Comment est née la couture ? De la couture parisienne, à la grande griffe, en passant par le modiste ou les silhouettes amatrices, la couture est partout, tout le temps ! Elle imprègne nos vies à la manière d'une Sonia Rykiel ou d'un défilé Chanel.

Mais du stylisme aux broderies, en passant par une première collection, il est toujours intéressant de savoir d'où l'on vient pour savoir où l'on va. Le prêt à porter ? La haute couture ? Les défilés de mode ? Si on vous disait que la mode est liée à l’histoire du Titanic, vous y croiriez ?

D’un besoin primaire, le fait de se vêtir pour se protéger, la couture et l’art de créer des vêtements est devenu une activité commerciale et même de luxe et d’image avec le prêt-à-porter et la haute couture.

Mais si la Fédération française de la couture a aujourd'hui pignon sur rue, elle n'a pas toujours été ce qu'elle est aujourd'hui, au même titre que les arts décoratifs ou les designers. Une évolution en forme d'Histoire, qui saura en captiver plus d'un. Car oui, la couture a un vrai passé, aussi riche que captivant !

Des peaux de bêtes au défilé Victoria’s Secret, Superprof revient sur la grande histoire de la couture ! Suivez le guide !

Les meilleurs professeurs de Couture disponibles
Sarah
5
5 (6 avis)
Sarah
30CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Julie
5
5 (6 avis)
Julie
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Catarina
4,8
4,8 (5 avis)
Catarina
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Aurore
5
5 (2 avis)
Aurore
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Cristina
5
5 (6 avis)
Cristina
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Violetta
Violetta
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Myriam
5
5 (1 avis)
Myriam
28CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Mikael
Mikael
70CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Sarah
5
5 (6 avis)
Sarah
30CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Julie
5
5 (6 avis)
Julie
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Catarina
4,8
4,8 (5 avis)
Catarina
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Aurore
5
5 (2 avis)
Aurore
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Cristina
5
5 (6 avis)
Cristina
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Violetta
Violetta
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Myriam
5
5 (1 avis)
Myriam
28CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Mikael
Mikael
70CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Un peu d’histoire de la couture…

La mode, les défilés, les belles robes et les vêtements les plus sophistiqués, tout ceci en fait rêver plus d'un. Car oui, qui, dans sa plus tendre jeunesse (et plus encore !) ne s'est pas vu devenir un grand couturier, un tailleur reconnu, ou encore le directeur artistique de sa propre maison ?

La couture dévoile mille et un métiers, tous plus intéressants et uniques les uns que les autres. Et lorsqu'on comprend qu'un vêtement, quel qu'il soit, se conçoit d'abord à partir d'une idée, jusqu'à devenir les costumes que l'on porte au quotidien, on ne peut que se pâmer devant Courrèges, Patou, Alaïa ou Mugler, non ?

Tout ceci a à voir avec la couture !

Dans l'histoire, tout démarre en France vers la fin du 19e siècle. L’anglais Charles Frederick Worth est reconnu comme étant l’inventeur de la couture. On a coutume de lui attribuer cette paternité non francophone parce qu'il a créé quelque chose qui s'apparente aujourd'hui à une maison de couture.

Le Britannique avait en effet fondé sa propre entreprise située au coeur de Paris (rue de la Paix). Il s’agit en quelque sorte du premier grand couturier ou créateur de mode. Que les grands stylistes en prenne de la graine, Charles Frederick Worth a révolutionné les grands noms de la mode !

En 1868, c’est donc un tournant dans le monde de la confection textile qui se met en place, puisqu’est créée la Chambre Syndicale de la Couture et de la Confection à Paris.

Cette dernière devient alors la capitale de la mode  telle qu'on peut encore l'imaginer aujourd'hui, et de nombreux étrangers commencent à s’y installer pour réaliser leurs créations. Une effusion se fait ainsi ressentir dans l'Hexagone, puisque, de Cannes à Lille, Paris s'impose de plus en plus comme un centre névralgique du glamour et du satin.

Plusieurs personnes s’engouffrent dans la brèche et fondent alors des maisons de mode. C'est à ce moment qu'une émulation se fait ressentir pour tous, jusqu'à élaborer un monde de la haute couture. On peut citer Jacques Doucet (1880), Mme Paquin (1891), les soeurs Callot (1888) et Paul Poiret (1904).

Un chiffre précis témoigne de la vitalité de cette activité :

Le nombre de couturières explose avec 1636 ouvrières recensées dans le Bottin en 1895 alors que ce chiffre n’était que de 158 en 1850 !

Ces chiffres proviennent d’ailleurs d’un article très intéressant rédigé par David Zajtmann, coordinateur pédagogique à l’Institut de la Mode (Paris, intitulé « 1858-1929 : l’âge d’or de la Haute Couture en France »). Lisez-le, vous en apprendrez encore plus sur la naissance des collections haute couture !

Pourquoi ne pas apprendre davantage sur l'histoire de la couture avant de démarrer vos cours ?
L'histoire de la haute couture démarre avec l'atelier de Charles Worth, créé en 1858 à Paris, rue de la Paix. Un vrai point de départ, qui donnera ainsi tout son sens à ce que l'on connaît aujourd'hui, des maisons de haute couture aux mannequins, en passant par nos jupes actuelles ou les coupes de nos manteaux. Passionnant, n'est-ce pas ?

Mais si la haute couture est créée à ce moment-là, on ne parle pas des défilés. C'est bien normal, puisqu'on attribue la création de défilé de mode avec mannequins « vivants » à une autre Britannique, Lady Duff Gordon qui a commencé à mettre en place des présentations à date fixe de ses collections.

En toute logique, du printemps-été à l'automne-hiver, l'ancêtre des défilés de mode est né !

Fait notable et intéressante du point de vue de l'histoire : les Gordons sont des rescapés du naufrage du Titanic. Leur réputation en a d’ailleurs beaucoup pâti car il leur a été reproché de ne pas être revenu secourir d’autres passagers du bateau, alors que leur canot de sauvetage était loin d’être plein. Rigolo, non ?

Mais revenons à l’histoire de la couture et de la mode. L’idée des défilés est reprise par plusieurs maisons de couture si bien que la Chambre syndicale de la couture met un place un calendrier de présentations sur mannequins. L’industrie de la mode est née et se professionnalise rapidement.

On comprend également qu'on touche là du doigt les prémices de nos défilés tels qu'on les connaît aujourd'hui, de Stella McCartney à Dior couture.

Il existe aujourd’hui une Fédération de La Haute Couture et de La Mode, comptant une centaine de membres et dans laquelle figure trois chambres syndicales (Haute Couture, Prêt-à-Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode, Mode Masculine). Elle vise à « promouvoir la culture française de mode et à conforter Paris dans son rôle de capitale mondiale de ma mode ».

Créée en 1863, celle que l'on appelait jusqu'en 2017, Fédération française de la couture, du prêt-à-porter des couturiers et des créateurs de mode ou FFC, est internationale, et internationalement reconnue. Son but est, tout simplement, de défendre les intérêts des métiers qu'elle supporte. 

Aujourd'hui, la Fédération de la Haute Couture et de la Mode est présidée par Ralph Toledano, et ce depuis 2014. De la grande maison de couture au designer le plus confidentiel, chaque vestiaire se retrouvera donc autour de la fondation, et c'est aussi cela qui fait d'elle une institution particulièrement importante dans l'histoire de la couture.

La haute couture, une appellation protégée

Qui a inventé la couture ?
Entre artisanat et savoir-faire, entre créativité et rigueur, la haute couture est un univers plein d'émotions et de belles images, qui est incarné par des figures de proue tels que Karl Lagerfeld ou Christian Dior. Et vous, quelle figure vous fait rêver ?

En France, il faut savoir que la haute couture est une appellation juridiquement protégée depuis un décret datant de 1945, qui a lui même été modifié en 2001. On commence à s'éloigner de ce qu'elle était au départ, n'est-ce pas ?

Cette appellation, en forme d'expression, traîne ainsi avec elle un véritable imaginaire "à la française",d 'art de vivre, de qualité, et de bel habillement. Pour en bénéficier, chaque maison doit formuler une demande auprès de la Chambre syndicale de la couture, rattachée à la Fédération de la haute couture et de la mode.

De nos jours, les maison de haute couture comme Christian Dior, Chanel ou encore Jean Paul Gaultier qui ont fait leur réputation — qui n'est plus à prouver — doivent répondre à un certain nombre de critères avant de recevoir ce « label » :

  • Le travail doit être 100 % manuel dans l’atelier de couture de la société,
  • L’équipe de couturières et de modélistes doit compter 20 personnes minimum,
  • Les créations du couturier doivent compter au moins 25 tenues par collection,
  • La marque doit présenter ses collections à Paris,
  • Et bien d'autres encore

L’autorisation de défiler décernée n’est valable que pendant une seule année, et doit être renouvelée avant de devenir éventuellement permanente. Elle est décernée par le Ministère de l'Industrie. Retrouvez cet article très intéressant de Marie Claire qui a rédigé un Petit Guide des Défilés Haute Couture.

Quel est la date de création de la couture ?
La couture et la haute couture sont deux pôle d'un même univers qui se rejoignent. Il va sans dire que l'une ne va pas sans l'autre, et que l'histoire a réussi à les imbriquer de la plus belle des manières.

À noter qu'il existe également des "membre correspondant". Concrètement, les membres correspondants sont des maisons de couture dont les ateliers sont à l'étranger, même si les techniques et les pratiques sont semblables à celles des maisons de haute couture. Car le lieu a évidemment son importance !

Il existe également les "membres invités", qui ne répondent pas aux critères de la haute couture, mais dont la créativité a le mérite d'être distinguée par la Fédération de la haute couture et de la mode.

Aujourd'hui, en 2021, seules seize maisons de couture ont pu recevoir le label "haute couture". Et les voici :

  • Adeline ANDRE
  • Alexandre VAUTHIER
  • Alexis MABILLE
  • Bouchra JARRAR
  • CHANEL
  • Christian DIOR
  • Franck SORBIER
  • Giambattista VALLI
  • GIVENCHY
  • Jean-Paul GAULTIER
  • Julien FOURNIE
  • Maison MARGIELA
  • Maurizio GALANTE
  • Rabih KAYROUZ
  • SCHIAPARELLI
  • Stéphane ROLLAND

Avec un tel gratin, on comprend bien vite que la couture est un univers riche et plein de sens lorsqu'on tente de s'en approcher ! L'histoire a de quoi nous faire rêver !

Les grandes avancées de la couture

Quel a été le premier vêtement cousu ?
Comme n'importe quelle discipline, la couture a une histoire, un passé, qui en fait ce qu'elle est aujourd'hui. Mais ce que l'on ne sait pas toujours, c'est que cette histoire est riche et pleine de sens. Prêt à vous laisser captiver ?

Les premiers hommes ont rapidement tiré parti des ressources naturelles et de l’environnement pour se construire des vêtements et fabriquer un toit au-dessus de leur tête.

Principalement les matières premières étaient animales avec les cuirs des vaches, bisons, moutons qui était tannés et séchés au soleil afin d’être assemblés entre eux à l’aide d’aiguilles réalisées dans de petits os ou des tendons d’animaux (c’est le cas des Inuits avec le tendon du caribou). Certaines aiguilles à coudre étaient également réalisées dans de l’ivoire (éléphants).

La nature a de la ressource, une nouvelle fois !

Si on doit placer un cadre, il faut remonter au paléolithique, il y a environ 21 000 ans, quand l’usage des aiguilles en os et en ivoire se répand. Car en soi, on peut bien évidemment dire que la couture est, dans cette optique, une discipline éminemment ancienne, puisque l'habillement a presque toujours été présent dans notre histoire.

Les peaux avec la fourrure étaient cousues ensemble et principalement destinées à protégées les hommes du froid. Le cuir servait aussi à protéger mais aussi à construire des logements comme pour les tipis amérindiens, avec pour ces derniers des méthodes de couture relativement complexes.

Les indiens cousaient également des chaussures en cuir, les célèbres mocassins pour marcher dans la neige et protéger leurs pieds du froid. Coudre, c'est donc aussi savoir se protéger des éléments, et ça, l'histoire nous le prouve bien aujourd'hui.

On est bien loin de l'entoilage thermocollant !

Comment les matériaux synthétiques ont-ils remplacé les matières naturelles dans la confection textile ?
Les premiers mocassins en peau de bête étaient cousus à l'aide d'aiguilles en os. Tout ceci n'est alors pas sans nous rappeler que, d'un design à un styliste, en passant par un atelier de haute couture, la couture a connu une évolution flagrante, qui incarne aujourd'hui un vrai univers, de vraies valeurs : un vrai savoir-faire.

En Afrique, les habitants utilisaient les feuilles des végétaux et la couture pour fabriquer les premiers paniers. Pour voir les premiers vêtements fabriqués et cousus à partir de fibres naturelles, il faudra attendre 4 000 ans avant JC. Qui a dit que les marques de haute couture n'avait pas d'histoire ?

Vient ensuite la période du Moyen-Age, où les européens les plus fortunés faisaient appel à des couturières et des tailleurs pour confectionner des habits. La couture était confiée la plupart du temps à des femmes. Mais surtout : coudre était déjà un talent, un savoir-faire, et un métier reconnu pour ce qu'il était. Tout le monde ne savait pas confectionner des vêtements.

L'année 1830 s'impose comme une date importante puisque Barthélémy Timonnier invente le premier métier à coudre. Il s’agit de la première machine à coudre qui coud six fois plus vites qu’à la main. Une petite révolution, qui contribue une nouvelle fois à enrichir l'histoire de la couture.

Le Français inventera également le couso-brodeur, machine à point de chaînette et à un fil. En bref, il s'agissait là de la première machine à coudre que l'histoire ait connu. De quoi revoir le prisme à travers lequel s'habiller est une nouveauté !

Autre invention importante dans l’histoire de la couture, celle de l’Américain Walter Hunt avec sa machine à point de navette à deux fils, système toujours utilisé de nos jours. Le terme navette fait, quant à lui, référence à un package de métal dont le but était de recevoir la bobine de fil à coudre.

Autant d'inventions qui contribuent à rendre le monde de la couture celui qu'on ne connaît pas toujours, et qu'on imagine encore moins : un vaste champ de compétences et d'explorations, destinés à la pratique et à la technique. mais l'esthétique et le style ont malgré tout eu leur mot à dire !

Vous cherchez des cours de couture ?

Les outils de la couturière

Un fil et une aiguille à coudre, c’est comme çà que vous définissez une boîte à couture ? Et bien, il vous manque plein d’objets !

En effet, l'attirail d'un couturier ou d'une couturière est bien plus riche qu'on pourrait le penser. Par exemple, il faut aussi ajouter une aiguille à tricoter, un dé à coudre, des épingles, des ciseaux de couture, une machine à coudre, une machine à tricoter, une surjeteuse (pour les couturiers et couturières confirmés), un découseur, porte-épingles et encore un oeuf à reprises.

Autant d'éléments qui ne sont pas des accessoires, et qui viennent parfaire la réalisation d'une tenue, d'une housse de coussin ou d'un chemisier en soi.

Mais parmi les accessoires de couture, citons aussi le bouton, la braguette, la fermeture éclair, le fil à coudre, le galon, la patron de couture, le velcro ainsi que la bande en biais.

Découvrez comment cette machine a permis aux couturières d'accélérer leur productivité !
La première machine à coudre a été inventée par un Français, en 1830 ! C'est dire à quel point la couture est un domaine ancestral, à la fois riche et captivant. Ca vous intéresse ? Continuons à évoquer ensemble l'histoire de cette discipline, en forme de loisir. Photo Pascal Faligot

Parmi les éléments du vêtement à connaître quand on démarre des cours de couture en ligne, il faut connaître la boutonnière, la bretelle, la capuche, la ceinture, le col, la manche, la parmenture, l’encolure et l’emmanchure.

Tout ceci contribue à faire du lexique de la couture un lexique teinté d'histoire, qui donne à tout un chacun (et surtout aux passionnés de mode) des envies de réaliser des chapeaux, des textiles pour la maison, et de marché dans les pas de grands créateurs de mode. Pas vous ?

Les défilés de mode : l’expression de la haute couture

Quand est apparue la couture ?
Avant de pouvoir organiser ou se rendre à un défilé, on le sait tous, mais il y a des étapes nombreuses, très nombreuses, qui participent à rendre l'histoire de la couture celle que l'on aime tant aujourd'hui.

Tous les plus grands créateurs de mode et maisons de couture exposent leur collection au moins 2 fois par an, afin de présenter leurs créations. Ces défiles de haute couture rassemblent le gratin de la mode : créateurs de mode, modéliste, couturiers, mannequins, presse spécialisée mode et prêt-à-porter (Elle, Vogue, Biba,…)

Chaque année, c’est le branle-bas de combat avec qui recrutera les plus belles mannequins, quel créateur de mode dessinera la plus belle robe du soir et quels modélistes resteront chez leur créateur ou iront ailleurs, succombant aux sirènes de l’argent. Un vrai mercato de la mode !

Un mercato oui, mais aussi une vraie émulation, qui participe à incarner l'histoire de la mode de la plus belle des manières : un renouvellement permanent, un défi avec soi et soi même, une créativité débordante et à toute épreuve, et, au final, un vrai et sincère amour du vêtement.

Présentées sur des mannequins, les créations sont très élégantes même si parfois on peut douter de l’utilisation au quotidien de certaines tenues. Pourtant, jamais, sur les podiums, un écho à la naissance de la couture est omis. Jamais le vrai sens de la mode est caché. C'est aussi la beauté du geste !

Connaissez-vous la couture anglaise ?

Le travail de la haute couture n’est pas nécessairement rentable. En effet, des pièces de haute couture valent parfois plus de 100 000 euros et seules quelques centaines de personnes dans le monde ont les moyens de s’acheter ces pièces rares de collection haute couture.

L’objectif pour les grandes « maisons de couture » est d’être vue et de valoriser leur image. Désormais, l'âme de la couture n'est plus toujours au pratique, mais aussi au style et à l'image qu'elle renvoie.

Les maison de couture commercialisent souvent aussi du prêt-à-porter, des accessoires de mode (sacs à main comme Louis Vuitton) ou encore des parfums (Chanel, Christian Dior, Giorgio Armani).

La Fashion Week, anglicisme bien connu des amateurs de mode, connue aussi sous le nom de « semaine de la mode » est un événement durant environ une semaine, ayant lieu 2 fois par an (pour chaque collection : Printemps/Ete et Automne Hiver). Elle permet aux stylistes et créateurs de mode/maison de haute couture de présenter leurs nouvelles collections de prêt-à-porter. La Fashion Week existe dans 4 villes d’Europe (Londres, Milan et Paris) et une américaine (New-York) loin des cours de couture de grand-mère.

Pourquoi ne pas vous commander du prêt-à-porter pour un grand événement ?
L'énigmatique créateur de mode Karl Lagerfeld est incontournable dans l'univers de la haute couture. Et s'il fait partie des grands noms de la haute couture française, cela n'est pas sans nous indiquer que la couture a aussi contribué a révéler des talents, et à donner à ce célèbre couturier une aura qu'il n'aurait peut-être jamais pu connaître.

La Paris Fashion Week existe depuis 1973 et est consacrée principalement à la haute couture, au prêt-à-porter et à la mode masculine.

Les principaux créateurs de mode et de haute couture viennent d’ailleurs de présenter leur collection Automne Hiver 2018 que vous pouvez retrouver sur la toile en tapant le mot clé ‘collection AH18’ suivi du nom du créateur.

Inspirez-vous des meilleurs comptes couture Pinterest pour figurer parmi les plus grands !

Retrouvez le meilleur des grands couturiers : Fendi, Viktor et Rolf, Valentino, Elise Saab, Zuhair Murad, Yves Saint-Laurent, Jean-Paul Gaultier, Maison Margiela, Maison Schiaparelli, Franck Sorbier, Giorgi Armani, Stéphane Rolland, Yanina Couture, Chanel, Christian Dior, Azzaro Couture, Gucci, Christian Dior, Louis Vuitton, Prada sur ce diaporama de Elle ou encore sur le site du magazine Vogue (avec tous les looks ou tenues portées par les mannequins).

Si l’on devait conclure en beauté ce rapide historique de la mode et de la couture, citons Jean-Baptiste Colbert, ancien ministre du roi Louis XIV au 17e siècle ;

« La mode est pour la France ce que les mines d'or du Pérou sont pour l'Espagne. »

Découvrez également le vocabulaire couture à posséder absolument !

Alors, passionnant comme milieu, n'est-ce pas ? De quoi donner envie à tout un chacun de créer sa propre jupe, ou, mieux, de créer une maison de mode à son image !

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

5,00 (1 note(s))
Loading...

Yann

Fondateur de Superprof, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.