Dès la fin du degré secondaire I (ou cycle d’orientation), la question de l'orientation post école obligatoire se pose. Vous serez sans doute tout comme moi passé par cette étape angoissante où l'on devait formuler des vœux avec plus ou moins de conviction, puis attendre d'hypothétiques réponses… en croisant les doigts !

Désormais, aujourd'hui, les choses ont un peu changé, mais des questions se posent toujours. Puisque oui, vient ensuite le problème de l'orientation professionnelle à proprement parler. Serai-je prof ? militaire ? commercial ? avocat ? La liste pourrait être longue !

Mais même après la réussite d'un concours et l'obtention d'un emploi pérenne, demeure la problématique de son avenir dans telle ou telle voie. Où serai-je dans vingt ans ? Quelles seront mes conditions d'enseignement ? Combien gagnerai-je… ?

La vie active représentant grosso-modo quarante années de l'existence humaine et se préparant lors d'études parfois longues, la chose est à prendre au sérieux. Pour quiconque se sent appelé à une vocation d'ordre pédagogique, ce n'est que prudence que de s'interroger sur ses perspectives d'évolution, de mutation et de promotion au sein du ministère de l'Education.

Puis de comparer le secteur public aux cours particuliers...

Les meilleurs professeurs disponibles
Marie lorenne
5
5 (3 avis)
Marie lorenne
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelos
5
5 (6 avis)
Angelos
87CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Katy
5
5 (11 avis)
Katy
100CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (32 avis)
George
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eunice
Eunice
25CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Sébastien
4,9
4,9 (7 avis)
Sébastien
60CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Margot
5
5 (21 avis)
Margot
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Alejandro
5
5 (17 avis)
Alejandro
80CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Reynald aubert
5
5 (2 avis)
Reynald aubert
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jana
4,9
4,9 (13 avis)
Jana
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Léo
Léo
70CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marie lorenne
5
5 (8 avis)
Marie lorenne
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Stéphane
Stéphane
70CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lucrezia
5
5 (12 avis)
Lucrezia
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Clovis
Clovis
30CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eunice
Eunice
25CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marie lorenne
5
5 (3 avis)
Marie lorenne
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelos
5
5 (6 avis)
Angelos
87CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Katy
5
5 (11 avis)
Katy
100CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (32 avis)
George
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eunice
Eunice
25CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Sébastien
4,9
4,9 (7 avis)
Sébastien
60CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Margot
5
5 (21 avis)
Margot
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Alejandro
5
5 (17 avis)
Alejandro
80CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Reynald aubert
5
5 (2 avis)
Reynald aubert
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jana
4,9
4,9 (13 avis)
Jana
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Léo
Léo
70CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marie lorenne
5
5 (8 avis)
Marie lorenne
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Stéphane
Stéphane
70CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lucrezia
5
5 (12 avis)
Lucrezia
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Clovis
Clovis
30CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eunice
Eunice
25CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Comment devenir enseignant au degré primaire et quel est le barème des salaires ?

crayon bien taillé sur fond rose
Devenir enseignant est une véritable vocation de pédagogue : y avez-vous déjà songé ?

Tout d’abord, sachez que vos études pour devenir enseignant / enseignante au degré primaire inclus également le degré préscolaire / l’école enfantine. De fait, la formation qui amène à l’enseignement au degré primaire comporte huit années de scolaire (degré primaire + degré préscolaire / école enfantine). Cette formation s’effectue dans la plupart des cas au sein d’une haute école pédagogique (HEP) et dure trois ans. Les études se concluent par un double diplôme, un bachelor ainsi qu’un diplôme d’enseignement.

Les étudiants et étudiantes de cette filière d’études sont formés à l’enseignement dans au minimum six disciplines différentes. Selon l’organisme de formation que vous allez choisir, vos cours pourront porter sur l’ensemble des années de scolarité primaire (en incluant le degré préscolaire / école enfantine) ou sur une partie de ces années seulement.

Cette formation vous permettra d’acquérir les compétences professionnelles requises pour pouvoir éduquer et former les élèves du degré primaire. Votre formation comprend :

  • Les études disciplinaires scientifiques
  • La didactique des disciplines
  • Les sciences de l’éducation
  • La formation professionnelle pratique

Au total, la formation représente 180 crédits ECTS. Il est à noter que la formation professionnelle pratique totalise à elle-seule 36 à 54 crédits ECTS.

Afin d’être admis dans la formation, vous devez détenir un certificat de maturité gymnasiale. Vous pouvez également y être accepté(e) avec un certificat de maturité spécialisée, orientation pédagogie. A l’issu de vos trois ans de formation, vous recevrez donc un diplôme d’enseignement. Selon votre organisme de formation, vous recevrez également le titre de « Bachelor of Arts in Primary Education » ou de « Bachelor of Science in Primary Education ».

Veillez en plus à bien lire sur votre diplôme les disciplines et les années de scolarité pour lesquelles votre habilitation à enseigner est valable. Quoi qu’il en soit, avec ce diplôme, vous êtes officiellement autorisé(e) à porter le titre de « Enseignante diplômée / enseignant diplômé du degré primaire (CDIP) ».

Une fois que vous serez diplômé(e), vous avez la possibilité d’acquérir une habilitation afin d’enseigner dans des disciplines ou des cycles supplémentaires au moyen d’un autre diplôme. Ce dernier complète le diplôme d’enseignement que vous aurez obtenu en première instance. En outre, il vous est possible d’obtenir un diplôme d’enseignement du degré secondaire I en intégrant un master d’une durée de deux ans totalisant 120 crédits ECTS. Dans cette filière d’enseignement, vous avez l’obligation d’atteindre les mêmes objectifs dans une à trois disciplines que les étudiants inscrits en filière ordinaire du degré secondaire I.

Vous devez également savoir qu’avec la pénurie des enseignants, particulièrement dans le degré primaire, vous n’aurez aucun mal à trouver un emploi. En effet, en juillet 2019, il manquait 7000 enseignants dans le degré primaire.

Concernant la question des salaires, souvenez-vous que l’autorité compétente en matière d’enseignement sont les cantons. De fait, votre salaire ne sera pas le même d’un canton à un autre.

De fait, selon certaines sources, le salaire médian brut avec un taux d’occupation de 100% est de CHF 85000, soit CHF 62834 net à l’année. Cela équivaut à un salaire mensuel net de CHF 5236. En comparaison, les salaires les plus bas comme aux Grisons équivalent à CHF 60000 brut, ce qui donne un salaire annuel net de CHF 47181, soit CHF 3931 net par mois (contre CHF 97000 à Genève). Toutefois, il faut prendre garde aux chiffres, la Suisse n’étant pas un pays enclin à dévoiler facilement les salaires de ses enseignants, particulièrement de ses enseignants de primaire qui sont les moins bien payés. Ne soyez donc pas étonné(e) de trouver des chiffres contradictoires.

Dans les faits, comme tout enseignant, un enseignant en degré primaire peut espérer voir ses revenus augmenter après dix ans de service, puis une nouvelle fois en fin de carrière. Un enseignant à Genève sera également bien mieux rémunéré que dans d’autres cantons.

Toutefois, l’Office de l’économie et du travail du canton de Zurich a publié dans son édition 2018 une moyenne de salaire de différents métiers. Il s’agit donc d’une source fiable. De fait, bonne nouvelle : le métier d’enseignant à l’école primaire est le métier qui enregistre le plus haut taux de progression salariale (+36,4% depuis 2006). Le salaire mensuel moyen est actuellement de CHF 6981. Toutefois, des variations impressionnantes peuvent avoir lieu selon les cantons.

En résumé, vous pouvez retenir deux éléments importants :

  • Quel que soit votre salaire de départ, celui-ci augmentera après 10 ans d’expérience et en fin de carrière
  • Votre salaire enregistrera des différences importantes selon le canton où vous enseignerez

Toutefois, sachez que les salaires d’enseignant dans le secteur public sont généralement plus élevés que ceux dans le secteur privé, raison pour laquelle vous trouverez surtout des enseignants de nationalité étrangère dans les écoles privées.

Un barème de salaire qui peut vous amener à vous poser la question : un enseignant du secteur public peut-il donner des cours particuliers ?

Quelle formation pour devenir enseignant du degré secondaire I et pour quelle rémunération ?

beau jeune homme brun à lunettes
La formation qui mène à l'enseignement en degré secondaire I est passionnante.

Pour devenir enseignant du degré secondaire I, vous devez effectuer votre formation dans une haute école pédagogique ou selon le canton, à l’université. Votre formation durera entre quatre ans et cinq ans et demi à l’issue de laquelle vous recevrez un diplôme d’enseignement ainsi qu’un master. La formation comprend :

  • Les études disciplinaires scientifiques
  • La didactique des disciplines
  • Les sciences de l’éducation
  • La formation professionnelle pratique

Au total, vos études de bachelor et de master comportent entre 270 et 300 crédits ECTS, dont un minimum de 48 pour la formation professionnelle pratique. Généralement, les étudiants se forment à l’enseignement de 3 à 4 disciplines.

Pour accéder à cette formation, vous devez être titulaire d’un certificat de maturité gymnasiale. Toutefois, divers examens passerelles et complémentaires existent si vous n’avez pas été à l’école gymnasiale.

De plus, dans certaines hautes écoles de Suisse romande, vous avez la possibilité de suivre une formation combinée afin de vous rendre apte à enseigner aussi bien dans le degré secondaire I que dans les écoles de maturité. Dans ce cas-là, vous obtiendrez un double diplôme et serez qualifié(e) pour une ou deux disciplines.

De fait, à l’issu de votre formation, vous recevrez un diplôme d’enseignement ainsi qu’un « Master of Arts in Secondary Education » ou « Master of Science in Secondary Education ». Ainsi, à l’issu de votre diplôme, vous pourrez officiellement porter l’un de ces deux titres selon si vous avez choisi ou non une formation combinée :

  • Enseignante diplômée / enseignant diplômé pour le degré secondaire I (CDIP)
  • Enseignante diplômée / enseignant diplômé pour le degré secondaire I et les écoles de maturité (CDIP)

Selon Statistica, un enseignant en degré secondaire I perçoit une rémunération annuelle de CHF 57559, c’est-à-dire CHF 4796 par mois, soit près de CHF 600 de plus que le salaire minimum fixé par le canton de Genève (CHF 4208,24).

Après dix ans d’ancienneté, votre salaire augmentera significativement, pour atteindre annuellement CHF 72763. Enfin, en fin de carrière, vous pourrez espérer atteindre les CHF 88199 par an.

Une fois encore, soyez prudent(e) avec les chiffres, car votre salaire variera selon le canton où vous exercerez.

Quelle formation pour devenir enseignant du degré secondaire II et pour quelle rémunération ?

Afin de pouvoir enseigner dans les écoles de maturités gymnasiales ainsi que les écoles de culture générale, vous devez avoir suivi des études de bachelor et de master dans deux disciplines enseignées dans ces écoles (études disciplinaires scientifiques). Selon les cantons, la formation professionnelle peut s’effectuer dans une haute école pédagogique ou bien à l’université.

Durant votre formation, vous étudierez :

  • La didactique des disciplines
  • Les sciences de l’éducation
  • La formation pratique

Vos études de bachelor et master dureront entre quatre ans et demi et cinq ans selon là ou les disciplines que vous aurez choisies (formation disciplinaire scientifique). Elles s’effectuent à l’université, sauf dans le cas des études de musique et d’arts visuels qui se déroulent dans une haute école spécialisée (HES). La formation professionnelle totalisant quant à elle 60 crédits ECTS, elle correspond à une année d’études à temps plein.

Vous avez le choix entre deux modèles de formation :

  • Formation consécutive
  • Formation parallèle / intégrée

De plus, comme vous le savez déjà, les étudiants pour le degré secondaire I ont la possibilité de suivre une formation combinée pour pouvoir également à l’avenir enseigner dans les écoles de maturité.

Par ailleurs, si vous désirez enseigner dans les branches de la maturité professionnelle, vous avez parfaitement le droit de suivre un module de pédagogie professionnelle (10 crédits ECTS).

A l’issu de votre formation, vous serez titulaire d’un master et recevrez un diplôme d’enseignement, sur lequel la ou les disciplines que vous pouvez enseigner est mentionné. Officiellement, vous pourrez porter le titre de :

  • Enseignante diplômée / enseignant diplômé pour les écoles de maturité (CDIP)
  • Formation combinée : enseignant diplômée / enseignant diplômé pour le degré secondaire I et les écoles de maturité (CDIP)

Concernant votre salaire, étant donné que vous serez davantage diplômé(e) par rapport à un enseignant en degré secondaire I, votre salaire sera plus important. Selon Statistica, en début de carrière, vous gagnerez annuellement CHF 64780 pour atteindre CHF 83133 après dix ans de métier. Pour finir, en fin de carrière, vous pouvez espérer obtenir CHF 99342 par an. Mais comme toujours, soyez très prudent(e) au niveau des chiffres !

Les meilleurs professeurs disponibles
Marie lorenne
5
5 (3 avis)
Marie lorenne
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelos
5
5 (6 avis)
Angelos
87CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Katy
5
5 (11 avis)
Katy
100CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (32 avis)
George
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eunice
Eunice
25CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Sébastien
4,9
4,9 (7 avis)
Sébastien
60CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Margot
5
5 (21 avis)
Margot
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Alejandro
5
5 (17 avis)
Alejandro
80CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Reynald aubert
5
5 (2 avis)
Reynald aubert
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jana
4,9
4,9 (13 avis)
Jana
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Léo
Léo
70CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marie lorenne
5
5 (8 avis)
Marie lorenne
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Stéphane
Stéphane
70CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lucrezia
5
5 (12 avis)
Lucrezia
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Clovis
Clovis
30CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eunice
Eunice
25CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marie lorenne
5
5 (3 avis)
Marie lorenne
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelos
5
5 (6 avis)
Angelos
87CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Katy
5
5 (11 avis)
Katy
100CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (32 avis)
George
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eunice
Eunice
25CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Sébastien
4,9
4,9 (7 avis)
Sébastien
60CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Margot
5
5 (21 avis)
Margot
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Alejandro
5
5 (17 avis)
Alejandro
80CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Reynald aubert
5
5 (2 avis)
Reynald aubert
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jana
4,9
4,9 (13 avis)
Jana
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Léo
Léo
70CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marie lorenne
5
5 (8 avis)
Marie lorenne
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Stéphane
Stéphane
70CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lucrezia
5
5 (12 avis)
Lucrezia
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Clovis
Clovis
30CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eunice
Eunice
25CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Quid de la vision du métier d'enseignant / enseignante en Suisse ?

ballons en forme de coeur volant dans le ciel bleu
Une carrière se construit échelon après échelon, même pour les enseignants dans le secteur public !

Le métier d'enseignant semblant de plus en plus déconsidéré, les cantons peinent à recruter, spécialement en Suisse alémanique. En témoignent certains enseignants retraités à qui l’on a demandé de reprendre du service…

Les étudiants brillants se détournent volontiers de la voie professorale pour se tourner vers des métiers un peu mieux rétribués, où les conditions de vie paraissent davantage agréables. En effet, les jeunes semblent rebutés par plusieurs éléments :

  • Les salaires considérés comme faibles
  • La récente réforme de la Suisse consistant à harmoniser son système éducatif
  • Beaucoup d’heures, en plus des heures supplémentaires
  • Être envoyé à des postes dans lesquels ils ne sont pas complètement formés (à cause de la pénurie)

Toutefois, il ne faut pas oublier que le salaire des enseignants reste meilleur dans le secteur public que le secteur privé, avec un salaire médian brut de CHF 7137 dans le secteur privé (CHF 6571 pour les femmes et CHF 7992 pour les hommes) contre un salaire médian brut de CHF 8447 dans le secteur public, sans distinction des sexes.

En prenant cela en compte, connaissez-vous la différence des salaires du secteur public et du privé ?

Améliorez votre salaire et votre qualité de vie en donnant des cours particuliers

Poupée en noir et blanc d'Albert Einstein
Cours particuliers : Votre bureau personnel est peut-être plus confortable que la classe d'un établissement scolaire moderne, pensez-y en plus de votre carrière à l'éducation nationale !

Ce n'est pas assez, me direz-vous ? Rien de plus humain que d'en vouloir toujours davantage ! C'est bien compréhensible.

Ces dispositions financières sont fixées par les cantons. Comme vous le savez déjà, le canton de Genève est celui qui paye le mieux ses enseignants, avec pour le degré primaire CHF 97000  contre CHF 66000 au Tessin. L'écart tend toutefois à se réduire dans le secondaire, avec CHF 105000 à Genève contre CHF 85000 à Nidwald.

Vous l'aurez compris, les salaires sont une histoire de cantons, à vous de choisir le plus rémunérateur !

Vous l'aurez compris, entre les salaires considérés comme bas et les autres désavantages (nombre d'heures, réforme et formation partielle), le rapport salaire, temps et énergie n'est pas des plus rentable. De fait, si un enseignant considère que son emploi ne lui rapporte pas la rémunération à laquelle il souhaite prétendre, il peut avoir tout intérêt à se lancer dans l'aventure des cours à domicile. C'est à dire devenir professeur particulier.

D'autant plus que le secteur public présente un autre problème majeur : les perspectives de retraite du secteur public. Fort heureusement, comparé à la France, vous vous épargnez le problème de la mobilité au sein de l'Education Nationale. Toutefois, cela n'empêche en effet pas l'envoi à des postes pour lesquels la formation n'a pas été totalement faite...

L'enseignement public peut très bien se coupler avec un préceptorat de type privé : la loi suisse n'empêche nullement la pluralité de l'activité. Toutefois, deux points pourraient bloqués :

  • Votre seconde activité concurrence celle de votre employeur
  • Votre seconde activité peut avoir un impact sur votre implication au travail voire sur l’image de votre employeur

Dans votre cas, aucune inquiétude à avoir. Donner des cours particuliers en plus de votre emploi d'enseignant n'entrave aucun de ces deux points.

En fonction de votre vie de famille, de vos passe-temps et de vos disponibilités, vous décidez du nombre d'heures que vous pouvez – ou que vous voulez – dispenser chaque semaine.

Y compris pendant les vacances scolaires officielles, si cela vous chante. Sur ce volet-là, vous être votre propre patron : profitez-en pour donner des cours particuliers !

Il vous faudra simplement trouver une forme juridique pour exercer (le statut d'indépendant est très avantageux et facile à gérer pour une telle activité de complément ).

Afin de trouver des clients, vous pouvez faire jouer vos réseaux professionnels, familiaux et amicaux, ou alors intégrer une entreprise spécialisée (type CER). Toutefois, pour présenter des tarifs plus attractifs en limitant le nombre des intermédiaires, l'inscription à un annuaire de profs particuliers ou la publication d'une petite annonce est une bonne astuce.

enseignante montrant un livre à un enfant
Enseigner, c'est aussi et surtout transmettre les savoirs que l'on a soi-même reçus… Alors pourquoi ne pas en faire une belle carrière ?

Le secteur public offre la sécurité de l'emploi, et un avancement assuré, échelon après échelon, grâce à l'ancienneté. On est donc assuré de terminer sur un meilleur salaire qu'à ses débuts, malgré toutes les crises économiques imaginables.

Ce n'est pas négligeable, surtout lorsque l'on sait que la rémunération mensuelle nette médiane des Suisses était de 6'502 CHF en 2021. Mais comme toujours, vous vous en sortirez plus ou moins bien selon le canton où vous travaillerez.

Mais on comprend qu'un prof n'ait pas envie d'attendre ses dernières années de travail pour empocher un salaire qui corresponde à ses aspirations…

Aussi, la création d'un revenu de complément en faisant de l'aide aux devoirs, des cours particuliers et du tutorat (cours à domicile) est un véritable tremplin pour la motivation de l'intéressé, son épanouissement professionnel… et son compte en banque !

Les effets de la carrière d'enseignant sur la retraite

vieil homme dans un café
La retraite, c'est important, mais la retraite d'un professeur, c'est une vraie question, à laquelle peinent parfois à répondre la Confédération et les cantons.

Le Gouvernement suisse est ferme : son évolution de carrière aura un impact sur nos carrière, sur nos retraites, mais un impact favorable. À présent, il convient de savoir pourquoi, ou tout du moins, d'essayer de comprendre pour quelle raison les perspectives d'évolution et de carrière seront valorisées jusqu'à la fin.

A la retraite, la rente qui vous sera versée sera calculée sur la base des contributions que vous aurez versé durant l'ensemble de votre vie active sur vos comptes de prevoyance pour la vieillesse. De fait, si vous avancez ou repoussez l'âge de la rentraite, le montant de votre rente changera.

Sachez que la prévoyance vieillesse se compose de trois piliers :

  • l'AVS
  • La prévoyance professionnelle LPP
  • Le troisième pilier

Comme toujours, il faut s'intéresser au système des retraites selon le canton où vous travaillez. Nous allons prendre l'exemple du canton de Vaud, soit de la CPEV (caisse de pensions de l'Etat de Vaud). Le principe de base est celui-ci :

L'objectif de pension prévu est de 60% au maximum du salaire assuré, pour une durée d'assurance complète fixée à 38 ans dans le plan de prévoyance de la CPEV. Le taux de rente aquis par année d'assurance est donc de 1,579% (1,579% × 38 = 60%).

Si le taux d'activité de l'assuré a varié au cours de son affiliation, le taux de la pension de retraite est pondéré en fonction du degré moyen d'activité. Le salaire assuré, auquel on applique le taux de pension pour obtenir la rente de retraite, équivaut au salaire cotisant moyen des 144 derniers mois.

Concrètement, en termes de chiffres, voici le calcul de la pension en fonction de la forme de retraite choisie pour un salaire annuel assuré de CHF 80000 :

FORME DE RETRAITECAS DE FIGURECALCUL DE LA PENSION DE RETRAITERENTE MENSUELLE
ComplèteAssuré X dont l'âge dans la CPEV est équivalent à 24 et qui en sort à 62 ans, soit après 38 ans d'assurance38 x 1579% = 60% du salaire assuréCHF 4000
IncomplèteAssuré Y dont l'âge d'entrée dans la CPEV est équivalent à 28 ans et qui en sort à 63 ans, soit après 35 ans d'assurance35 x 1579% = 55,265% sur salaire assuréCHF 3684
AnticipéeAssuré Z dont l'âge d'entrée dans la CPEV est équivalent à 28 ans et qui en sort à 60 ans, soit après 32 ans d'assurance et anticipation de 3 ans sur l'âge de 63 ans32 x 1579% = 50,528% - (18% de 50,528%) = 41,433% du salaire assuréCHF 2762

(tableau provenant du site de la CPEV)

Bon, tout ceci peut paraître technique, mais il s'agit d'informations essentielles pour la retraite future de bon nombre de professeurs, qu'il convient de connaître si le sujet nous intéresse, voire, nous concerne.

La situation d'un enseignant stagiaire dans le secteur public

jeune garçon heureux en train de courir
Et si enseignant - quelle que soit la matière - était le plus beau métier du monde au sein du secteur public ?

Lorsque vous êtes étudiant / étudiante dans une HEP, vous devez obligatoirement effectuer un stage par semestre durant toute la durée de votre formation. Vous avez le choix entre deux types de stage :

  • Le stage A est un stage accompagné, durant lequel vous suivrez un enseignement. Dans un premier temps vous serez en observation. Puis, après quelques semaines, vous enseignerez progressivement, tout en découvrant les diverses tâcges qui incombent à l'enseignant (évaluations, conseil de classe, sorties scolaires, etc.). Dans ce cadre, vous ne serez rémunéré(e) que lors de votre dernier semestre de formation, à hauteur de CHF 7200 CHF brut.

 

  • Tout au contraire, le stage B vous permettra d'être responsable de vos propres classes. Vous obtiendrez ainsi une rémunération, au pro rara des heures effectuées. En moyenne, il faut compter près de 200 CHF nets (après impôts) par semaine, soit environ CHF 2000 net par mois si vous enseignez 10 périodes par semaine. De plus, attendez-vous durant votre stage à recevoir au minimum six fois dans le semestre une visite de vos formateurs de la HEP ainsi que de votre praticien-formation.

Comme vous pouvez le constater, la rémunération, quand rémunération il y a, des enseignants stagiaires est loin d'être mirobolante. D'ailleurs, de plus en plus de futurs enseignants dénoncent la précarité de leur situation, dûe à leur formation. En effet, un nombre croissant d'étudiants se voient privés de stages rémunérés, avec une partie d'entre eux qui sont dans l'obligation d'interrompre leur cursus.

Faire carrière comme professeur en ligne

ordinateur emplit de lumières trop classes
Un ordinateur peut être une véritable aide lorsqu'on est enseignant, mais peut aussi nous donner envie de changer de carrière.

De façon un peu plus légère, mais pas moins intéressante, il va sans dire que le secteur public peine de plus en plus à recruter du corps enseignant. La raison ? Ou plutôt, la conséquence ? Certaines personnes s'en détournent, au profit de l'enseignement en ligne.

Parler de carrière en ligne, de carrière indépendant, est ici intéressant, puisque bien souvent, ces perspectives professionnelles viennent entrer en résonance ou en opposition aux carrière préconçues par la Confédération et les cantons.

Car oui, on l'a évoqué, mais cette fonction peut également s'imposer comme un complément de revenu, mais aussi comme une carrière en soi, peut-être moins formatée que la carrière au sein du secteur public.

Cela peut en tenter plus d'un et plus d'une, à juste titre, puisque tout ceci, malgré le manque de stabilité, permet bien moins de soucis d'ordre technique.

Et on le sait, depuis quelques années désormais, certains s'y tournent de plus en plus, en témoignent la recrudescence de travailleurs indépendants et le souci pour recruter dont souffre le secteur public. Coincidence ? À vous de voir !

Ainsi, on l'aura compris, le métier de professeur au sein du secteur public comporte quelques petites embûches. Malgré tout, les années passent, et les choses changent peu ou un peu plus, selon les cas. Mais elles changent !

Il va sans dire que la carrière de professeur devient de plus en plus désirable, malgré ce que les chiffres nous disent. Mais surtout, il est de bon ton de se souvenir que le métier d'enseignant est l'un des métiers les plus importants de notre société, puisqu'il permet de fonder le socle de connaissances et de vie de nos enfants.

Et ça, c'est probablement le plus beau cadeau que l'on peut faire à quiconque souhaite s'en sortir dans la vie. La connaissance, c'est l'avenir, merci l'enseignement !

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

5,00 (1 note(s))
Loading...

Yann

Fondateur de Superprof, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.