“L’étude a cela de bon qu’elle nous délivre du fardeau de notre oisiveté, et qu’elle nous empêche de courir hors de chez nous, pour aller dire et écouter des riens, d’un bout de la ville à l’autre.” Voltaire

Le certificat de maturité est réparti entre la maturité gymnasiale, la maturité spécialisée et la maturité professionnelle. Ces trois piliers représentent la voie d’accès vers les études universitaires ainsi que les hautes écoles spécialisées et hautes écoles pédagogiques.

Entre 2000 et 2017, 40% des jeunes adultes ont obtenu un certificat de maturité. Premier pilier, la maturité gymnasiale représente 21,6% des certificats obtenus contre 15,7% pour la maturité professionnelle. La maturité spécialisée, introduite en 2005, stagne à un taux de 3,1%.

La maturité représente à la fois la richesse et la diversité du système scolaire suisse. Elle se calque sur l’organisation de la Confédération, avec un degré fédéral et cantonal. Par ailleurs, ses critères varient en fonction des exigences de chaque canton.

Ainsi, le nombre d’années à valider à l’issue de la scolarité obligatoire diffère selon le canton. Par ailleurs, certains cantons imposent des branches complémentaires par rapport à celles comprises dans l’examen fédéral.

Bref, vous l’aurez compris, l’examen de la maturité dépend avant tout du plan d’études suivi. Pour autant, ce diplôme n’en demeure pas moins la première étape d’une formation professionnelle qui, à terme, conduira l’étudiant vers le marché de l’emploi.

Pour mettre toutes les chances de son côté, voyons comment se déroulent les différents examens de la maturité!

Les meilleurs professeurs de Soutien scolaire disponibles
1er cours offert !
Jonathan
5
5 (13 avis)
Jonathan
35CHF
/h
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (26 avis)
George
150CHF
/h
1er cours offert !
Martin
4,9
4,9 (9 avis)
Martin
40CHF
/h
1er cours offert !
Olivier
5
5 (27 avis)
Olivier
100CHF
/h
1er cours offert !
Alyssa
5
5 (9 avis)
Alyssa
22CHF
/h
1er cours offert !
Alexandre
5
5 (11 avis)
Alexandre
29CHF
/h
1er cours offert !
Sandrine
5
5 (10 avis)
Sandrine
80CHF
/h
1er cours offert !
Xavier
5
5 (6 avis)
Xavier
30CHF
/h
1er cours offert !
Jonathan
5
5 (13 avis)
Jonathan
35CHF
/h
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (26 avis)
George
150CHF
/h
1er cours offert !
Martin
4,9
4,9 (9 avis)
Martin
40CHF
/h
1er cours offert !
Olivier
5
5 (27 avis)
Olivier
100CHF
/h
1er cours offert !
Alyssa
5
5 (9 avis)
Alyssa
22CHF
/h
1er cours offert !
Alexandre
5
5 (11 avis)
Alexandre
29CHF
/h
1er cours offert !
Sandrine
5
5 (10 avis)
Sandrine
80CHF
/h
1er cours offert !
Xavier
5
5 (6 avis)
Xavier
30CHF
/h
1er cours offert>

Passer l’examen de maturité suisse et gymnasiale

Comment se passe la maturité spécialisée ?
Une organisation méthodique du travail et des révisions est essentiel pour triompher le jour de l'examen.

Les élèves souhaitant poursuivre leurs études au-delà de la scolarité obligatoire s’orientent majoritairement vers le degré secondaire II, c’est-à-dire les écoles de maturité que l’on nomme gymnase, lycée ou collège selon le canton.

L’alternative est de passer la maturité suisse (ou maturité fédérale), notamment si vous êtes issu d’une école privée.

L’examen fédéral

Si la plupart des candidats s’inscrivant à l’examen fédéral sont issus d’une école privée, cet examen permet également l’inscription des adultes, et globalement de tous ceux qui s’inscrivent en autodidacte.

Cet examen est organisé par le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) sous la responsabilité de la Commission suisse de maturité (CSM).

Évidemment, et contrairement à l’examen cantonal, les élèves ne connaissent pas leur professeur. Les notes de l'année ne sont pas prises en compte, quant aux examens ils sont élaborés par une commission indépendante, la Commission suisse de maturité (CSM).

Les épreuves sont constituées de douze disciplines. Dix sont des disciplines fondamentales (incluant un travail de maturité), deux constituent des options complémentaires et spécifiques.

Les dix disciplines fondamentales sont :

  • Langue première (par exemple français pour les Romands) ;
  • Deuxième langue nationale ;
  • Troisième langue (une langue nationale, l’anglais ou une langue ancienne) ;
  • Mathématiques ;
  • Biologie ;
  • Chimie ;
  • Physique ;
  • Histoire ;
  • Géographie ;
  • Arts visuels et/ou musique.

Par ailleurs, notez que tous les élèves suivent obligatoirement un cours d'informatique, un cours d’introduction à l’économie et au droit ainsi que des leçons de sport. En ce qui concerne l’option complémentaire, celle-ci est choisie parmi quatorze groupes de disciplines. L’option spécifique quant à elle est choisie dans un groupe de huit disciplines.

Les sessions d'examens se déroulent dans le cadre de deux sessions de partiels, une en été, l'autre en hiver. Il est aussi possible de passer l'examen complet en une seule fois. Néanmoins cette option est déconseillée par la SEFRI, car très difficile.

L’examen cantonal

Pour celles et ceux qui passent les examens de maturité au sortir d’une école publique, le programme est le même.

Cependant, toutes les disciplines complémentaires et spécifiques ne sont pas représentées dans tous les cantons. L’éventail de matières dépend des matières édictées par le canton.

Par ailleurs, certains cantons imposent des disciplines fondamentales supplémentaires, comme par exemple la philosophie ou la science des religions. Enfin, la plupart des cantons proposent également de suivre une maturité bilingue.

Pour en savoir plus, il convient de se renseigner directement auprès des établissements scolaires qui la proposent.

Les sessions d’examen

Les examens de maturité fédérale sont organisés trois fois l'an par le SEFRI. Ils se déroulent en deux partiels et comprennent des épreuves écrites et orales.

En ce qui concerne les sessions orales, les horaires et listes de passages définitifs sont envoyés aux candidat-e-s entre 5 et 10 jours avant le début de la session. Il n’est pas possible de choisir la date à laquelle se présenter, néanmoins il est possible de sélectionner la session d’été ou d’hiver.

Une demande de passage à une date précise doit faire l’objet d’un courrier adressé à la SEFRI et complété d’un d’une pièce justificative attestant de votre éligibilité à passer l’examen voulu.

Le déroulé de l’examen de maturité professionnelle

Comment se passe la maturité professionnelle ?
Certains cantons donnent accès à une maturité bilingue anglais-français.

La maturité professionnelle est acquise à l’issu d’un apprentissage. Elle est un complément au Certificat fédéral de capacité (CFC). Son but initial est de garantir le haut niveau de culture générale d’un apprenti.

Son essence est d’associer le savoir théorique au savoir pratique, afin que l’étudiant puisse établir un diagnostic tout en apportant une solution concrète. La maturité professionnelle ouvre les portes des hautes écoles spécialisées de la Suisse romande et du territoire helvétique en général.

L’examen de la maturité professionnelle met aux prises avec les cinq orientations (ou filières) de ce pilier. Le contenu est défini par l’orientation et les études supérieures envisagées.

Les orientations en question sont les suivantes :

  • Technique, architecture et sciences de la vie : en complément à une formation professionnelle initiale de type technique ou artisanal
  • Nature, paysage et alimentation : en complément à une formation professionnelle initiale dans le secteur de la nature et de l'environnement
  • Économie et services : en complément à une formation professionnelle initiale dans une entreprise de la branche économie et services ou dans une école de commerce
  • Arts visuels et arts appliqués : en complément à une formation professionnelle initiale dans les professions artistiques ou des arts appliqués
  • Santé et social : en complément à une formation professionnelle initiale dans le domaine socio-sanitaire ou dans les soins du corps.

Comme à chaque fois, notez que toutes les orientations soumises ne sont pas proposées par tous les cantons. Le choix d’une option vous contraint géographiquement au Canton qui la propose.

Les épreuves de la maturité spécialisée

La maturité spécialisée représente le titre pré-académique du degré secondaire II obtenu à l’issue d’une formation en école de culture générale.

Ce pilier, le plus récent des trois, permet aux élèves d’orienter leurs études vers une spécialisation précoce, sans toutefois que le niveau de connaissances et culture générale en pâtisse. À ce titre, elle donne accès à une filière tertiaire, excluant toutefois les écoles supérieures.

La maturité spécialisée constitue la voie royale pour accéder à une haute école spécialisée, laquelle vous est ouverte dans la mesure où votre choix reste cohérent avec le parcours suivi. Par exemple, un individu souhaitant devenir musicien professionnel devra suivre la formation musicale proposée dans le Canton de Vaud ou le Canton de Genève avant d’intégrer une haute école de musique.

Par ailleurs, n’oubliez pas que l’admission en maturité spécialisée dépend de la réussite du cursus « culture générale ». Pour le dire autrement, la spécialisation intervient après la validation du cursus « culture générale ».

Pour les écoles de culture générale, les orientations disponibles sont les suivantes :

  • Arts visuels ;
  • Musique ;
  • Sport ;
  • Pédagogique ;
  • Travail social ;
  • Théâtre ;
  • Communication-information ;
  • Santé.

Certaines écoles proposent un cursus bilingue et offrent à leurs élèves l’opportunité de préparer des certificats de langue étrangère, notamment le First Certificate in English et le Goethe-Zertifikat.

Par la suite, le cursus de maturité spécialisée vous proposera, selon l’orientation choisie, d’alterner entre les cours théoriques et les stages professionnels en rapport avec la voie empruntée. De plus, les élèves doivent réaliser un travail de maturité spécialisée dans le domaine professionnel choisi et le défendre oralement ou par écrit.

Après obtention de la maturité spécialisée, les titulaires ayant réussi l’examen passerelle peuvent rattraper l’enseignement général s’ils le souhaitent. Toutes les filières des hautes écoles universitaires et hautes écoles pédagogiques leur seront ouvertes.

L’examen de maturité gymnasiale pour adultes

Comment se passe l'examen de maturité ?
Les mathématiques constituent une discipline fondamentale incontournable.

Comme il a été mentionné plus haut, les adultes ont également la possibilité de passer les examens de maturité, en dépit de leur âge et de leur parcours scolaire antérieur.

Au-delà de l’examen passé « en autodidacte », les adultes peuvent reprendre une formation gymnasiale dans une école de maturité conçue à cet effet. Ces écoles peuvent être publiques ou privées.

Comme pour les jeunes, les adultes passant l’examen au sein d’une école publique sont notés tout au long de la formation, sachant que ces notes sont prises en compte au moment de l’examen.

Ce système a pour mérite de mesurer le niveau du candidat par le biais d’une auto-évaluation permanente, facilitant ainsi sa préparation à l’examen. Ce dernier, là encore, est organisé par le corps professoral.

Cependant, certaines écoles préparant à la maturité n’ont pas l’autorisation pour organiser les examens. Les adultes étudiant dans ces écoles doivent donc passer l’examen fédéral auprès de la CSM.

La durée de formation en école gymnasiale pour adultes varie selon les cantons, allant de trois à cinq ans. Elle propose les modules suivants :

  • Enseignement à plein temps ;
  • Enseignement à temps partiel ;
  • Enseignement à distance ;
  • Apprentissage en autodidacte.

En choisissant cette dernière option vous aurez directement affaire à la CSM. Les candidats se préparant de façon autonome doivent indiquer les domaines de spécialisation préparés et déposer leur travail de maturité durant l’inscription.

Cette solution permet à l’étudiant préparant ses examens de gérer son temps et son rythme travail en toute liberté. Évidemment, la réussite finale dépend des résultats obtenus durant les sessions d’examen puisque les notes préalables ne sont pas prises en compte dans l’examen fédéral.

Désormais, vous savez tout ce qu’il y a à savoir sur le déroulé des examens de maturité. Travail et détermination vous mèneront jusqu’à la réussite finale !

Besoin d'un professeur de Soutien scolaire ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Alan, 34 ans. J’aime l’écriture sous toutes ses formes, surtout quand elle informe et permet la transmission du savoir.