“L’essence des mathématiques, c’est la liberté.” Georg Cantor

La Suisse est le pays d’Europe où les élèves sont les plus performants en maths d’après les classements PISA (Programme International pour le Suivi des Acquis des Élèves).

Ce résultat flatteur entre cependant en contradiction avec une donnée plus récente : un tiers des scolarisés en Suisse n’ont pas le niveau de base de leur niveau d’enseignement.

En effet, d’après le test national organisé par la Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique, seuls 62% des élèves disposent des connaissances de base en mathématiques. Ce résultat est d’autant plus surprenant que les maths constituent le noyau dur de l’enseignement dans la Confédération.

Il est à noter toutefois que les cantons romands obtiennent de meilleurs résultats que les cantons alémaniques. Un constat peut être dû à la politique d’harmonisation cantonale de l’enseignement promu depuis ces dernières années en Suisse romande.

De fait, les mathématiques sont enseignées dès le cycle primaire, puis durant le degré secondaire jusqu’aux différents examens de maturité où les maths comptent parmi les disciplines fondamentales.

Les maths représentent une science un peu particulière dans la mesure où elles consistent surtout en un jeu de l’esprit où la rigueur et la logique jouent un grand rôle. Si certains y excellent, ses secrets paraissent hermétiques pour beaucoup d’élèves.

Pour autant, il est impossible de faire l’impasse sur les maths pour espérer décrocher son certificat de maturité. Les maths importent trop. Aussi, pour se présenter sereinement à l’épreuve, le mieux est encore de savoir ce qui vous attend.

Voyons ensemble comment se déroulent les épreuves de maths lors des examens officiels de maturité suisse et professionnelle.

Les meilleurs professeurs de Maths disponibles
1er cours offert !
Pierre-olivier
5
5 (12 avis)
Pierre-olivier
50CHF
/h
1er cours offert !
Flo
5
5 (27 avis)
Flo
80CHF
/h
1er cours offert !
Olivier
5
5 (35 avis)
Olivier
100CHF
/h
1er cours offert !
Ugo
4,9
4,9 (21 avis)
Ugo
70CHF
/h
1er cours offert !
Jayro
4,8
4,8 (6 avis)
Jayro
25CHF
/h
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (32 avis)
George
150CHF
/h
1er cours offert !
Guillaume
5
5 (11 avis)
Guillaume
50CHF
/h
1er cours offert !
Sean
5
5 (16 avis)
Sean
80CHF
/h
1er cours offert !
Pierre-olivier
5
5 (12 avis)
Pierre-olivier
50CHF
/h
1er cours offert !
Flo
5
5 (27 avis)
Flo
80CHF
/h
1er cours offert !
Olivier
5
5 (35 avis)
Olivier
100CHF
/h
1er cours offert !
Ugo
4,9
4,9 (21 avis)
Ugo
70CHF
/h
1er cours offert !
Jayro
4,8
4,8 (6 avis)
Jayro
25CHF
/h
1er cours offert !
George
4,9
4,9 (32 avis)
George
150CHF
/h
1er cours offert !
Guillaume
5
5 (11 avis)
Guillaume
50CHF
/h
1er cours offert !
Sean
5
5 (16 avis)
Sean
80CHF
/h
1er cours offert>

L’épreuve de mathématiques à l’examen de maturité

Comment se passe l'épreuve de maths de maturité ?
L'obtention de la maturité vous ouvrira les potes études supérieures et du marché de l'emploi en Suisse.

La maturité gymnasiale donne accès aux études supérieures et notamment aux universités suisses. Son équivalent fédéral est la maturité suisse.

Cette dernière permet d’accéder aux écoles universitaires de l’étranger. En outre, elle est ouverte aux étudiants des écoles privées ainsi qu’aux candidats autodidactes n’ayant pas fréquenté d’écoles de maturité.

L’examen de maturité gymnasiale et maturité suisse

L’enseignement des mathématiques en Suisse permet d’obtenir un large panel de méthodes, de raisonnements et de structures. Ceux-ci s’expriment à travers des connaissances théoriques et des aptitudes à les employer à bon escient.

Les aptitudes en question sont les suivantes :

  • L’aisance dans l’utilisation de l’outil mathématique ;
  • La maîtrise des règles mathématiques et la capacité de raisonnement logique ;
  • Les facultés à imaginer des situations géométriques ;
  • La méthode d’application des mathématiques à des problématiques données ;
  • La capacité d’exposer et de discuter ;
  • La capacité à porter un jugement critique et établir des analogies.

Les autorités pédagogiques insistent sur l’importance de l’effort, de la persévérance et de l’autonomie dans le travail. Autant de qualités requises durant la scolarité obligatoire pour être performant en maths.

Les sessions de partiels de mathématiques donnent lieu à un examen oral et une épreuve écrite.

L’examen écrit

L’épreuve écrite de maths dure 4 heures.

Elle propose des problèmes obligatoires mais aussi des problèmes au choix. Le document d’examen remis au candidat précise les modalités nécessaires pour obtenir la note maximale.

Parmi les différents outils autorisés on compte :

  • La calculatrice de poche ;
  • Les recueils de formules ;
  • Les tables numériques.

Attention toutefois, les ouvrages ne doivent pas être annotés. Les précisions liées aux documents autorisés sont publiés sur le site internet du Secrétariat d’État à la formation, la recherche et l’innovation (SEFRI).

Des critères d’exigence distincts séparent le niveau de compétence normal et le niveau de compétence supérieur.

L’épreuve orale

Les oraux de mathématiques durent 15 minutes.

Ils sont consacrés au développement d’un sujet choisi par l’examinateur. Ce dernier peut diriger l’entretien en fonction des différents points présents dans le programme.

Il est à noter que l’examen se fait sans temps de préparation et qu’aucun matériel n’est requis ou autorisé.

Les critères d’évaluation

Bien que les mathématiques soient la langue des chiffres, la qualité d’expression constitue un critère important dans l’évaluation du candidat. Ainsi ce dernier devra faire montre :

  • D’une qualité d’expression claire avec l’emploi d’un vocabulaire mathématique précis ;
  • D’un discours bien structuré de l’exposition jusqu’à la démonstration ;
  • De réactions adaptées aux remarques et interventions de l’examinateur ;
  • De respect vis-à-vis des consignes.

En ce qui concerne les connaissances pures, les critères d’évaluation sont les suivants :

  • La connaissance des conventions, des concepts et de tout ce qui est inhérent à la méthodologie des mathématiques ;
  • La capacité d’identifier des données, des problèmes et de leur apporter une solution ;
  • La méthode et l’exactitude du raisonnement mathématique ;
  • L’exactitude des calculs arithmétiques.

D’une manière générale, l’évaluation porte sur l’autonomie démontrée par l’élève dans l’identification d’une problématique et dans la recherche de solutions adaptées.

En outre, il doit être capable d’expliquer étape par étape le processus de réflexion, du raisonnement jusqu’à la résolution, dans un langage clair et adapté aux processus en vigueur dans le champ mathématique.

L’option spécifique Physique et applications de mathématiques

Comme son nom l’indique, cette option spécifique comprend deux domaines, à savoir la physique et les applications mathématiques.

L’examen relatif à ces deux domaines est basé sur un programme qui inclut :

  • La physique discipline fondamentale ;
  • Les mathématiques niveau supérieur.

Les objectifs de l’examen

La partie physique consiste en une acquisition des bases théoriques liées à l’application de méthodes mathématiques pour résoudre des problèmes physiques.

La partie liée à l’application mathématique vise à mettre à profit l’acquisition de différentes théoriques mathématiques dans différents domaines. Ce qui consiste notamment à expliquer et appliquer différentes méthodes mathématiques, maîtriser l’outil statistique et apprécier les limites d’un modèle mathématique dans la description de la réalité.

L’épreuve écrite

L’épreuve écrite dure 3 heures.

Elle est divisée en deux avec notamment :

  • Deux heures pour la partie Application des mathématiques ;
  • Une heure pour la partie Physique.

Les points sont répartis entre 2/3 pour la partie maths et 1/3 pour la partie physique. L’élève a droit aux tables numériques, aux recueils de formules et à la calculatrice de poche.

L’épreuve orale

L’épreuve orale dure 15 minutes et porte sur le domaine Physique. Un temps de préparation de 15 minutes est octroyé.

L’épreuve est basée sur un des deux chapitres indiqués par le candidat lors de l’inscription. Le candidat doit en outre intégrer les remarques de l’examinateur et y répondre au mieux.

Les critères d’évaluation

L’élève est jugé sur son assimilation de la théorie mathématique, de sa méthodologie, mais aussi en fonction de la qualité de sa réflexion.

Son aptitude à mener un raisonnement justifié et la clarté de son énonciation sont également des critères prépondérants à sa réussite, tant pour l’examen écrit que pour l’examen oral.

L’option complémentaire Applications des mathématiques

L’option complémentaire d’Application des mathématiques consiste à acquérir les fondements théoriques de différentes méthodes mathématiques et d’illustrer leur application concrète.

Cela passe par un examen oral de 15 minutes durant lequel le candidat se rapporte à l’un des deux chapitres choisis par lui lors de son inscription.

Les questions de l’examen peuvent concerner les problématiques du quotidien et requérir de la documentation supplémentaire. L’usage des recueils de formules et de la calculatrice de poche est permis.

L’examen de mathématiques de la maturité professionnelle

Comment se déroule l'épreuve de maths à l'examen de maturité ?
Être attentif en cours et travaille à domicile sont des recettes classiques mais imparables pour être à niveau le jour de l'examen.

La maturité professionnelle s’effectue après l’acquisition du Certificat fédéral de capacité (CFC). Elle associe le savoir théorique à l’expérience professionnelle, par le moyen d’un apprentissage pratique qui permet à l’élève d’accéder aux hautes écoles professionnelles.

Les élèves titulaires d’une maturité professionnelle peuvent, s’ils le souhaitent, passer l’examen complémentaire, aussi appelé « la passerelle ». Celle-ci permet à l’élève de rattraper la formation générale et d’accéder à toutes les filières générales des écoles supérieures, ainsi qu’à polytechnique.

Les maths comptent parmi les disciplines fondamentales de la branche professionnelle du certificat de maturité.

L’épreuve de maths de la maturité professionnelle

L’examen de mathématiques a lieu dans le cadre de la première session de partiels. Les dates sont communiquées au plus tard le 1er décembre de l’année précédente sur le site du SEFRI. Le délai d’inscription est fixé au 1er février de l’année de l’examen.

Il est important de noter que l’examen et son niveau d’exigences diffèrent selon l’orientation choisie et le domaine d’études HES lié à la profession déterminée par le CFC.

Dans toutes les orientations il s’agit d’un examen écrit. Il vise à vérifier l’acquisition des connaissances étudiées parmi les multiples domaines de formation.

Technique, architecture et sciences de la vie

Il s'agira ici d'un examen en deux parties :

  • Première partie : 6 exercices sans moyen auxiliaire, 75 minutes ;
  • Seconde partie : 4 exercices avec moyens auxiliaires, 75 minutes.

Économie et services

L’examen comprend 8 exercices qui doivent être résolus en 120 minutes avec l’aide de moyens auxiliaires.

Santé et social

Là encore 8 exercices qui sont à résoudre en l’espace de 120 minutes avec moyens auxiliaires, lesquels comprennent une calculatrice et les formulaires nécessaires.

Nature, paysage et alimentation

Un examen en deux parties établi de la manière suivante :

  • 6 exercices sans moyen auxiliaire pour une durée de 60 minutes ;
  • 4 exercices avec moyens auxiliaires pour une durée de 60 minutes.

Arts visuels et Arts appliqués

Ici il s’agit de 8 exercices à accomplir avec moyens auxiliaires sur une durée totale de 120 minutes.

Les critères d’évaluation dans toutes les orientations sont basés sur la résolution d’exercices, à l’aide d’un raisonnement détaillé et justifié, étape par étape.

Le but est de vérifier l’acquisition des connaissances mathématiques et l’invocation des protocoles de résolution cohérents avec l’énoncé.

Les mathématiques en maturité spécialisée

Quelles sont les épreuves de l'examen de maths de maturité ?
Un environnement de travail serein et confortable est essentiel à la qualité des révisions.

La maturité spécialisée fait suite à l’obtention du Certificat de culture générale au sein d’une école de culture générale.

Cette formation permet à l’élève d’intégrer par la suite une haute école professionnelle ou une haute école spécialisée en lien avec la formation professionnelle suivie jusque-là.

Les mathématiques constituent une discipline obligatoire pour l’acquisition du certificat de culture générale. En ce qui concerne la maturité spécialisée, les orientations concernées sont les suivantes :

  • Santé
  • Travail social ;
  • Pédagogie.

En ce qui concerne l’orientation Pédagogie, les élèves bénéficient de cours de maths durant toute l’année. Les notes acquises servent à l’évaluation finale, mais les élèves doivent également passer un examen. Cet examen est réparti entre écrit (120 minutes) et oral (15 minutes).

Peu importe le pilier de maturité choisi, les mathématiques constituent une épreuve incontournable. Vous voilà désormais averti de ce qui vous attend lors des différents examens de maturité !

Besoin d'un professeur de Maths ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Alan, 34 ans. J’aime l’écriture sous toutes ses formes, surtout quand elle informe et permet la transmission du savoir.