Vous êtes professeur dans le secteur public et vous souhaitez en complément de votre activité donner des cours particuliers.

Vous êtes dans votre bon droit.

Que vous souhaitiez compléter vos revenus ou tout simplement partager votre savoir, vous avez la possibilité (rapide) de vous lancer dans cette activité.

Voici pourquoi il est intéressant d'envisager les cours particuliers pour un prof dans le secteur public...

Les meilleurs professeurs disponibles
Marie lorenne
5
5 (3 avis)
Marie lorenne
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelos
5
5 (6 avis)
Angelos
87CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Katy
5
5 (11 avis)
Katy
100CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (32 avis)
George
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eunice
Eunice
25CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Sébastien
4,9
4,9 (7 avis)
Sébastien
60CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Margot
5
5 (21 avis)
Margot
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Alejandro
5
5 (17 avis)
Alejandro
80CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Reynald aubert
5
5 (2 avis)
Reynald aubert
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jana
4,9
4,9 (13 avis)
Jana
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Léo
Léo
70CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marie lorenne
5
5 (8 avis)
Marie lorenne
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Stéphane
Stéphane
70CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lucrezia
5
5 (12 avis)
Lucrezia
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Clovis
Clovis
30CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eunice
Eunice
25CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marie lorenne
5
5 (3 avis)
Marie lorenne
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Angelos
5
5 (6 avis)
Angelos
87CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Katy
5
5 (11 avis)
Katy
100CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (32 avis)
George
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eunice
Eunice
25CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Sébastien
4,9
4,9 (7 avis)
Sébastien
60CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Margot
5
5 (21 avis)
Margot
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Alejandro
5
5 (17 avis)
Alejandro
80CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Reynald aubert
5
5 (2 avis)
Reynald aubert
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jana
4,9
4,9 (13 avis)
Jana
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Léo
Léo
70CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marie lorenne
5
5 (8 avis)
Marie lorenne
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Stéphane
Stéphane
70CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lucrezia
5
5 (12 avis)
Lucrezia
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Clovis
Clovis
30CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Eunice
Eunice
25CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Donner des cours particuliers : cumuler un emploi public et un emploi privé lorsqu'on est enseignant dans le secteur public

Nous ferons de notre mieux pour vous expliquer les démarches à suivre pour donner des cours particuliers.

À l’heure actuelle, aucune loi suisse n’interdit le cumul d’activités (enseignement public / enseignement privé)

Bien qu’aucune mesure légale ne vous empêche de travailler comme enseignant / enseignante à la fois dans le secteur public et dans le secteur privé, ce cumul d’emploi ne sera pas toujours rentable pour vous.

Tout d’abord, il faut vous assurer que votre emploi du temps en école publique et en école privée soit compatible, ce qui n’est pas une mince affaire. Mais surtout, là où la Suisse paie bien ses enseignants du secteur public, les conditions de travail et salariales des enseignants dans les écoles privées sont souvent décriées. Étant donné que les écoles privées se financent dans la plupart des cas elles-mêmes, le salaire sera moins élevé que dans le secteur public. D’autre part, le nombre d’heures de travail dépasse souvent la base légale, particulièrement dans les internats, avec comme justification le nombre de congés.

En effet, les écoles privées disposent d’une totale autonomie. Elles s’occupent elles-mêmes du recrutement de leurs enseignants. En revanche, vous n’avez besoin d’aucun diplôme spécifique pour y enseigner. Le salaire est en plus très variable d’une école privée à une autre, étant donné qu’il n’existe pas de convention collective de travail (CGT) dédiée au secteur de l’enseignement privé. Ainsi, le contrat de travail est établi directement entre vous et l’établissement, régit par le droit du travail. C’est pourquoi vous remarquerez que dans la plupart des cas, les enseignants de ces écoles sont de nationalité étrangère, le salaire étant attractif par rapport à leur pays d’origine. L’expérience en est toutefois enrichissante, mais en tant que Suisse ou Suissesse, ce n’est pas ce qui sera de plus rentable pour vous.

femme donnant cours à ses élèves de primaire
Les enseignants ont eux aussi le droit d'avoir une activité complémentaire.

L'idée sous-jacente est la suivante : il faut que  l'activité principale soit compatible avec l'activité accessoire.

En parallèle, elle ne doit pas porter atteinte aux obligations du fonctionnaire :

  • Obligation de neutralité.
  • Respect de la hiérarchie.
  • Intérêts du service public de l'enseignement.

Les assouplissements qui constituent notre droit actuel visent à clarifier la situation des professeurs et à promouvoir un principe de confiance et de responsabilisation.

C'est à dire que les professeurs sont à même de juger les activités qu'ils souhaitent mener en parallèle de leurs missions de service public.

Aucune loi en Suisse ne vous empêche d’être à la fois enseignant / enseignante dans le secteur public et de donner des cours particuliers sous le statut d’indépendant. En effet, la pluriactivité est autorisée. Toutefois, deux situations peuvent vous interdire ce cumul d’activités :

  • Votre seconde activité concurrence celle de votre employeur
  • Votre seconde activité peut avoir un impact sur votre implication au travail voire sur l’image de votre employeur

En effet, il est possible que vous ayez à signer un contrat de travail incluant une clause de non-concurrence. Toutefois, en tant qu’enseignant du secteur public, vous ne faites certainement pas concurrence à l’école où vous enseignez en donnant quelques cours particuliers.

Donner des cours particuliers, un droit qui vous est accordé

Aucune loi Suisse ne vous empêche de prodiguer des enseignements ou formations à titre privé. Plus largement encore, l'enseignant peut même enseigner une matière qui ne présenterait pas nécessairement un lien avec son activité principale. Vous devez simplement veiller à ce que vos cours particuliers n’impactent pas votre implication au travail et encore moins l’image de l’école où vous êtes salarié(e).

Par exemple, un professeur de mathématiques qui serait bilingue pourrait très bien donner des cours particuliers d'anglais.

Maintenant que vous avez pris connaissance de vos droits, nous allons vous présenter les démarches à effectuer pour cumuler votre activité d’enseignant et de professeur particulier.

Les démarches à suivre pour donner des cours particuliers lorsqu'on est professeur dans le secteur public

Dans la pratique, la plupart des professeurs exercent leur activité de professeurs particuliers sans prévenir leur hiérarchie et sans statut.

En théorie, tout dépend de votre contrat de travail. Si aucune clause ne vous oblige à informer votre employeur, vous n’avez pas à le faire. Étant donné qu’il s’agit du secteur public, le contrat peut varier selon le canton où vous vous situez. Pour rappel, les deux points principaux susceptibles de vous empêcher d’exercer une seconde activité est la clause de non-concurrence ainsi que la possibilité d’entacher l’image de votre école ou bien d’impacter votre travail. Vous êtes donc tout à fait libre de démarrer votre deuxième activité de professeur particulier.

Toutefois, pour rester dans la légalité, vous avez l’obligation de vous déclarer dès le commencement de votre activité de professeur particulier via la caisse de compensation de votre canton.

jeune femme travaillant sur son ordinateur
À la fois prof du secteur public et prof particulier.

Concernant le statut juridique à choisir, vous avez notamment la possibilité de créer un statut d'indépendant (ou auto-entrepreneur pour les Français) ou d'opter pour le système Chèques-emploi Suisse (ou CESU (Chèque Emploi Service Universel) pour les Français).

C'est le système légal le plus simple, vous n'avez rien à faire et votre "employeur" bénéficie d'une réduction d’impôt (jusqu’à 50% des sommes versées).

Enfin, où que vous résidiez, vous pouvez donner des cours particuliers (Exemples => donner des cours particuliers Genève / donner des cours particuliers Sion).

Toutefois, cela peut vous paraître bien flou. Pas de panique, voici les informations essentielles à connaître pour y voir plus clair.

Tout d’abord, parmi la multitude de statuts qui existent en Suisse pour créer sa société, le plus simple est d’opter pour le statut d’indépendant. La plupart des Suisses et Suissesses qui se lancent dans une activité entrepreneuriale optent pour se statut. Les procédures sont relativement faciles, notamment en comparaison de la France et de ses formalités administratives interminables. Autre point non négligeable, l’imposition est faible. D’ailleurs, tant que votre chiffre d’affaires annuel n’atteint pas les 100.000 CHF, vous n’avez pas l’obligation de vous inscrire au registre du commerce ni de payer la TVA. Quant à la procédure en elle-même, il faut vous rendre sur le site de la caisse de compensation de votre canton. C’est là où vous vous enregistrerez. Toutefois, il faut d’abord avoir commencé à travailler comme indépendant avant de vous déclarer. En effet, lorsque vous vous enregistrerez auprès de la caisse de compensation de votre canton, vous devrez montrez les factures de vos cours afin d’attester que vous avez bien une activité d’indépendant.

Bien que salarié(e) du secteur public, vous vous devrez également de payer les impôts et les taxes en tant qu’indépendant. Ne vous inquiétez pas, ceux-ci ne sont pas élevés, particulièrement si vous comparez avec les taxes que doivent payer les micro-entrepreneurs français à l’URSSAF. Vous payerez ainsi entre 5% et 10% de cotisations sociales (qui comprennent le chômage, l’AVS, etc.). Le pourcentage est calculé par rapport à un revenu progressif. En plus des cotisations sociales, vous vous devrez de payer un impôt sur le revenu, déterminé par le canton où vous êtes enregistré(e). Dans les faits, bien que vous ayez un statut d’indépendant, vous pouvez donc constater que vous serez en mesure de vous verser un salaire dans des conditions semblable à votre statut de salarié(e).

De plus, étant donné que votre activité d’indépendant se constitue de cours particuliers, vous bénéficier d’autres avantages. Tout d’abord, votre comptabilité sera simplifiée au plus haut point. De fait, si originellement vous n’êtes pas un ami des chiffres, aucun problème ! De plus, étant donné qu’il s’agit de cours, donc de services et non pas de produits physiques, vous aurez très peu de charges, voire aucunes (hormis les cotisations sociales).

silhouette sautant dans le vide
Profitez de la liberté et de la simplicité que le statut d'indépendant a à vous offrir.

D’autre part, plutôt que le statut d’indépendant, vous pourriez être plus intéressé(e) par les Chèques-emploi Suisse, qui concernent les acteurs de l’économie domestique, tel que le ménage, le babysitting, le jardinage ou encore les cours particuliers. Chèques-emploi a été mis en place dans la Suisse entière afin de simplifier la déclaration des salariés à domicile et ainsi lutter contre le travail au noir.

De fait, grâce au Chèques-emploi, votre employeur / employeuse, c’est-à-dire vos élèves ou les parents de vos élèves, vous déclareront aux assurances sociales, quel que soit votre statut en Suisse. Un autre avantage non négligeable, en plus de la simplification des formalités administratives, est l’accès à différentes prestations selon certaines conditions :

  • Prestations AI
  • Allocations maternité
  • Retraite AVS
  • Couverture accidents professionnels
  • Allocations familiales
  • Indemnités chômage

Donner des cours particuliers en étant professeur du secteur public : partager son savoir et obtenir un complément de revenus

Donner des cours particuliers en dehors d'une école du degré secondaire I ou II, c'est sortir de la sphère publique. La sphère privée offre de nombreux avantages.

Les élèves sont soucieux de progresser, les démarches sont volontaires ou appuyées par l'autorité parentale.

Le partage de connaissance et la passion d'enseigner prennent ici aussi tout leur sens. C'est également des enjeux différents, il est question de coaching et de la mise en confiance.

Sur la plupart des plateformes de cours particuliers, les professeurs peuvent créer leur annonce gratuitement et fixer leurs propres tarifs.

Mais quelle est exactement la différence de salaire entre cours particuliers et secteur public ?

Et à quelle retraite aurez-vous droit comparé à la retraite prévue par le secteur public ?

En passant par des organismes de mise en relation, vous pouvez adapter vos tarifs selon la prestation demandée, votre niveau d’études et votre expérience.

Les écarts types sont importants : une heure de cours peut être facturée entre 15 et 100 CHF.  Le paiement est effectué entre l'élève et le professeur sans l'intervention d'un tiers.

Un des avantages de passer par Superprof, c'est de court-circuiter les intermédiaires. Les organismes privés de cours particuliers retiennent une partie non-négligeable du tarif facturé à l'élève (jusqu'à 50% ).

Les professeurs choisissent aussi de moduler leurs heures de cours en fonction de leurs disponibilités.

C'est l'avantage des cours particuliers, c'est à dire d'être en mesure d'organiser des cours particuliers.

femme avec du vernis faisant son emploi du temps
Les professeurs gèrent eux-mêmes l'organisation et la gestion des cours particuliers.

Maintenant que vous savez tout sur le cumul d'activités...

Il ne vous reste plus qu'à vous lancer dans cette nouvelle aventure ! D'autant plus si vous vous sentez bien dans votre canton (car vous n'aurez pas à subir la problématique de la mobilité dans l'Education Nationale comme en France) ou que les perspectives de promotion du secteur public ne vous font pas rêver !

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

5,00 (1 note(s))
Loading...

Yann

Fondateur de Superprof, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.