« La valeur d'une éducation universitaire n'est pas l'apprentissage de nombreux faits, mais l'entraînement de l'esprit à penser. » Albert Einstein

La langue allemande domine la Suisse dans la mesure où elle constitue la langue maternelle de 63% de la population. S’en suivent le français, à 23%, et l’italien à 8%.

La quatrième langue la plus parlée n’est pas une langue nationale, puisqu’il s’agit de l’anglais, parlé par 5% des habitants du pays. Il existe donc une forte communauté anglophone sur le territoire de la Confédération, pour autant, l’anglais représente également une langue d’échange entre Suisse romande et Suisse alémanique, du moins en milieu professionnel.

Le fait est que l’anglais s’est imposé de très loin comme la langue universelle. Outre les nombreux pays anglophones issus de l’empire colonial britannique, l’anglais bénéfice du tremplin des États-Unis et de son abondante production musicale et cinématographique.

Par ailleurs, la langue anglaise, comparée aux autres, est relativement simple à apprendre. Cependant, il y a une différence notable entre parler anglais et le baragouiner.

Sur 100 pays classés par Education First, la Suisse arrive à la 19ème position des pays où les habitants maîtrisent le mieux la langue anglaise. Le classement n’est pas mauvais, mais il est cependant en recul entre les années 2018 et 2019. Le fait est que les Suisses ne pratiquent pas assez l’anglais en dehors du cadre scolaire.

Pour autant, la réussite scolaire en anglais est impérative, notamment pour décrocher son certificat de maturité. En effet, qu’il s’agisse de maturité gymnasiale, de maturité professionnelle ou de maturité spécialisée, l’anglais figure parmi les disciplines fondamentales.

Bref, pour mettre toutes les chances de votre côté lors de l’examen de maturité, il convient de bien se préparer à l’épreuve.

Les meilleurs professeurs d'Anglais disponibles
1er cours offert !
Rebecca
4,9
4,9 (23 avis)
Rebecca
55CHF
/h
1er cours offert !
Monica
4,9
4,9 (19 avis)
Monica
60CHF
/h
1er cours offert !
Alessio
5
5 (19 avis)
Alessio
50CHF
/h
1er cours offert !
Jonathan
5
5 (15 avis)
Jonathan
40CHF
/h
1er cours offert !
Annaya
5
5 (11 avis)
Annaya
45CHF
/h
1er cours offert !
Margot
5
5 (21 avis)
Margot
150CHF
/h
1er cours offert !
Katy
5
5 (11 avis)
Katy
100CHF
/h
1er cours offert !
Jessica
4,9
4,9 (10 avis)
Jessica
30CHF
/h
1er cours offert !
Rebecca
4,9
4,9 (23 avis)
Rebecca
55CHF
/h
1er cours offert !
Monica
4,9
4,9 (19 avis)
Monica
60CHF
/h
1er cours offert !
Alessio
5
5 (19 avis)
Alessio
50CHF
/h
1er cours offert !
Jonathan
5
5 (15 avis)
Jonathan
40CHF
/h
1er cours offert !
Annaya
5
5 (11 avis)
Annaya
45CHF
/h
1er cours offert !
Margot
5
5 (21 avis)
Margot
150CHF
/h
1er cours offert !
Katy
5
5 (11 avis)
Katy
100CHF
/h
1er cours offert !
Jessica
4,9
4,9 (10 avis)
Jessica
30CHF
/h
1er cours offert>

Créer un environnement d’immersion anglophone

Londres est une destination accessible et idéale pour perfectionner son anglais.

Les examens de maturité consistent à passer l’épreuve d’anglais dans le cadre d’un examen partiel. Pour la maturité suisse, ou maturité fédérale, il est possible de passer l’examen en une fois. Cependant la Commission suisse qui en a la charge déconseille cette solution.

En ce qui concerne l’anglais, en discipline fondamentale comme en option spécifique, les élèves devront passer un examen oral et un examen écrit.

Ces épreuves sont bien évidemment une source de stress, notamment l’examen oral. Comme il a été précisé dès l’introduction, les Suisses ne pratiquent guère la langue anglaise en dehors du cadre scolaire. Ainsi, les élèves des écoles de maturité doivent absolument profiter de la moindre occasion pour s’exercer dans la langue de Shakespeare.

L’immersion à l’étranger

Pour s’immerger à l’étranger, le moyen le plus simple est de recourir à un séjour linguistique dans un pays anglophone.

La pratique intensive de l’anglais, jour et nuit, au contact d’individus s’exprimant dans leur langue maternelle est un véritable accélérateur et fera de l’anglais une deuxième langue naturelle pour vous.

Pour bénéficier d’un tel séjour sans vider votre portefeuille en logements Airbnb, il existe plusieurs solutions parmi lesquelles :

  • La maturité bilingue anglais-français proposée par plusieurs cantons qui permet d’étudier durant une année dans un lycée britannique ;
  • Recourir à un échange au pair ;
  • Faire appel aux services d’une agence de langues et/ou de séjours linguistiques.

Le séjour linguistique requiert évidemment des aménagements en termes d’emploi du temps. Il est cependant une ressource intéressante pour les candidats autodidactes à l’examen fédéral.

En effet, les autodidactes qui ne bénéficient pas de cours préparatoires à la maturité suisse ont tout intérêt à trouver un moyen de s’exercer, car dans une langue étrangère l’étude ne suffit pas sans la pratique.

L’immersion en Suisse

Pour des raisons pratiques ou financières il n’est pas permis à tous de partir hors des frontières helvètes.

Fort heureusement, il est possible de pratiquer la langue anglaise sans franchir les limites du canton. Pour ce faire il existe plusieurs solutions comme par exemple :

  • Lire la presse internationale anglophone ;
  • Consulter des sites web en version anglaise (par exemple Wikipédia) ;
  • Écouter de la musique en lisant les paroles (le site « lyrics genius » est une référence en la matière) ;
  • Regarder une série en VO ;
  • Faire de même si vous jouez aux jeux vidéo.

Quand on y prête attention, il existe une multitude d’occasions durant lesquelles on peut s'exercer en anglais.

Ces opportunités ne doivent pas être négligées car elles vous aideront durant votre enseignement secondaire et même au-delà, pour la formation professionnelle.

Pratiquer l'anglais à l’oral

L’entrainement à l’oral est le point le plus négligé durant l’apprentissage de l’anglais. Le fait est que vivre dans un environnement francophone n’aide pas vraiment à progresser.

Pour autant, la prononciation, l’éloquence et la faculté à trouver ses mots sont les critères sur lesquels les élèves sont jugés durant les examens fédéraux ou cantonaux. Or, ces aptitudes ne peuvent se travailler que par la pratique.

Différentes astuces vous permettent néanmoins d’utiliser l’anglais dans un cadre extérieur à celui des études. Parmi les trucs à retenir il y a :

  • S’entrainer seul, devant son miroir ou bien en s’enregistrant ;
  • Fréquenter des étrangers, si possibles anglophones (pourquoi pas en allant voir un match de foot ou de rugby dans un pub ?) ;
  • Réviser à plusieurs, afin de pouvoir être repris sur ses défauts de prononciation ;
  • Chanter ses morceaux préférés, une option toutefois difficile à suivre pour les candidats les plus timides.

Compléter son apprentissage par des cours d’anglais

Comment préparer son épreuve d'anglais de maturité ?
L'anglais est une des langues officielles de l'Inde, ce qui fait de ce pays le plus grand pays anglophone au monde.

La préparation aux examens requiert parfois un accompagnement supplémentaire au contenu dispensé par l’instruction publique.

Ce besoin doit être identifié au plus vite, lorsque le niveau de langue de l’élève se trouve inférieur au rythme impulsé en classe. Dans ce cas, il convient d'opter pour un rattrapage sans tarder.

Prendre des cours en ligne

Une option envisageable est de suivre des cours en ligne afin de bénéficier d’une assistance virtuelle dans le cadre de ses révisions. Parmi les (très) nombreuses offres pour apprendre l’anglais en ligne depuis chez soi on répertorie par exemple :

  • Wall Street English ;
  • L’École-Club Migros (via son module online) ;
  • Babbel ;
  • Education First.

Se faire aider par un coach

Les coachs scolaires apportent une assistance un peu particulière dans la mesure où ils se spécialisent dans l’aide à l’apprentissage.

Pour l’élève, il ne s’agit pas tant de lui faire réviser ses leçons que de l’aider à apprendre par le biais d’une méthode. En outre, le coach opère un travail psychologique qui aide l’apprenant à reprendre confiance en lui et à gérer le stress.

Ce facteur est important pour certains. En effet, les études secondaires sont l’ultime épreuve avant les études universitaires. Les examens officiels peuvent être intimidant et d’aucuns perdent leurs moyens, en dépit de leurs compétences de base.

Si vous craignez que le stress ne soit un obstacle à votre certificat de fin d’études, le coach scolaire est sans doute l’assistant qu’il vous faut.

Prendre quelques cours avec un professeur particulier

Le niveau d’anglais requis à la sortie de l’examen de maturité fédérale correspond à une maîtrise avancée, selon les critères du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Il est donc attendu de l’élève des qualités élevées en termes d’expression écrite, d’expression orale et en compréhension de la langue. Les cours fournis dans les gymnases ou les écoles privées bénéficient donc d’un niveau élevé pouvant entrainer le décrochage de certains élèves.

Des cours de préparation en anglais à domicile sont alors le meilleur moyen d’y remédier. Ils permettent de se présenter sereinement à l’examen, sans qu’aucune impasse ne soit faite sur un élément intégré au programme d’anglais.

On trouve des professeurs particuliers sur des plateformes web dédiées aux cours particuliers. Parmi l’ensemble des sites disponibles sur internet, Superprof bénéficie de la plus grande communauté professorale au monde.

Se préparer en anglais selon l’examen de maturité choisi

Comment être prêt pour l'épreuve d'anglais de l'examen fédéral ?
Avec ses pubs et son ambiance unique, Dublin vous mettra dans une atmosphère anglophone où l'accent et le phrasé diffèrent de Londres.

Plusieurs voies mènent du degré secondaire au degré tertiaire. La maturité gymnasiale ouvre les portes des universités suisses et des écoles polytechniques fédérales.

Son équivalent fédéral, la maturité suisse, donne accès aux écoles universitaires de l’étranger.

La maturité professionnelle permet l’accès aux hautes écoles spécialisées. La maturité professionnelle, tout comme la maturité spécialisée, permet d’accéder aux hautes écoles pédagogiques et polytechniques, à l’issue d’un examen complémentaire : la passerelle.

Peu importe la scolarité choisie, l’anglais constitue une étape inévitable dans l’obtention d’un certificat fédéral.

La maturité gymnasiale

La maturité gymnasiale, ou maturité cantonale, demande aux élèves d’attester d’un niveau équivalent à C1 pour l’écoute et la lecture, et B2 pour l’expression orale, écrite ainsi que l’entrée dans une conversation.

Ces niveaux inhérents au CECRL préparent l’élève à des études supérieures durant lesquelles il risque de se confronter à nouveau à la langue anglaise.

La maturité suisse

Les exigences pour l’examen fédéral sont les mêmes que pour l’examen cantonal. Si les gymnases, collèges ou lycées sont aussi ouverts aux adultes, plusieurs choisissent la candidature en autodidacte.

Cependant, lorsque l’on révise seul, il existe parfois un écart assez fort entre le niveau que l’on croit avoir et celui que l’on a réellement. Pour éviter les mauvaises surprises, il est vivement conseillé à celles et ceux qui révisent en solo d’éprouver leurs connaissances et leur méthode d’apprentissage auprès d’un pédagogue professionnel.

La maturité professionnelle

À l’issue du certificat fédéral de capacité, la maturité professionnelle permet à l’élève d’effectuer un premier pas vers le marché de l’emploi, par l’acquisition d’un savoir technique.

Néanmoins le savoir théorique (voire pratique) n’est pas ignoré. Au sortir de la maturité professionnelle, l’élève devra attester d’un niveau B2. Autrement dit, il devra être autonome en langue anglaise.

La maturité spécialisée

L’anglais au niveau B2 est requis pour accéder aux filières pédagogie et communication et information. L'acquisition d'un certificat niveau B2 est attendu pour intégrer ces formations durant lesquels des cours anglais migros sont prodigués. L'élève qui en sort certifié atteste logiquement d'un niveau C1.

La maturité représente à la fois une formation préparatoire aux hautes études et un examen d’entrée vers les écoles supérieures.

Dans ce parcours scolaire comme plus tard dans la vie professionnelle, l’anglais est une clef de la réussite. Donnez-vous toutes les chances de réussir !

Besoin d'un professeur d'Anglais ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Alan, 34 ans. J’aime l’écriture sous toutes ses formes, surtout quand elle informe et permet la transmission du savoir.