“Pour devenir habile en quelque profession que ce soit, il faut le concours de la nature, de l'étude et de l'exercice.” Aristote

La maturité est un certificat du degré secondaire II. Elle donne accès au degré tertiaire en préparant aux hautes études universitaires, aux hautes écoles spécialisées ainsi qu’aux écoles supérieures.

Conçue comme une formation intégrée entre le terme de l’enseignement secondaire et des études supérieures, la maturité est le diplôme clef pour les jeunes adultes.

En termes de certification, la Confédération s’est fixé un objectif ambitieux puisqu’elle souhaite que 95% des jeunes de 25 ans aient un titre de secondaire II. En l’occurrence, l’objectif est presque atteint puisqu’en 2017, 91,2% des jeunes ont obtenu leur certification.

Deux données sont à prendre en compte cependant. La première est que les femmes bénéficient d’un taux de réussite légèrement supérieur aux hommes. La seconde est qu’il existe un écart significatif entre les Suisses nés en Suisses et ceux nés à l’étranger. Le taux de certification entre ces deux catégories est de 94,1% pour les premiers et de 76,6% pour les seconds.

Cette distance démontre l’excellence de la formation suisse du degré primaire jusqu’à la préparation aux examens de maturité.

Pour autant, la maturité, qu’elle soit gymnasiale, professionnelle ou spécialisée contraint les élèves à aborder un grand nombre de disciplines. Des sciences humaines aux sciences expérimentales, en passant par les langues étrangères et les mathématiques, il s’agit d’étudier les matières les plus variées.

Si l’option complémentaire et l’option spécifique vous permettent de façonner votre cursus scolaire, des efforts sont à fournir dans les disciplines fondamentales dont certaines peuvent poser problème.

Heureusement, des solutions existent pour se préparer au mieux aux partiels ou à l’examen complet.

Les meilleurs professeurs de Soutien scolaire disponibles
1er cours offert !
Jonathan
5
5 (10 avis)
Jonathan
45CHF
/h
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (26 avis)
George
150CHF
/h
1er cours offert !
Olivier
5
5 (27 avis)
Olivier
100CHF
/h
1er cours offert !
Martin
4,9
4,9 (9 avis)
Martin
40CHF
/h
1er cours offert !
Alexandre
5
5 (11 avis)
Alexandre
29CHF
/h
1er cours offert !
Marie
5
5 (1 avis)
Marie
32CHF
/h
1er cours offert !
Charbel
Charbel
20CHF
/h
1er cours offert !
Sandrine
5
5 (10 avis)
Sandrine
80CHF
/h
1er cours offert !
Jonathan
5
5 (10 avis)
Jonathan
45CHF
/h
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (26 avis)
George
150CHF
/h
1er cours offert !
Olivier
5
5 (27 avis)
Olivier
100CHF
/h
1er cours offert !
Martin
4,9
4,9 (9 avis)
Martin
40CHF
/h
1er cours offert !
Alexandre
5
5 (11 avis)
Alexandre
29CHF
/h
1er cours offert !
Marie
5
5 (1 avis)
Marie
32CHF
/h
1er cours offert !
Charbel
Charbel
20CHF
/h
1er cours offert !
Sandrine
5
5 (10 avis)
Sandrine
80CHF
/h
1er cours offert>

Les conseils pour réviser les examens de maturité

Comment décrocher sa maturité spécialisée ?
Si vous passez l'examen partiel, vous bénéficierez d'une session en hiver et d'une session en été.

Il va de soi qu’un travail assidu est le meilleur moyen d’obtenir la maturité suisse. Néanmoins, les examens sont souvent source de stress et d’appréhension.

Il peut en découler des émotions négatives qui viennent complexifier l’épreuve. Le meilleur moyen d’être prêt, c’est encore de savoir ce qui vous attend.

Obtenir sa maturité gymnasiale à coup sûr

La maturité gymnasiale s’obtient dans une école de maturité, qu’il s’agisse :

  • D’un gymnase ;
  • D’un lycée ;
  • D’un collège.

Les différences cantonales ne se limitent pas qu’au titre des établissements scolaires. La liste des disciplines fondamentales varie également selon les cantons, tout comme les options spécifiques et les options complémentaires.

Consulter les anciennes épreuves

Un bon moyen de savoir ce qui vous attend lors d’un examen partiel de maturité est de consulter la liste des anciennes épreuves.

Une rapide recherche sur Google vous donnera accès à différents documents PDF relatifs à d’anciens sujets d’examens. Si vous désirez quelque chose de plus académique, vous pouvez vous adresser au Secrétariat d’État à la formation, la recherche et l’innovation (SEFRI).

Pour ce faire, rendez-vous sur le site web du SEFRI et remplissez le formulaire de demande d’accès.

Être prêt pour l’examen fédéral

La maturité suisse, ou maturité fédérale, constitue l’équivalent national de la maturité gymnasiale. Non content de donner accès aux universités suisses et internationales, cet examen est accessible aux élèves des écoles privées ainsi qu’aux candidats libres.

Conseils pour les autodidactes

Nul besoin de suivre un cours préparatoire pour passer l’examen de maturité. Chacun peut s’inscrire sans avoir suivi de cursus préalable. Pour les personnes dans ce cas, en l’occurrence des adultes, on parle de candidature en « autodidacte ».

Les programmes et plans d’études relatifs à la maturité fédérale sont inscrits dans deux documents :

  • L’ordonnance sur l’examen suisse de maturité ;
  • Les directives du SEFRI.

Les deux documents se trouvent sur le site du SEFRI, néanmoins cet organisme ne fournit aucune bibliographie officielle.

Le principal défi du candidat autodidacte est d’éprouver sa bonne compréhension des connaissances acquises. Sans l’instruction publique, il ne bénéficie ni de l’aide des professeurs, ni du contrôle continu. Cependant, il existe d’autres moyens pour prendre la mesure de son niveau, comme celle de recourir à des prestataires extérieurs (voir la dernière partie de cet article).

Enfin, le SEFRI encourage vivement les candidats autodidactes à privilégier l’examen partiel à l’examen complet, c’est-à-dire à le passer en deux fois.

Les critères de réussite pour la maturité professionnelle et spécialisée

Comment passer sa maturité avec succès ?
Être autonome dans son apprentissage est un atout majeur pour réussir le jour des examens.

La maturité professionnelle constitue le second pilier du certificat de maturité. Elle donne accès aux hautes écoles spécialisées. Elle associe l’enseignement théorique à l’enseignement pratique par le biais de différentes filières de formation professionnelle.

La maturité spécialisée représente le troisième pilier. Introduite en 2005, elle est accessible après l’obtention du Certificat de culture générale.

Le passage de l’examen passerelle donne aux titulaires de ces deux diplômes l’opportunité d’accéder à toutes les filières d’études universitaires suisses ainsi qu’aux écoles polytechniques.

Optimiser sa préparation à la maturité professionnelle

Il est possible de se présenter à l’examen de maturité professionnelle après être passé par une école privée, ou bien en autodidacte.

Deux autres alternatives sont possibles :

  • Le passer pendant la formation professionnelle initiale (en entreprise ou dans une école de métiers à plein temps, en suivant des cours spécifiques) ;
  • Après avoir obtenu le Certificat fédéral de capacité (CFC) en suivant des cours pour professionnels qualifiés.

Si vous ambitionnez de passer votre maturité professionnelle en autodidacte, il est vivement recommandé de faire appel à des professionnels de l'enseignement de temps à autre, afin de baliser votre parcours scolaire et professionnel.

Pour vous entrainer, des exemples d’examens et des épreuves des années passées sont disponibles sur le site du SEFRI.

Passer l’étape de la maturité spécialisée

La maturité spécialisée est du ressort exclusifs des cantons. Ainsi, les offres diffèrent d’un canton à l’autre.

Comme son nom l’indique, la maturité spécialisée vise à fournir un cursus de formation cohérent autour d’une spécialisation. L’accès à la maturité n’est permis que dans la suite du domaine professionnel abordé au sein de l’école de culture générale

Des écoles de culture générale existent pour les adultes, avec un nombre d’options limité. Comme pour la maturité professionnelle, le meilleur moyen d’optimiser ses chances est de valider ses compétences auprès de pédagogues confirmés.

Comment accroître ses chances d’obtenir son certificat de maturité ?

Comment réussir son examen fédéral de maturité ?
Les services d'un professeur à domicile peuvent constituer une aide précieuse.

Les élèves qui fréquentent des écoles de maturité ou des écoles privées bénéficient d’une formation générale. Ce qui explique leur fort taux de réussite à l’issue des examens.

Les autorités fédérales insistent sur le degré de volonté, de persistance et lucidité requis pour obtenir sa maturité en tant qu’autodidacte. Dès lors, la solution la plus sage consiste à garder une connexion avec le monde scolaire par le biais d’enseignants indépendants.

Une aide pédagogique se conçoit également pour les élèves qui rencontrent des difficultés dans le cadre de leur formation scolaire.

Pour ce faire, il existe différentes solutions répondant chacune à champ de problématiques spécifique.

Les organismes de soutien scolaire

On trouve dans toute la Suisse romande des agences de soutien scolaire. Celles-ci peuvent être classées en plusieurs catégories :

  • Centres de formation ;
  • École de langues ;
  • Répétitoires ;
  • Associations.
  • Agences de cours.

Ces établissements se focalisent sur l’aspect purement scolaire. Autrement dit, elles proposent une aide à la compréhension des cours et exercices abordés dans le cadre du parcours scolaire.

Pour un élève inscrit dans une école de maturité ou une école privée, l’appel à ce type de structure se justifie dès lors que pointe un risque de décrochage par rapport au programme abordé en cours.

Pour les autodidactes, le recours à un organisme de soutien scolaire leur permet de vérifier qu’ils sont sur les bons rails. Sans correction, sans aide et sans regard extérieur les connaissances accumulées peuvent être mal comprises, et donc mal restituées le jour de l'examen.

Les coachs scolaires

Les coachs scolaires sont des pédagogues professionnels. Leur champ d’application correspond au soutien psychologique et à l’encadrement de l’étudiant.

Les prestations fournies par un coach viseront ainsi à travailler sur :

  • La motivation ;
  • Le bilan des connaissances acquises ;
  • Les stratégies d’apprentissage ;
  • Le développement personnel ;
  • la préparation mentale aux examens à venir.

La mission d’un coach consiste à aider l’élève à (re)prendre confiance en lui. Il doit aussi l’aiguiller afin que ce dernier devienne autonome. En somme, le coach doit permettre « d’apprendre à apprendre ».

Ce critère est extrêmement important pour les autodidactes. En effet, une vision tronquée de l’apprentissage consiste à croire qu’il suffit d’accumuler les connaissances pour réussir.

Or, l’examen de maturité ne se résume pas à restituer un savoir acquis, il réclame aussi la restitution d’une méthode. C’est dans ce contexte que l’appel à un coach peut vous permettre de tirer votre épingle du jeu.

Les professeurs particuliers

Les professeurs particuliers sont des enseignants, diplômés ou non, qui viennent vous donner des cours à domicile.

Cette solution est la plus adéquate pour l’étudiant, scolarisé ou autodidacte, qui souhaite bénéficier d’un renfort ponctuel et ciblé sur un domaine particulier. En effet, certains professeurs particuliers sont compétents dans plusieurs domaines, mais la plupart sont spécialisés sur un champ de matières restreint.

De tous les prestataires extérieurs auquel un étudiant peut faire appel, le professeur particulier représente certainement la solution la moins onéreuse.

Par ailleurs, notez que le professeur particulier est flexible par essence. Vous seul définissez le rythme et la fréquence des cours. À titre d’exemple, rien ne vous empêche de vous entrainer aux épreuves de la maturité avec un prof à vos côtés, afin d’avancer en terrain connu le jour de l’examen.

Dotée de la plus vaste communauté professorale au monde, Superprof représente la plus grande plateforme web dédiée à l’aide scolaire, sous toutes ses formes. N'hésitez pas à y chercher le renfort dont vous avez besoin !

Besoin d'un professeur de Soutien scolaire ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Alan, 34 ans. J’aime l’écriture sous toutes ses formes, surtout quand elle informe et permet la transmission du savoir.