"Le destin n’est pas une question de chance, mais de choix." W. Jennings Bryan (1860-1925)

BPJEPS, DEJEPS, BPJEPS AGFF, Licence STAPS, CAPEPS… Tous ces acronymes un peu barbares désignent, comme vous le savez peut-être, des formations et diplômes professionnels pour enseigner dans le sport.

Mais sont-ils suffisant pour devenir coach sportif ? Voulez-vous devenir coach sportif en ligne ou à domicile ?

La discipline, relativement nouvelle dans le paysage sportif français, a-t-elle un diplôme attitré ? Est-on obligé de suivre une formation reconnue pour exercer et prendre en charge la perte de poids , les exercices de musculation ou les cours de fitness d’un client ? Ne peut-on pas proposer ses services sans diplôme ?

Toutes ces questions relatives au coaching sportif individuel, vous vous les posez certainement vous aussi.

Superprof vous apporte aujourd’hui les réponses.

Voici notre étude sur les formations et les qualités requises à avoir pour devenir coach sportif !

Qu’est-ce qu’un coach sportif ?

Pensait-on réellement à avoir recours à un coach sportif à domicile il y a de cela quelques décennies ou années même ?

Pas tellement.

Si le fitness ou le principe de la remise en forme existent depuis bien longtemps maintenant, cela se faisait souvent seul.

Le sportif face à la machine ou face à ses objectifs en somme.

A la limite, seule la salle de sport permettait de pouvoir recueillir des conseils précieux d’un coach de fitness.

Et encore, ce n’est pas vrai dans tous les clubs de gym…

Comment devenir personal trainer ?
Quelle formation est conseillée pour devenir coach sportif ?

Mais alors que certaines personnes se sont un peu fatiguées de l’ambiance « collective » et « musclée » des salles de sport, le métier de coach sportif à domicile a rapidement fait son apparition.

Pays où le sport et le culte du corps est roi (pas pour tout le monde évidemment, 1/3 de la population reste obèse) : le coaching sportif à domicile est apparu aux USA pour commencer.

Le but : reproduire à la maison ou en extérieur, avec un professionnel du sport et de la remise en forme, ce que l’on peut retrouver à salle de sport.

Cela, sans être gêné, évidemment, par le reste des athlètes.

Mais lorsqu’un coach individuel se déplace chez une cliente/un client, il prend alors une dimension bien plus importante.

L’aspect sportif n’est en effet pas le seul à entrer en ligne de compte.

Le « prof de sport », comme on l’entend originellement, devient ici un coach comportemental également.

La psychologie entre en effet en ligne de compte bien plus souvent qu’on ne le croit sur ce type de coaching sportif.

Ce type de « personal trainer » doit non seulement travailler avec des personnes souffrant parfois d’obésité, de surpoids ou même de stress quotidien, à soigner par le sport et le défoulement.

Mais aussi avec des sportifs à la motivation défaillante.

Le discours sportif, de "remotivation" est donc essentiel.

Le coach sportif doit alors jouer sur des leviers psychologiques précis.

Nous voyons donc ici une double casquette vissée sur la tête de l’entraîneur sportif : motiver ses clients et leur conférer une bonne condition physique.

Un coach sportif est un éducateur sportif dont la mission principale est d'accompagner ses clients dans leurs objectifs de remise en forme, ou de préparation physique.

Il peut donc être préparateur physique, enseignant d'éducation physique et sportive (prof d'EPS), professeur particulier à domicile de sport (personal trainer), coach de vie, moniteur-éducateur, coach privé à domicile, etc.

Quelles sont les qualités que l'on attend de l'éducateur sportif ?
"Préparateur physique pour les footballeurs pendant 10 ans, je me suis mis à mon compte : mes clients ont maintenant des profils hétérogènes !"

Le coach peut interagir avec tous types de publics : enfants, adolescents, adultes, seniors, handicapés, équipes sportives, entreprises.

Son rôle dépend de la demande du client. Et ses missions sont très hétérogènes.

En effet, il peut être missionné pour de multiples objectifs :

  • Bien-être,
  • Remise en forme,
  • Perte de poids,
  • Prise de masse musculaire,
  • Avoir un ventre plat,
  • Se muscler et tonifier son corps,
  • Préparer une compétition sportive, etc.

Mais doit-il pour autant posséder des diplômes pour proposer cela à des clients… ?

La réponse est évidente.

Oui, car ce sont finalement les spécialisations et les formations diverses qu'il va suivre, qui vont lui permettre d'accroître son portefeuille de clients.

Peut-on devenir coach sportif sans diplôme ?

C’est LA grande question que se posent des passionnés de sport tous les ans en France. Et d’autant plus depuis que ce métier de coach sportif en ligne ou à domicile a vu le jour.

Car il existe de nombreuses femmes ou nombreux hommes qui, après des années et des années de sport, ont acquis une connaissance certaine du sport (d’activités sportives diverses telle la musculation, la boxe, le pilates, yoga, cardio, vélo, abdos, perte de poids …) et du corps (des blessures, des entraînements efficaces pour les muscles, tels les abdominaux, abdos fessiers, épaules, pectoraux, jambes, cuisses, dos…).

Au point de se dire : « Comment devenir coach sportif ? » « Moi aussi je veux devenir entraîneur ! »

Et c’est bien normal que cela attire les curieux. Quoi de mieux que d’être payé à faire ce que l’on aime et à l’enseigner ?

Mais avant de se plonger dans les formations propres à l’entraînement sportif, l’appellation même de « coach sportif » souffre-t-elle réellement de s’imposer une formation coach ?

Est-il possible de se lancer sans un brevet d’état ou une formation professionnelle ?

Comment se déclarer en tant que coach sportif ?
La loi ne reconnait pas encore clairement le statut de "coach sportif" !

Oui et non !

Cette appellation bien précise ne fait en effet l’objet d’aucune législation ou loi en France.

Peut-on alors dire que le métier de « coach sportif » n’existe pas ?

D’un point de vue législatif, comme vous l’avez compris, oui car il n'est pas réglementé par la loi.

C'est un peu comme donner des cours particuliers à domicile.

En substance, on peut s'installer comme professeur particulier à domicile, mais il faut bien évidemment connaître la discipline que l'on souhaite enseigner.

En moyenne, on retient qu'il faut une pratique de trois ans supérieure à celle de l'élève.

Pour le coaching sportif, c'est sensiblement la même chose : quiconque est majeur peut s'installer en tant que coach sportif.

Néanmoins, le coaching personnel implique de connaître les enchaînements sportifs, l'anatomie du corps humain et les techniques permettant de satisfaire les besoins des élèves et clients en demande.

Il faut bien admettre que le coaching personnel fait bel et bien partie du paysage professionnel français aujourd’hui.

Et cela, Superprof le sait parfaitement, nous qui pouvons compter aujourd’hui sur près de 6 400 entraîneurs aujourd’hui sur le site !

Et c'est un effectif en constante progression.

Mais, si le coach sportif n'existe pas à proprement parler, l'enseignement sportif est toutefois encadré par la loi.

Bien que le diplôme universitaire ne soit pas obligatoire, il est tout de même nécessaire de passer une certification afin de pouvoir enseigner le sport contre rémunération.

Voici les alternatives au diplôme STAPS de l'université :

  • Le BPJEPS (Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport, spécialité activités gymniques, de la forme et de la force).
  • Le CQP ALS ou Certification de Qualification Professionnelle.

Toutes ces personnes qui, jour après jour s’occupent de clients souhaitant perdre du poids pour maigrir, brûler des calories, entamer un renforcement musculaire, avoir un ventre plat, se tourner vers le sport santé ou le fitness, ne sont donc pas sans diplôme ou formation professionnelle !

S’il est donc possible d’enseigner sans diplôme universitaire, il existe néanmoins des formations en France qui permettent de prouver ses compétences et sa légitimité.

Ce sont certes des formations transversales au coaching sportif individuel, mais elles n'en sont pas moins valables.

Qui sont les entraîneurs sportifs diplômés ?

Les diplômes dont nous allons parler ci-dessous font donc tous l’objet d’une formation portant sur plusieurs années et sont reconnus par l’Etat.

Et si le but premier de ces cursus n’est pas de devenir coach sportif, ils permettent toutefois, en dehors de la profession de coach de fitness, entraîneur sportif ou préparateur physique, d’exercer, en parallèle, en tant que coach sportif à domicile.

Découvrez les 5 formations à suivre si vous souhaitez présenter un diplôme à vos futurs clients…

Professeur d’Education Physique et Sportive

A l’évocation du terme de « professeur d’EPS », nous voyons tous ce dont il s’agit évidemment.

Nous en avons tous eu à l’école. Au collège et au lycée.

Sachez qu’au sein des plus de 6 387 entraîneurs sportifs de Superprof, plusieurs présentent ce profil de prof d’EPS.

Un gage de sécurité et de crédibilité pour les clients, non négligeable lorsque l’on veut réussir dans cette branche.

Comment enseigner plusieurs sports à ses élèves ?
Un professeur de sport peut tout à fait exercer comme coach sportif en dehors de ses cours !

Mais pour obtenir ce statut, il est auparavant nécessaire de suivre une formation professionnelle solide.

Celle-ci va commencer par un bac, et suivre par une licence STAPS.

Il s'agit d'une licence qui s’articule avant tout autour du sport.

Nombreux sont ceux qui prolongent sur un master MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation), qui prépare à la profession d’enseignant.

La suite réside dans le fait de réussir son concours du CAPES externe, pour entamer sa carrière en tant que professeur stagiaire en alternance dans le cadre de la 2ème année du master MEEF.

C’est ensuite seulement que l’on peut devenir professeur certifié et donc professeur d’EPS.

Cela reste un statut très apprécié des clients du coaching sportif !

Animateur sportif ou éducateur sportif

Qu’est-ce qu’un éducateur sportif ou animateur sportif ?

Ce dernier peut enseigner bon nombre de disciplines, selon sa spécialité : judo, basketball, course à pied, vélo, football, tennis…

C’est une appellation générique en somme.

Il doit encadrer une activité physique bien précise.

Et ceci auprès de jeunes en loisir ou en compétition, mais aussi d’adultes ou de seniors.

Ce sportif professionnel exerce en cours collectifs et en cours individuels (d’où la cohérence avec le coaching sportif à domicile).

Surtout, il enseigne en dehors du temps scolaire, dans des structures privées, telles les salles de sport ou associations sportives.

Pour devenir coach sportif à domicile sous ce statut, sachez qu’il vous faudra suivre une formation BPJEPS ou DEJEPS au sein d’un CREPS.

Et ce, durant 2 à 3 ans.

Coach de fitness

Le coach de fitness fait aussi parti des « best sellers » chez les clients du coaching sportif !

Il faut dire que cette appellation a tout pour séduire une personne désirant entamer un régime, un renforcement musculaire, perdre du poids, prendre de la masse musculaire, garder la forme ou se sculpter le corps.

Soit une grande partie des qualités du coach de fitness !

L’appellation elle-même fait « tilt ». Elle est crédible.

Comment effectuer un workout avec un enseignant sportif ?
Un coach de fitness ou le statut idéal pour faire du sport à la maison.

Et bénéficient par ailleurs d’une formation bien précise : le BPJEPS AGFF qui comporte 2 mentions spéciales :

  • Un parcours "Forme en cours collectif",
  • Un parcours "Musculation".

Le cursus dure 2 ans, après le Bac.

Il est cependant possible de passer un autre diplôme : le DEUST métiers de la forme, qui est par ailleurs considéré comme la formation fitness la plus réputée en France.

Cette formation est à suivre en université, durant 2 ans.

Préparateur physique

La préparation physique est une discipline à part en sport.

Elle concerne souvent les athlètes ou les équipes en pleine préparation d’une saison sportive ou d’une compétition.

C’est un entraînement intensif qui dure plusieurs semaines en général et qui nécessite de grandes connaissances du corps humain et surtout, une montée en puissance de ce dernier pour gagner en muscles, dynamisme et endurance.

Autant dire que cela ne s’improvise pas et qu’il est préférable de posséder un diplôme pour prendre en charge un programme d’entraînement aussi soutenu !

Par ailleurs, celui-ci mérite une bonne assurance pour coach de sport...

Pour devenir préparateur physique, il est nécessaire d’avoir une licence ou un master STAPS mention "entraînement" : une formation universitaire sur 3 à 5 ans.

Entraîneur sportif

L’entraîneur sportif, c’est évidemment cette personne qui entraîne des jeunes, adultes ou seniors dans un sport donné.

Il possède un diplôme d’Etat qui lui permet d’exercer au sein d’un club sportif. Et donc, en parallèle, s’il le souhaite, d’exercer en tant que coach sportif.

Une fois encore, ce diplôme nécessite de suivre une formation BPJEPS (niveau Bac), DEJEPS (Bac + 2) ou DESJEPS (Bac + 3) pour devenir un entraîneur spécifique à une discipline.

Toutes ces formations vous permettront au final d'accroître votre salaire de professeur de sport !

Où travaille le coach sportif ?

Que dois-je choisir entre le coaching à domicile et le coaching en extérieur ?
Le suivi diététique est un plus non négligeable pour les sportifs qui cherchent à perdre du poids.

A la fois exigeant et compréhensif, confident et tortionnaire, le coach sportif est en phase avec ses contradictions.

C’est aussi un terme qui se compose de plusieurs disciplines et donc par définition de plusieurs métiers.

Ainsi, en suivant un enseignement pour devenir un coach sportif on s’ouvre à différents rôles dans le monde du travail.

La salle de fitness

Responsable de salle, coach sportif polyvalent, animateur sportif polyvalent, nombreuses sont les salles de fitness de France qui proposent des postes dans le domaine.

Ce phénomène n’est pas prêt de s'arrêter puisque le marché des salles de sports était de 1,27 milliard d’euros rien qu’en 2005 et qu’il avoisine les 2,5 milliards aujourd’hui selon certaines études.

La salle de crossfit

De la même façon que les salles de fitness, cette nouvelle forme de sport développée il y a quelques années, recherche des coachs sportifs pour y assurer des cours.

Par ailleurs, on peut louer l’accès dans les locaux de ces salles de crossfit pour y pratiquer ses cours de coaching individuels ou en groupe à son compte.

Enfin, le coach sportif peut ajouter une casquette entrepreneur à son CV s’il se lance dans l’aventure de créer une franchise d’un grand groupe de crossfit ou de lancer son propre box.

Dans les associations sportives

Certaines associations proposent des cours de fitness à leurs membres et cela moyennant une rémunération (à moins que l’on souhaite être bénévole !).

En tant que coach en profession libérale, à son propre compte, on peut facturer le cours au prix d’une séance, de plusieurs séances ou d’un forfait.

Travailler dans un organisme de droit public

Mairies, collectivités territoriales ou organismes d’Etat ont parfois besoin d’instructeurs de sport pour gérer les activités de fitness, remise en forme et musculation proposées aux personnels.

Cela peut également être des dispositifs de réinsertion sociale auprès de publics en difficulté.

La remise en forme en entreprise

Que ce soit dans un hôtel de luxe, pour des organismes privés ou des entreprises (types start-up, banques, compagnies d’assurance) le coach sportif a l’occasion de facturer ses services pour remettre en forme à la fois les résidents et les salariés.

Quel est le salaire d'un coach sportif ?

Un coach en salle de sport coûte-il plus cher ?
Pourquoi il est important d'être diplômé pour exercer le métier de préparateur physique ?

Demander la rémunération d’un coach sportif serait comme demander la différence entre un bon et un mauvais chasseur à un groupe de comiques des années 1980...

Métier ancien, le coach sportif est pourtant en constante évolution et n’est pas prêt d’avoir terminé sa mutation.

En effet, alors qu’il était cantonné aux salles de sports, aux clubs de vacances, ce métier a connu un essor dans les dernières années avec l’attention que portent les nouvelles générations pour le sport, le bien-être et la prévention au niveau de la santé.

Devenir coach sportif aujourd’hui, c’est s’ouvrir à une palette de débouchée mais aussi à une rémunération qui varie au jour le jour.

Pour parler clairement, on tournera autour de 1 300 € net pour un coach sportif en début de carrière sous réserve de nouvelles lois, de la concurrence des particuliers ou encore de plus de ses compétences.

Pour un coach sportif dont la clientèle serait plus aisée voire très fortunée, comme l’actrice Audrey Lamy dans le film “Tout ce qui brille”, on avoisinera les 10 000 € par mois.

La formule des cours est évidemment impactante sur l’aspect financier.

Ainsi, on pourrait percevoir la composition du salaire du coach sportif comme suit.

Le suivi en ligne

Il s'agit de la solution la moins payante.

Par Skype, téléphone ou une application tierce, le programme proposé par le coach, ses conseils techniques et son analyse de l’avancée ne pourront être facturés qu’entre 60 et 200 € par mois, par personne.

Les cours en petits groupes

Là, c'est la solution la plus répandue.

Les cours en petits groupes permettent de pratiquer des prix allant jusqu’à plus de 50 € par séance.

Loin des cours personnalisés, la charge de travail est réduite pour le coach sportif.

Le personal training

Loin des cours traditionnels, le prix d'un cours de coaching personnalisé est ici déterminé par la notoriété, l'expérience et les retours de ses élèves.

Combien peut-on gagner pour coacher ?
La formation sportive : les compétences se paient parfois à prix d'or, à 200 € la séance !

Très hétérogènes suivant les professeurs particuliers, un coach dont la renommée n’est plus à faire peut exiger plus de 200 € par séance.

De plus, il pourra ajouter des frais, dans le cadre d’une société ou d’un entrepreneur, liés aux déplacements, au type de coaching effectué et parfois - malheureux mais vrai - à la tête du client.

Le personal trainer exerce en salle pour son propre compte ou bien à domicile.

Il a souvent une spécialisation dans un sport donné : personal trainer en boxing, pool dance, fitness, crossfit...

Voilà de quoi développer une polyvalence à la salle de sport en s'entraînant sur des machines tout en faisant, à la carte, du shadow boxing, de la musculation, du step ou des exercices de kettlebell !

En recherche d'un coaching sportif en ligne ?

Un coach sportif à domicile peut gagner entre 2 000 € et 3 000 € bruts par mois, certains atteignent même 4 000 € ou 5 000 €.

Tout dépend bien-sûr du nombre de clients, du tarif que ces derniers consentent à payer et des compétences du coach.

Plus ce dernier multiplie les cordes à son arc, notamment les qualités requises pour être un coach professionnel, mieux il sera payé.

Quelles sont les qualités d'un bon coach ?

Outre la formation et les diplômes, les personnes en demande attendront logiquement d'un coach sportif un certain nombre d'aptitudes qui ne sont pas forcément sportives.

Qu'attend-t-on d'un personal trainer ?
Publics en mal-être, dépressifs, sédentaires, personnes en surpoids, pour se muscler, sportifs de haut niveau... Les profils peuvent être très hétérogènes !

Celles-ci vont être apportées par les formations professionnelles délivrant le diplôme ou le certificat de coach professionnel (BPJEPS, CAPES, toute certification de qualification professionnelle).

Voici nos réflexions sur les qualités requises d'un coach à domicile.

En premier lieu, ce professionnel doit être pédagogue.

Il doit être capable de comprendre les autres, les attentes, leurs objectifs, leurs besoins, mais également leurs forces et leurs faiblesses.

Cela, pour les accompagner au mieux sans qu'ils ne se blessent.

Indubitablement, on ne fait pas faire dix séries de vingts abdominaux à deux personnes maigre et obèse dont les IMC sont respectivement de 19 et de 31.

Le programme sportif doit donc être progressif : à une personne sédentaire, une progressivité sera appliquée.

D'abord, par exemple, faire 5 abdominaux, puis 10, puis 15, puis 30, puis 40 au bout de quelques semaines.

La dimension sécuritaire prend alors tout son sens : le but est de se remettre en forme sans se blesser.

C'est pour cela que le coach doit connaître l'anatomie du corps humain.

Le coach doit posséder un certain nombre de qualités humaines :

  • Des qualités d'écoute,
  • Un sens du discernement,
  • De bonnes qualités relationnelles,
  • Un bon esprit de synthèse et d'analyse,
  • Une bonne communication,
  • Des capacités adaptatives,
  • Pouvoir instaurer une relation de confiance.

Un coach doit aussi pouvoir mobiliser des savoirs en psychologie.

Si son client exprime un mal-être, une crise psychologique au bord du burn-out ou une dépression, un manque de confiance en soi lié au surpoids ou au regard des autres, etc., le coach doit pouvoir adapter le programme sportif selon les maux exprimés par le client.

Partant, il délivre également une préparation mentale.

Voici encore d'autres qualités d'un bon coach :

  • Empathie,
  • Patience,
  • Intérêt pour autrui,
  • Posture encourageante et positive,
  • Redonner confiance en soi.

Enfin, un coach doit aussi respecter les normes professionnelles afférentes aux métiers du sport. Il doit comprendre ce qui est exigé, connaître les réglementations et ses responsabilités.

Un coach de boxe peut coacher en crossfit ou en fitness : il n'a pas foncièrement besoin de coacher des boxeurs.

Cela, parce que les activités sportives sont complémentaires : un coach boxeur peut coacher des publics sur leur perte de poids ou leur cardio training.

C'est en cela que les facultés d'adaptation entrent en ligne de compte.

En somme, le coaching induit une relation d'accompagnement et d'aide au bien-être.

Il est donc préférable d'acquérir une forte expérience de la relation d'aide et de faire un travail sur soi pour devenir coach. C'est la raison pour laquelle de nombreux coachs sont eux-mêmes coachés.

Soit par des professionnels du développement personnel, soit par des psychologues ou des préparateurs physiques.

Être coach sportif signifie-t-il obligatoirement devenir coach nutritionnel ?

La notoriété des entraîneurs à un impact sur le coût.
Dans le cadre du service à la personne des réductions d’impôts allant jusqu'à 50% du prix peuvent s’appliquer pour le coaching à domicile.

Après l'effort le réconfort

Cette phrase pleine de sens pour les sportifs des décennies précédentes s’associait avec un mode de vie complètement révolu aujourd’hui.

Malheureusement ou heureusement, selon les cas, le carreau de chocolat après une bonne course à pied n’est plus au goût du jour.

En effet, autrefois additionnels voire inexistants, les conseils nutritionnels d’un coach sportif sont désormais combinés à ceux délivrés lors d’une remise en forme, une séance de musculation ou une préparation physique.

Les études et recherches de scientifiques, la mode bio et organique - désormais inévitable en magasin - et le rappel fait sur chaque publicité de fast food comme sur un paquet de cigarettes ou un alcool vont dans le sens de l’hygiène alimentaire.

C’est pourquoi l’activité sportive doit obligatoirement être associée à un programme alimentaire complet.

Fini le temps où ce genre de procédé était source de comédie pour le septième art : la malbouffe c’est tabou on en viendra tous à bout !

Catalyseur des efforts effectués lors des séances de sport, le suivi diététique se veut aujourd’hui aussi pointu que le coaching sportif au point d’en être indissociable.

Ainsi, pour ne pas se faire distancer par la concurrence, ni par la demande des clients - de plus en plus désireux d’êtres aussi assistés dans leur nutrition quotidienne - le coach sportif devra se charger de l'optimisation des capacités physiques en ajoutant une partie coaching nutritionnel à ses travaux.

L’accompagnement notamment dans la perte de masse grasse, de prise de masse musculaire ou encore de gain d’énergie sera, en plus du sport, conditionné par un programme alimentaire, avec des menus actualisés ainsi que des compléments alimentaires.

A noter, que devenir coach sportif aujourd’hui c’est envisager de se former aux techniques de relaxation comme le yoga, la méditation ou encore le tai-chi qui s’ajoutent désormais en complément des formations sportives pour apprendre à gérer son stress.

Devenir personal trainer face aux applis : une concurrence déloyale ?

Comment améliorer ses performances sportives sans coach ?
Pour donner plus d'efficacité à sa séance de sport il est important de manger équilibré !

Elles font le buzz, l’une après l’autre, remotivent les gens pour reprendre le sport et sont recommandés par leur amis.

Les applications sportives, de fitness ou encore de remise en forme qui s’installent en quelques clics sur un téléphone sont un véritable fléau pour les personal trainers.

En devenant personal trainer on s’implique personnellement dans le maintien en forme des pratiquants en proposant des programmes adaptés à leur niveau, leur état de santé et leur ambitions.

Ces applications peut coûteuses voire gratuites exercent une concurrence presque déloyale pour certains coachs.

L’heure n’en est pas encore à parler “d’uberisation” du personal training mais l’on pourrait y venir rapidement tant l’ampleur du phénomène continue de grandir.

Pour rassurer les personal trainers en devenir, les coachs sportifs qui voudraient se spécialiser, plusieurs points positifs subsistent encore, ce qui nous laisse penser que le personal trainer est encore un métier qui a de beaux jours devant lui.

En effet, bien qu’elles soient, pour certaines, construites autour de notions physiologiques, d’exercices et de techniques de sport qui ont fait leurs preuves, ces applications ont plusieurs talons d’Achille qui les rendent vulnérables à la concurrence classique :

Le manque de relationnel, l’aspect physique et fusionnel du sport

Les nouvelles générations, habituées à s’entretenir avec un smartphone contesteront, mais le personal trainer, formé à l’enseignement du sport se démarque ici clairement par ces aspects.

La quête de résultats

Contraint de délivrer des chiffres sur les objectifs atteints des utilisateurs, comme les calories perdues, la masse musculaire gagnée ou encore les niveaux d'entraînement atteints pour satisfaire les investisseurs, le marché et le public, ces applications peuvent être dangereuses.

Micro Phénomène à l’heure actuelle, les cas de blessures comme les déchirures, les luxations et les douleurs intenses se multiplient.

Celles-ci sont liées à l’idée de se surpasser des utilisateurs, d’améliorer ses performances comme le demande l’application sans avoir un retour incluant nos 5 sens sur la manière d'effectuer les mouvements.

On applique les mouvements seul chez soi, mais on n'a pas le suivi du professionnel en temps réel.

Celui-ci peut en effet conseiller de ne pas faire tel ou tel exercice si l'on a une faiblesse au niveau des lombaires, des abdominaux, des jambes ou des bras.

Ou encore si la tête n'est pas alignée avec la colonne vertébrale durant l'effort physique.

L'application, en dépit des bienfaits qu'elle permet, ne verra pas tout cela.

La cible touchée par les applications

En général jeune avec un pouvoir d’achat limité, ces “applis” concernent, pour l’instant, une partie infime de la population qui n’est pas forcément celle que le personal trainer en devenir cherche à toucher.

Mais les choses évoluent vite.

Le coaching en ligne aussi. On pense notamment à la méthode Fysiki, lancée en 2009, qui revendique un concept de coaching original, permettant de suivre un programme personnalisé sur-mesure, journalier et en ligne.

En 2015, le concept se renomme Fizzup et fait son apparition sur Google Playstore et iTunes.

L'application disposerait de plus de 1 000 protocoles d'entraînement, permettant de faire de la musculation au poids du corps, à la maison, et à son rythme.

Face à cela, l'avenir du coach sportif semble assombri.

Pourtant, bon nombre de pratiquants préfèrent encore le lien social qu'apporte la salle de sport.

Besoin d'un professeur de Coach sportif ?

Vous avez aimé l'article ?

0,00/5, 0 votes
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.