L’enseignement est probablement le métier le plus noble, bien que de plus en plus déprécié. Saviez-vous qu’en Suisse, particulièrement en Suisse alémanique, les jeunes ne s’intéressent plus assez au métier d’enseignant(e), au point que la Confédération s’est retrouvée à la rentrée scolaire de 2019 avec des classes sans enseignants dans le degré primaire ? De fait, des enseignants à la retraite ont été rappelé d’urgence. Mais connaissez-vous au moins le parcours nécessaire pour devenir professeur(e) d'économie ? Bien entendu, cette situation n’est pas due au hasard et si l’enseignement est de moins en moins populaire, ce n’est pas sans raison. En effet, enseigner et transmettre son savoir à la nouvelle génération procure une source de joie intense à tous passionnés.  Toutefois, tout n’est pas rose dans le monde de l’enseignement et il est bon de le rappeler. Cela a pour but non pas de vous décourager du métier de professeur d’économie, mais au contraire de vous encourager à persévérer dans cette voie. En effet, il est bien mieux que vous sachiez en avance les faces cachées de l’enseignement, positives comme négatives, afin que vous soyez préparé(e) au mieux à exercer votre futur métier.

C’est la raison pour laquelle Superprof a décidé de discuter avec vous dans cet article des prérequis, des avantages et des inconvénients du métier de professeur d’économie.

Les meilleurs professeurs d'Économie disponibles
Martin
4,9
4,9 (15 avis)
Martin
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (28 avis)
George
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nicolas
5
5 (9 avis)
Nicolas
90CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jonathan
5
5 (16 avis)
Jonathan
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nicolas
5
5 (9 avis)
Nicolas
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lambert
5
5 (12 avis)
Lambert
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ciro
5
5 (18 avis)
Ciro
39CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marie
5
5 (2 avis)
Marie
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Martin
4,9
4,9 (15 avis)
Martin
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (28 avis)
George
150CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nicolas
5
5 (9 avis)
Nicolas
90CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jonathan
5
5 (16 avis)
Jonathan
50CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nicolas
5
5 (9 avis)
Nicolas
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lambert
5
5 (12 avis)
Lambert
40CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ciro
5
5 (18 avis)
Ciro
39CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
Marie
5
5 (2 avis)
Marie
35CHF
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Les prérequis pour devenir enseignant(e) d’économie

jeunes adultes discutant
Le métier d'enseignant en économie demande quelques prérequis

Cela ne coule pas toujours de source pour tout le monde, mais étant donné que les sciences économiques sont un champ très large regroupant un grand nombre de disciplines, le premier prérequis est la curiosité. Pour devenir professeur d’économie, vous vous devez d’être curieux et de vous intéresser à tout, car l’économie est partout. Sans l’économie, vous ne pouvez pas comprendre votre société et le monde qui vous entoure. De plus, les enjeux économiques sont indissociables des enjeux politiques et sociaux. De fait, cette curiosité vous mènera à un point tout aussi important, la culture générale. En effet, un professeur d’économie se doit d’avoir une large culture générale, de par le lien des sciences économiques avec… tout.

Prenons un exemple qui semble au premier abord n’avoir aucun lien avec l’économie : les sciences des religions. Sauf que voilà, les trois grandes fonctions d’une religion, outre la fonction identitaire, sont les fonctions politique, économique et social. Pour comprendre l’histoire d’une religion, il faut comprendre l’enjeu économique, qu’il s’agisse de guerres de territoires durant les Croisades au Moyen-Age ou bien des djihadistes à l’heure actuelle qui ont soif non pas de religion dont il se serve comme d’un instrument, mais de pouvoir.

D’autre part, et cela vaut particulièrement si vous désirez enseigner l’économie dans le secondaire, vous devez à la fois être une personne patiente et résistante au stress. N’oubliez pas que vous serez en contact avec des jeunes, des adolescents. Selon les classes, certains cours peuvent s’avérer difficile dû au comportement de certains élèves et parfois, de celui des parents qui viennent défendre leur enfant. N’hésitez donc pas à prendre de profondes inspirations et à vous détendre avant d’entrer dans votre classe turbulente. N’oubliez pas : ils sont jeunes, ils vous testent. Poser vos limites dès le début, et petit à petit, ils vous respecteront. Mais pas de panique ! La plupart des jeunes sont adorables, ce type de situation n'est pas spécifiquement représentatif de ce que vous aurez la plupart du temps. D’ailleurs, n’oubliez justement pas que, qu’importe la difficulté que vous pourriez rencontrer dans une classe, vous devez établir de bons contacts avec vos élèves.

adolescente sur son lit
La plupart des élèves adolescents sont adorables, ce qui rendra vos cours d'économie très agréables

Cela nous fait justement arriver au dernier point, la communication. Il est important que les adolescents se sentent en confiance avec vous. Imaginez si vous leur faîtes peur au point qu’ils n’osent pas participer ou poser des questions ? Ce serait contreproductif. Il est important qu’avec votre classe, ce soit bien une ambiance de cours qui règne et non pas de salon de thé, mais que l’ambiance soit suffisamment détendue pour que les élèves apprécient de se rendre à vos cours et participent. A vous de trouver le bon équilibre !

Pour résumer, les prérequis pour devenir enseignant(e) d’économie sont :

  • Une grande curiosité intellectuelle
  • Une solide culture générale
  • La patience
  • La résistance au stress
  • La communication

Bien entendu, si vous devenez professeur(e) dans le degré tertiaire, la situation sera un peu différente en ce qui concerne la patience et la résistance au stress. Vous n’aurez plus des élèves mais bien des étudiants, qui adopteront déjà une posture plus sérieuse et impliquée, étant donné qu’il s’agit du domaine de leur futur métier. D'ailleurs, il est important que vous vous intéressiez aux diplômes pour devenir professeur d'économie, puisque selon où vous enseignerez, les mêmes qualifications de sont pas demandées.

Les avantages à devenir professeur(e) d’économie

magicien sortant une carte
Enseigner l'économie vous apportera de nombreux avantages

Le premier avantage semble évident : vous enseignez un sujet qui vous passionne, ce qui vous fait faire d’une pierre deux coups. En effet, si vous avez décidé de devenir enseignant / enseignante dans le degré secondaire II ou dans le degré tertiaire, d’autant que cela demande des études longues, c’est que vous aimez réellement transmettre vos connaissances et partager votre savoir. D’autre part, c’est bien beau de vouloir enseigner, mais il vous faut choisir une ou deux disciplines. Si vous avez choisi l’économie, c’est que ce sujet vous passionne. Ainsi, vous faîtes de votre métier de professeur d’économie à la fois une vocation et une passion. Dans le monde du travail, c’est le meilleur que l’on puisse vous souhaitez. Aujourd’hui, la plupart des gens ont un travail dont la fonction est alimentaire. Il s’agit de gagner de l’argent pour se nourrir et survivre. Ce n’est pas un travail qui les passionne. Tout au contraire, si votre métier vous fait vibrer, vous avez tout gagner.

Ensuite, et cela rejoint les prérequis concernant la curiosité intellectuelle et la culture générale, avec les sciences économiques, vous serez toujours stimulé(e), vous ne vous ennuierez jamais. En effet, personne ne nait avec une culture générale hors du commun. La culture générale, elle se construit naturellement, car elle est le fruit d’une curiosité constante et inassouvie. L’une des raisons qui fait que vous aimez l’économie, que cela soit conscient ou non, est qu’elle permet de vous stimuler et d’attiser toujours plus votre curiosité inébranlable tant les champs de recherches sont infinis.

Enfin, notamment si vous enseignez dans le degré tertiaire, est que vous pourrez enseigner et poursuivre vos recherches sur des thématiques qui vous plaisent particulièrement, qu’il s’agisse :

  • De la comptabilité
  • Du négoce des matières premières
  • De la corruption
  • De la statistique
  • Du management
  • Et encore bien d’autres !

En effet, n’oubliez pas que contrairement au degré secondaire II où vous avez seulement une fonction d’enseignant(e), dans le degré tertiaire, vous ne portez pas le titre d’enseignant(e). Vous êtes professeur-chercheur. A ce titre, non seulement vous enseignez vos thématiques de prédilections à des étudiants, mais en plus vous poursuivez vos recherches entouré(e) de vos collègues et publié(e) des articles scientifiques. Bien entendu, si vous faîtes de la recherche, alors vous continuer à stimuler votre esprit et votre curiosité. De fait, n'hésitez pas à récupérer des informations concernant les différents endroits où exercer en tant que prof d'économie.

Les inconvénients d’enseigner l’économie

jeu d'échecs
Enseigner l'économie peut amener quelques désagréments

Le premier inconvénient d’enseigner l’économie est la longueur des études. Si vous désirez enseigner dans le degré secondaire II, vous ne pourrez pas vous contenter du bachelor suivi du diplôme de master. Vous devrez en plus obtenir un dernier diplôme d’enseignant tout en effectuant plusieurs stages. Concernant le degré tertiaire, c’est au minimum huit ans d’études qui vous attendent. Il y a bien entendu les cinq premières années pour le bachelor et le master, mais après vous devez rédiger un doctorat. La durée normale d’un doctorat est de trois ans. Toutefois, la Suisse propose régulièrement des contrats d’assistant-doctorant d’une durée de cinq ans. Ainsi, vous préparez votre thèse tout en assistant votre directeur dans ses propres recherches.

D’autre part, il y a la question du salaire. Si vous enseignez dans le degré tertiaire, vous n’avez aucune crainte à avoir. Les salaires sont mirobolants, dignes de la réputation de la Suisse. En revanche, dans le degré secondaire II c’est une autre histoire et cela démarre dès les stages obligatoires. En effet, lors de votre dernière année d’études, pour obtenir votre diplôme d’enseignant, vous devez effectuer plusieurs stages. Or, il est de plus en plus difficile de trouver des stages rémunérés. Et lorsqu’ils le sont, le salaire n’a rien d’extraordinaire. Cette situation a d’ailleurs fait la une de la presse suisse, étant donné que cela a forcé des étudiants à arrêter leurs études, faute de moyens.

D’ailleurs, toujours concernant les salaires, un autre problème se pose. Votre salaire d’enseignant(e) sera géré non pas par la Confédération, mais par le canton dans lequel vous exercerez. Vous commencez à comprendre où nous voulons en venir, votre salaire variera selon le canton où vous exercerez votre métier. Sachez que le canton le plus rémunérateur est celui de Genève, tandis que celui proposant l’un des salaires les plus bas est le Tessin. De fait, pour un poste et des fonctions identiques, ne vous étonnez pas de remarque CHF 1000 de différence salariale entre ces deux cantons.

Pour résumer, le principal point négatif, point qui a d’ailleurs tendance à détourner les jeunes de ce métier, est le bas salaire dans l’enseignement secondaire. Mais ce n’est pas le seul :

  • La longueur des études
  • L’absence ou le bas salaire durant les stages
  • Le salaire pas très élevé (dans l’enseignement secondaire selon le canton)
  • La différence de salaire intercantonal

De fait, vous remarquerez que les principaux points négatifs tournent tout de même autour de la rémunération. Il est donc crucial que vous soyez bien informé(e) en ce qui concerne les conditions de salaire d'un enseignant(e) d'économie.

 

 

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

5,00 (1 note(s))
Loading...

Anna

Tel que le Quetzal, ce bel oiseau d'Amérique centrale, je suis là où on ne m'attend pas...