En termes de lieu d’enseignement, être enseignant(e) d’économie laisse moins de possibilités qu’un enseignant(e) de français par exemple, qui peut enseigner cette matière très tôt à l’école et qui peut élargir ses horizons en proposant également des cours de FLE, soit de français langue étrangère, dans le but d’enseigner cette langue aux étrangers intéressés. Toutefois, ne vous y trompez pas, être professeur(e) d’économie vous ouvrira de nombreuses portes tout en vous offrant de nombreuses possibilités. Enseigner les sciences économiques est en effet un véritable avantage.

La question est donc : pourquoi vous parler des endroits où il est possible d’enseigner l’économie ? Tout simplement parce que selon le niveau dans lequel vous allez enseigner (degré secondaire II ou degré tertiaire pour la plupart d’entre vous), vos attentes ainsi que celles de vos élèves ne seront pas les mêmes. Cela est normal : un élève qui découvre l’économie dans le degré secondaire II par rapport à un étudiant de master en sciences économiques n’a pas du tout les mêmes ambitions. Idem de votre côté. Nous allons donc voir ensemble plus en détail les différents niveaux auxquels vous êtes susceptible d’enseigner les sciences économiques afin que vous puissiez déterminer ce qui vous plairait le plus.

Les meilleurs professeurs d'Économie disponibles
Martin
4,9
4,9 (16 avis)
Martin
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jonathan
5
5 (17 avis)
Jonathan
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (28 avis)
George
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nicolas
5
5 (9 avis)
Nicolas
90CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lambert
5
5 (13 avis)
Lambert
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marie
5
5 (3 avis)
Marie
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nicolas
5
5 (9 avis)
Nicolas
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ciro
5
5 (21 avis)
Ciro
39CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Martin
4,9
4,9 (16 avis)
Martin
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jonathan
5
5 (17 avis)
Jonathan
45CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (28 avis)
George
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nicolas
5
5 (9 avis)
Nicolas
90CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lambert
5
5 (13 avis)
Lambert
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marie
5
5 (3 avis)
Marie
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nicolas
5
5 (9 avis)
Nicolas
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ciro
5
5 (21 avis)
Ciro
39CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Enseigner l’économie dans le degré secondaire II

jeunes avec leur prof
Les cours d'économie dans le degré secondaire II sont introductifs, mais variés

Pour rappel, afin de pouvoir enseigner l’économie dans le degré secondaire II, vous devez être d’une part titulaire d’un bachelor et d’un master universitaires. D’autre part, vous devez obtenir un diplôme d’enseignement, dont la formation a lieu dans la plupart des cas dans une haute école pédagogique.

Ensuite, il est important de comprendre que dans le degré secondaire II, vous n’êtes pas un simple professeur d’économie. En effet, l’enseignement qui a trait à l’économie est bidisciplinaire. Cela signifie que vous enseignerez à la fois l’économie politique, mais aussi le droit. Il est important de rappeler que le cours d’économie et droit est un enseignement obligatoire, mais qu’il est également proposé en tant qu’enseignement en option spécifique ainsi qu’en option complémentaire pour les élèves les plus intéressés. De fait, en tant qu’enseignement obligatoire en première année, voici les principaux sujets que vous enseignerez à vos élèves :

➜ Economie politique :

  • Notions de base (définition, les besoins, les typologies des biens, les facteurs de production)
  • Le rôle de l’Etat dans l’économie (les systèmes économiques, les finances publiques)
  • La détermination des prix (la loi de l’offre et de la demande, les différentes formes de marché)
  • La croissance économique et ses conséquences sur l’environnement
  • Les dérèglements économiques
  • Les politiques économiques

➜ Droit :

  • Notions de base (sources, domaines de droit, institutions politiques)
  • Le droit des personnes

Comme vous le constater, bien qu’il s’agisse d’une introduction afin d’initier les adolescents aux sciences économiques, les différents sujets abordés sont assez variés.

Concernant les cours d’économie et de droit à option, les thématiques le sont encore plus. Vous allez bien entendu continuer à aborder des sujets relatifs à l’économie politique et au droit, mais également à deux autres thématiques placées à la même importance : la gestion financière et l’économie d’entreprise. D’ailleurs, en économie d’entreprise, vous aurez la chance d’aborder le marketing.

Pour résumer, dans le degré secondaire II, vous allez d’une part enseigner à des classes entières, étant donné que l’économie et le droit sont deux matières constituant un enseignement obligatoire. Il s’agit donc d’une introduction au droit et à l’économie politique, puisque vos élèves n’auront jamais suivi de cours d’économie.

D’autre part, vous dispenserez également vos cours à des élèves vraiment intéressés, étant donné qu’une partie de votre enseignement est destinée à des adolescents qui ont choisi volontairement d’étudier l’économie et le droit en choisissant cette bidiscipline parmi toutes les options qui leur étaient proposées. Cela restera des cours d’introduction, mais les sujets seront vraiment variés et graviteront autour de quatre grandes thématiques : l’économie politique, le droit, la gestion financière et l’économie d’entreprise. Quoi qu'il en soit, n'oubliez pas de prendre suffisamment de renseignements sur le parcours pour devenir professeur(e) d'économie.

Enseigner l’économie dans le degré tertiaire (niveau bachelor)

étudiants sur des marches
En enseignant l'économie en niveau bachelor, vous augmentez le niveau

Si vous désirez enseigner dans le degré tertiaire, un bachelor suivi d’un master en sciences économiques provenant d’une HEU ne suffira pas. Il est indispensable que vous obteniez le titre de « professeur / professeure ». Ce titre s’acquière grâce à votre doctorat. Eh oui : pour devenir professeur-chercheur, détenir un doctorat est indispensable.

Par rapport à des pays comme la France, les doctorants en Suisse bénéficient d’avantages non négligeables, à commencer par une meilleure rémunération. Dans la plupart des cas, le Fonds National Suisse (FNS) vous financera votre thèse et vous pourriez obtenir un contrat de cinq ans en tant que assistant doctorant. Cela signifie que durant cinq ans, vous préparerez votre thèse tout en assistant votre directeur de recherche dans la préparation de ses cours universitaire. Et vous aussi, bien sûr, aurez l’opportunité de dispenser vos premiers cours d’économie en niveau bachelor, et ce, avant même d’avoir soutenu votre thèse.

D’ailleurs, bien que les étudiants ne soient qu’en niveau bachelor, ceux-ci devront effectuer leurs premiers choix d’enseignement à option. Le bachelor en économie et management de l’Université de Genève est d’ailleurs un bon exemple. Après une première année de tronc commun où les élèves découvriront des disciplines variées, ils se doivent de choisir la langue d’enseignement (français ou anglais), ainsi que leur orientation : management ou économie. Dans votre cas, vous pourrez donc enseigner une ou plusieurs disciplines qui à trait à votre projet de recherches et superviser le travail de bachelor d’une partie de vos étudiants. D’ailleurs, les cours peuvent avoir lieu sous forme de :

  • Séminaires
  • Cours magistraux
  • Exercices
  • Travaux pratiques

Bien entendu, il en est de même si vous désirez enseigner dans une HES, qui propose bien souvent des bachelors en économie d’entreprise. Contrairement à l’université qui propose des enseignements plus théoriques, les HES offrent un enseignement professionnalisant qui encourage les étudiants à mettre en pratique leurs connaissances lors de stage. De fait, selon le type d’environnement que vous préférez, enseigner l’économie en niveau bachelor en HEU comme en HES est une expérience très intéressante et gratifiante. D'autre part, n'hésitez pas à vous renseigner plus en profondeur sur les différents diplômes nécessaires afin d'enseigner l'économie.

Enseigner l’économie dans le degré tertiaire (niveau master)

jeunes adultes ensemble
En enseignant l'économie en niveau master, vous aborderez principalement des sujets en lien avec vos travaux de recherches

Vous le savez, vous avez autant la possibilité d’enseigner dans une HEU que dans une HES selon le type de structure que vous préférez. Lorsque vous enseignez en master, vous vous retrouvez avec des étudiants passionnés, qui souhaitent se spécialiser dans un domaine des sciences économiques en particulier. Par exemple :

  • Master en statistique
  • Master en business analytics
  • Master en négoce des matières premières
  • Master en gestion de patrimoine
  • Et encore bien d’autres !

Enseigner l’économie en niveau master sera donc palpitant. Bien qu’en bachelor les étudiants doivent commencer à faire des choix, une partie des enseignements restent généraux. Tout au contraire, le principe d’un master est d’être une spécialisation dans une thématique en particulier. Vous pourrez ainsi y enseigner les sujets dans lesquels vous êtes spécialisé(e) et devenir le directeur de mémoire d’étudiants qui travaillent sur des sujets proches du vôtre. D’autant que, comme vous le savez probablement, un professeur à l’université ou dans une haute école spécialisée ne se contente pas d’enseigner. En collaboration avec ses collègues, il mène également des projets de recherches et publient des articles scientifiques.

D’ailleurs, si vous êtes intéressé(e) par le système économique d’un pays en particulier, l’université ou la HES dans laquelle vous serez professeur-chercheur proposera probablement des partenariats avec des établissements à l’international. Si par exemple vous êtes fasciné(e) par le système économique de la Russie ou de tout autre pays d’ex-URSS, alors la haute école de gestion issue de la He-Arc pourrait grandement vous plaire, étant donné qu’ils sont portés sur ces pays. D’ailleurs, des négociations sont actuellement en cours pour mettre en place une collaboration avec la technical school of innovation AUCA au Kirghizistan.

Et bien sûr, après plusieurs années d’enseignement et de recherches, vous serez vous-même habilité(e) à diriger les projets de thèse de jeunes étudiants. D'autre part, rappelons-le, bien que les salaires de prof d'économie varient, le votre en tant que professeur dans le degré tertiaire fera bien des jaloux !

Donner des cours particuliers d’économie

jeune avec ordi et téléphone
Les cours particuliers d'économie vous laissent un grand nombre de libertés

Les cours particuliers, que cela soit comme travail principal ou bien comme complément de salaire, est assurément la forme d’enseignement qui vous offrira le plus de libertés. Tout d’abord, car vous décidez de tout : le tarif, les horaires ou encore le lieu (en ligne ou en présentiel).

Vous devez simplement faire attention à une seule chose : si vous donnez des cours particuliers de manière récurrente et que votre rémunération commence à s’avérer conséquente, il faudra penser à vous déclarer comme travailleur indépendant. Ne vous inquiétez pas, si parallèlement vous enseignez dans une école gymnasiale ou dans le degré tertiaire, cela ne pose aucun problème. La loi autorise le cumul des deux statuts : salarié et indépendant.

De même, les formalités sont très simples, surtout en comparaison de la France. Si vous n’atteignez pas CHF 100000 de chiffre d’affaires, nul besoin de vous inscrire au registre du commerce et le taux d’imposition est faible. Tout ce que vous avez à faire, c’est de vous enregistrer sur le site de la caisse de compensation de votre canton. Et c’est tout ! Facile, non ?

La conclusion est donc qu'avant de prendre la moindre décision, il est bon que vous vous intéressiez aux différents avantages et inconvénients de devenir professeur(e) d'économie.

 

 

 

 

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

5,00 (1 note(s))
Loading...

Anna

Tel que le Quetzal, ce bel oiseau d'Amérique centrale, je suis là où on ne m'attend pas...