N'ayez pas peur d'apprendre quelques termes de base en couture, vous risqueriez bien de ne pas le regretter, et de faire la plus belle des réalisations !

Boutonnière : la boutonnière désigne cette ouverture par laquelle on peut faire passer un bouton ou une décoration quelconque. La boutonnière (qui est aussi l'ouvrier ou l'ouvrière, plus précisément) qui se charge de cette tache, peut se coudre soi-même ou à la machine.

Bouton-pression : Destiné à nous simplifier la vie (pas en tant que couturier !), la pression (son autre nom) est un bouton dont les deux parties en métal s'emboîtent. On y retrouve alors une partie mâle et une partie femelle, qui se posent toutes deux non pas à la main, mais avec une presse, une pince, ou tout autre outil spécifique et adapté.

Canette : La canette est ce support en forme de bobine de fil, que l'on retrouve sous la machine à coudre. C'est donc là que le fil est enroulé, et c'est grâce à la bobine que l'on peut faire passer le fil dans l'aiguille et réaliser des points. Vous ne savez pas ce qu'est un point ? Regardez notre définition un peu plus bas !

Chaîne : la chaîne est un fil du tissu se trouvant dans la longueur de la matière. Un tissu chaîne et trame, quant à eux, se compose de fils entrecroisés dans le sens de la chaîne et de la trame, tout simplement. N'hésitez pas à vous référer à la définition de "trame" un peu plus bas pour mieux saisir tous les rouages de ces termes !

Chas : Le chas d'une aiguille est le trou percé dans une aiguille par lequel on fait passer le fil, afin de pouvoir coudre en toute détente.
Droit fil : vous allez toujours couper un tissu dans le sens du droit fil pour éviter qu’il ne se déforme.

Emmanchure : 2 significations. Ouverture du vêtement pour pouvoir sortir les bras (débardeur, top,…)ou endroit sur lequel vous allez monter une manche (chemise, haut à manche longue de manière générale). A voir pendant un cours de couture en ligne.

Encolure : ouverture en haut du vêtement permettant le passage de la tête. On parle d’encolure de chemise, qui est toujours à repasser en premier !

Endroit contre endroit : une expression que vous entendrez beaucoup dans la bouche des couturières ou dans les livres de couture ! Elle signifie qu’il faut coudre les 2 tissus en les plaçant l’un sur l’autre, côté imprimé de l’un contre côté imprimé de l’autre. C’est la technique de couture la plus fréquemment rencontrée puisqu’ainsi la couture se retrouve sur l’envers du vêtement.

Galon : bande de tissu  (soie, laine, or ou argent,…) cousu au bord ou sur les coutures de vêtements pour les empêcher de s’effilocher ou pour servir de décoration.

Laize : largeur d’un tissu, d’une bordure à une autre.

Lisière : bord latéral des tissus. En général, elle mesure 1 cm de large et diffère du reste de la matière en étant plus serré ou en présentant des petits points tout du long.

Machine à coudre : machine permettant d’éxécuter automatiquement les points de couture, en utilisant 2 fils (un fil enfilé dans l’aiguille et un fil venant d’une bobine appelée canette.

Pourquoi ne pas investir dans une machine à coudre si vous devenez passionné par la couture ?
Des bobines à coudre de différentes couleurs, la base de la couture ! Ce sont toutes ces couleurs qui constituent peu ou proue toute l'étendue du lexique de la couture. Car du fil au bord-côte, ce sont toutes ces couleurs qui s'imprègnent d'un lexique.

Marge de couture : longueur ajoutée au patron pour permettre de coudre les pièces entre elles. Elle varie entre 0,5 et 1,5 cm. Elle est également appelée valeur de couture.

Molleton : tissu de laine doux, chaud, moelleux, ressemblant à une flanelle épaisse.

Parmenture : pièce de tissu permettant de renforcer ou de réaliser une jolie finition au niveau de l’ouverture d’un vêtement.

Pourquoi ne pas acheter une sur jeteuse si vous fabriquez vos propres habits ?
Sur ce patron, on aperçoit 3 pièces du futur vêtement, la parmenture ainsi que l'endroit pour faire l'ourlet. Ces termes vous paraissent trop flou pour comprendre ce dont il s'agit ? Aucun problème, il vous suffit de rester sur cette page, et de consulter notre lexique de fond en comble !

Passepoil : il s’agit d’une « fine bande de tissu, placée entre 2 bordures de couture, qui dépasse légèrement pour réaliser de jolies finitions (sur les bords d’un coussin par exemple, ou encore pour mettre en avant les lignes d’un vêtement). Piquez le passepoil à la machine en utilisant un pied spécial (pied pour fermeture à glissière) qui vous permettra de coudre le plus près possible du cordon. » comme l’explique Louis Antoinette sur son blog de couture.

Patron : représentation d’un vêtement vu de face ou de dos. sur chaque patron. Le patron est toujours un peu plus large que le vêtement pour pouvoir assembler les différents morceaux grâce aux coutures et autres ourlets. Sur chaque patron, on retrouve les dimensions de plusieurs tailles distinctes. Les planches de patron de couture sont dessinées sur ordinateur.

Pince : plis piqués en pointes sur l’envers du vêtement pour cintrer les habits. Et si vous révisiez ce classique grâce à un cours de couture Brest ?

Pli : sur un patron, signifié qu’il faut positionner la pièce du patron sur le tissu plié, endroit contre endroit.

Point de couture : Un point est un type de couture de base. On retrouve des points droit (le point classique), le point marche arrière, ou encore le point de bâti ou le point zig zag. Il existe en tout huit points de couture différents.

Point zigzag : deuxième point le plus rencontré avec le point droit, il est utilisé lors de la création d’ourlet pour que le tissu ne s’effiloche pas. Il peut se faire avec une machine à coudre et sa largeur et longueur peuvent être réglées précisément.

Popeline : toile souple utilisant un fil de chaîne plus fin que le fil de trame. Elle est souvent rencontrée dans les chemises, corsages et robes.

Surpiqure : il s’agit d’une décoration qui intervient dans la finition d’un vêtement ou d’un pièce en cuir (pensez à la surpiqure rouge sur les jeans ou les sièges en cuir d’une voiture de sport). La couturière vient piquer avec un point décoratif ou un fil d’une autre couleur. Il s'agit là d'un des huit points de couture de base.

Comment apprendre à coudre avec un prof particulier ?
On voit bien la surpiqure en rouge sur la sellerie de cette voiture haut de gamme. C'est là toute la beauté de la couture : pouvoir s'insérer partout, tout le temps, qui que l'on soit, où que l'on aille, quoi que l'on fasse. Une discipline qui a traversé et traversera les âges de la plus belle des manières !

Thermocollant : tissu qui se colle sous l’action de la chaleur. Attention à ne pas vous tromper de côté quand vous appliquez votre fer à repasser sur le tissu sinon ça sera sa dernière utilisation ! Astuce de grand couturier : ne pas utiliser de vapeur lors du thermocollage car l’humidité peut empêcher le tissu de coller correctement à la pièce.

Trame : fil se trouvant dans la largeur du tissu, passant de façon transversale sur une machine.

Tissu : matériau composé obtenu par tissage de fils (la chaîne et la trame) ou de fibres naturelles en coton, chanvre, lin ou synthétiques (nylon, polyester, polyamide, viscose,..)

Viscose : soie artificielle, produite à partir de cellulose. Cette dernière peut être tissé, tricoté.

Z comme vous Z’êtes au point ! C’est du CouZu ou Cousu Main ! Ne reste plus maintenant que du matériel de couture, de la pratique et des cours particuliers de couture pour devenir un as du point de croix !

Il ne vous reste plus qu'à trouver l'inspiration sur les meilleurs comptes couture Pinterest !

Le lexique de la couture

couturiertailleuraiguillevêtement
mannequinmodeprêt-à-porterassemblage
couturièreconfectionmarqueatelier
cousupatronrobetissu
CourrrègescrŽéationmodŽélistepantalon
tuniqueVionnetboutiqueChanel
ChristiancostumecuirLanvin
merceriesoieBalenciagaDior
hautebroderiefaufilerhaute couture
luxepiqžresurjetWorth
clientleculturaŽlŽgancegalon
patouplatechapeaudentelle
Fashionjupeparfumtalon
accessoireBernard ArnaultGivenchymodiste
sur-mesureficelleLelongmŽtier
passepoilVersaceYves Saint Laurentcarreau
cicatricehabillerharnaisreliure
tricotvogueaccsagriculture
autoroute ABourdeillesCh‰teau-Salinschef-lieu
communalcomtŽdŽépartementalDordogne
Mosellenord-ouestoccitanrd
rŽépartitionroutesecteurtaux

Et connaissez-vous l'entoilage thermocollant ?

10 citations célèbres du monde de la couture

Peut-on coudre sans connaître les mots de base ?
Si la couture est un monde riche et plein de sens, elle est aussi une véritable technique du quotidien, qui s'insère dans chaque partie de notre vie quotidienne. Et elle est aussi un monde plein d'inspirations, comme en témoignent ces citations !

En manque d'idées créatives ? Voici quelques citations célèbres du monde de la couture, qui épateront vos profs et amis de ce milieu !

  1. "La mode se démode, le style jamais" (Coco Chanel),
  2. "Marche comme s'il y avait 3 hommes derrière toi" (styliste de mode américain Oscar de la Renta),
  3. "Donne à une fille les bonnes chaussures et elle pourra conquérir le monde" (Marylin Monroe),
  4. "On n'est jamais trop, ni pas assez habillé avec une petite robe" (couturier Karl Lagerfeld),
  5. "L'élégance est la seule beauté qui ne se fâne jamais" (Audrey Hepburn)",
  6. La mode n’est pas quelque chose qui existe uniquement dans les vêtements. La mode est dans l’air, portée par le vent. On la devine. La mode est dans le ciel, dans la rue "(Coco Chanel),
  7. « Si tu ne peux pas être mieux que la concurrence, il suffit de t’habiller mieux » (Anna Wintour, rédactrice-en-chef du célèbre magazine américain Vogue),
  8. « La différence entre le style et la mode est la qualité. » (Giorgio Armani),
  9. « Ne soyez pas dans les tendances. Ne laissez pas la mode s’emparer de vous, mais décidez de ce que vous êtes, de ce que voulez exprimer par ce que vous portez et de la façon dont vous vivez. » (Gianni Versace),
  10. « Le style est une manière de dire qui vous êtes sans parler. » (Rachel Zoe, styliste américaine).

Retrouvez d'autres citations "inspiring" du monde de la haute couture, du stylisme et de la mode dans cet article du site Marie-Claire.

Pourquoi maîtriser tous ces termes de couture ?

Faire de la couture ne se résume pas seulement à savoir passer un fil dans le chas d'une aiguille, loin s'en faut ! Il est capital de connaître des termes de base et qui, pourtant, ne vont pas toujours de soi. Car lorsqu'on débute, rien ne va de soi, évidemment !

Car si votre professeur de couture vous demande de faire un patron et que vous ne savez pas ce dont il s'agit, vous vous trouverez bien mal ! Maîtriser les bases du lexique, c'est donc s'assurer une meilleure progression dans le temps, à une rapidité plus intéressante, mais aussi et surtout : de vous sentir le mieux possible dans votre pratique de votre couture.

Car qu'on se le dise, une pratique épanouie d'une discipline — quelle qu'elle soit — cela passe d'abord par se sentir en accord avec soi-même, et pas débordé par les événements. Si tel est votre cas, il est urgent de voir et revoir ce petit lexique pour améliorer votre pratique de la couture ! 

On l'aura compris, du noeud aux patrons en passant par le feutre ou le crochet, la couture est un univers riche, dense, qui couvre aussi bien l'ameublement que le textile ou les accessoires. C'est la raison pour laquelle les travaux de couture n'ont eu de cesse d'intéresser les gens depuis des années et plus encore !

Oui, mais pour réussir à s'intéresser correctement à la couture pour débutants, il est important, non, capital, d'en maîtriser les termes de base. Car, vous avez pu le voir, lorsqu'on ne sait pas ce qu'est un point, on ne peut pas maîtriser le terme de base de la couture, qui est, disons-le franchement, l'un des essentiels pour coudre un patron.

Alors, vous aussi, mettez vous à la couture ! Avez vous découvert des termes nouveaux grâce à ce lexique ? D'autres à ajouter ? Un, deux, trois, cousez ! 

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

5,00 (1 note(s))
Loading...

Yann

Fondateur de Superprof, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.