Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Voici notre présentation des danses espagnoles pour guider vos choix

De Yann, publié le 21/06/2018 Blog > Art et Loisirs > Danse > Quelle Danse Espagnole Pratiquer ?

« La nouveauté, c’est la sensibilité de l’artiste. » – Azorin

L’Espagne est l’une des destinations préférées de nos compatriotes ! Soleil, chaleur, fête, bonne humeur, tapas mais aussi musique et danseurs de flamenco : un florilège de sensations vibrantes attend ses hôtes au pays du soleil.

La péninsule ibérique est devenue le deuxième pays le plus visité du monde en 2017, avec 82 millions de visiteurs, derrière la France.

Pourtant, sans même sortir des frontières françaises, l’on peut dès aujourd’hui s’initier à la culture hispanique et s’y plonger en immersion via les cours de langue et de danses espagnoles. Le tout reste bien entendu de trouver le style qui convient le mieux selon ses attentes de danseur débutant ou non !

Voici notre tour d’horizon de cet art muy caliente !

Quels sont les styles de danses espagnoles ?

Les danses espagnoles sont notamment reconnues pour la pluralité de leurs styles qui peuvent plaire à tous les goûts artistiques !

Comment apprendre les pas de danse espagnols ? Catalogne, Castille, Andalousie … : chaque région espagnole possède une ou plusieurs danses qui lui sont propres.

D’une façon générale, les danseurs venus d’Espagne expliquent qu’il n’existe pas un genre unique de danse espagnole, mais plutôt une multitude de variantes. Peu importe le style préféré de l’élève, ce dernier pourra prendre part à cette culture d’expression artistique célébrée dans le monde entier.

Voici une liste non-exhaustive des styles de danses espagnoles les plus populaires :

  • Les danses basques,
  • La danse flamenco,
  • Les sevillanas,
  • La muiñeira,
  • La jota,
  • La danse classique espagnole,
  • Le ballet espagnol,
  • Les danses folkloriques espagnoles,
  • La danse des castagnettes,
  • Le paso doble,
  • Le boléro,
  • La danse sardana,
  • La danse muñeira,
  • Le fandango,
  • Le zapateando.

Le futur danseur ou la future danseuse peut également apprendre des danses traditionnelles originaires de certaines régions d’Espagne : la danse Jota Aragonesa du Nord de l’Espagne, la Sevillana de la région de Séville ou encore la danse Zambra de Grenade, en Andalousie.

Attention à ne pas confondre les danses espagnoles et les danses latines !

En effet, les danses latines tiennent leurs origines des pays hispanophones latino-américains.

Nous pouvons par exemple citer la salsa cubaine (découvrez ici les cours de salsa Paris) ou encore le tango argentin dansé, ou encore la cumbia colombienne.

Etudier les danses espagnoles d’Espagne et d’Amérique Latine, cela permet donc à la fois d’en savoir davantage sur la musique méditerranéenne, mais aussi d’intégrer quelques pas de danse répandus dans certaines danses d’Amérique latine.

Car évidemment, en raison du passé colonial liant l’Espagne au continent latino-américain, l’histoire culturelle de l’Espagne est faite de nombreux échanges et emprunts aux traditions des pays hispanophones.

L’élève doit, pour choisir son style de danse, prendre en compte ses attentes de danseur. Tandis qu’un danseur cherchant à développer sa sensualité pourra se tourner vers le flamenco, un autre désirant mettre à profit ses talents de musicien optera pour la danse des castagnettes.

Bref, en ce qui concerne les danses espagnoles, l’étudiant aura un large panel qui s’offrira à lui !

Aux Etats-Unis, vous aurez le choix entre la danse country et la danse madison. En France, on prend plutôt des cours de modern jazz ou des cours de danse classique : l’éventail des possibilités en danses espagnoles semble donc plus large.

Les danses espagnoles : histoire et origines

Pays d’arts et de culture, l’Espagne possède, comme la France, une histoire infiniment riche !

La péninsule ibérique est en effet un creuset de cultures et d’influences différentes qui se sont succédées au gré des millénaires, du Paléolithique à nos jours en passant par les Celtes, les Romains, les Normands, les Wisigoths, les Maures et les Arabes ou les peuples d’Amérique Latine.

Il en résulte une mosaïque très large d’influences et de cultures parfois aux antipodes qui, avec le temps, se sont entremêlées et constituent les pièces maîtresses de la culture espagnole. Autant dire que l’histoire de la danse en Espagne remonte à des temps très anciens.

Quels sont les endroits où trouver un professeur de danses espagnoles ? Les danses espagnoles se pratiquent dès le plus jeune âge et sont idéales pour prendre goût à cet art si particulier !

Se pencher sur l’apprentissage d’une danse espagnole, c’est indubitablement se renseigner sur les origines de cette danse et donc l’histoire espagnole.

Certaines danses, plus traditionnelles, ont été et restent aujourd’hui pratiquées par des catégories sociales bien distinctes. D’autres, plus populaires, s’adressent à tous les âges et à tous les niveaux.

En effet, les pratiques culturelles reflètent également la distribution variables des statuts sociaux : un fils d’ouvriers ou d’agriculteurs étant doté de capitaux symboliques (capital économique, social et culturel d’un individu) plus faibles que ceux d’un fils de cadres et professions intellectuelles supérieures, il en résulte une pratique différente de la danse selon le statut social.

En effet, les classes aisées auront une propension plus importante à pratiquer la danse que les classes défavorisées (ou désargentées) : se payer des cours de danse coûte cher pour un ménage dont l’intégralité du revenu suffit à peine à subvenir aux besoins primaires.

La danse est une activité se situant entre la performance corporelle en tant que pratique sportive et l’expression artistique (pas, gestes et mouvements).

Paradoxalement, si les cours de danse à domicile sont aujourd’hui l’apanage des ménages plutôt aisés (on rappelle que payer 30 € de l’heure pour apprendre une danse espagnole demeure un luxe lorsque l’on travaille à temps partiel subi, rémunéré au salaire minimum), la plupart des danses espagnoles ont émergé sous l’impulsion des classes populaires.

Flamenco, fandango, boléro, etc., proviennent toutes de milieux autrefois marginalisés voire stigmatisés par le corps social, pointés du doigt par la noblesse féodale.

La danse est un médium d’expression corporelle et de communication depuis la genèse de l’Humanité. En Espagne, les première danses sont apparues pour commémorer les combats de guerriers valeureux ou bien pour honorer la ou les divinités.

Durant tout le Moyen-Âge, les danses rituelles se répandent dans toutes les régions d’Espagne, puis se démodent sous l’effet de danses plus joyeuses et moins codées, plus libres.

La Renaissance – et la Reconquista en Espagne – contribuèrent à diffuser les danses traditionnelles, populaires et folkloriques partout en Europe : le développement des échanges économiques et socio-culturels fit évoluer les anciennes danses vers l’émergence de danses nouvelles, héritées de mœurs d’autres régions ou peuples.

C’est au 15ème siècle que la plupart des régions espagnoles commencèrent à créer leurs propres styles de danse : rien qu’à cette époque, on comptait en Catalogne plus de 200 styles de danse différents !

Au 18ème siècle, sous la période des rois bourbons, la culture espagnole commença à se propager dans le monde et les danseurs hispaniques purent enfin faire reconnaître leurs talents artistiques.

Plus tard, ce sont les gitans, implantés en Andalousie, qui développèrent le style de danse espagnol le plus célèbre au monde : le flamenco.

La danse espagnole connut cependant un frein à son évolution à l’arrivée du dictateur Franco, qui avait interdit à l’époque toutes les pratiques de culture régionale (musique, danse, langues, etc.).

Fort heureusement, aujourd’hui, les Espagnols sont libres de pouvoir pratiquer cet art comme bon leur semble !

Les danses espagnoles et les danses latines sont particulièrement populaires au 21ème siècle, notamment grâce à l’émergence de la pop latine. Avant de se lancer, il faudra donc penser à jeter un œil sur les origines et les évolutions de tel ou tel style de danse espagnole pour réellement s’imprégner de la culture hispanique !

La danse africaine vous propulsera vers une culture tout aussi riche.

Pourquoi pratiquer une danse espagnole ?

Faire de la danse folklorique, de la danse de salon, apprendre une danse sévillane avec des claquettes ou faire du ballet classique ou encore du jazz, a tout d’abord de multiples bienfaits, et une excellente influence sur le corps humain.

Faire de la danse espagnole, un antidote aux maladies ! Avant, j’étais raide comme un clou. Grâce aux cours de flamenco, regardez ce que je peux faire !

Danser permet d’améliorer le retour sanguin dans les veines et augmente les capacités respiratoires de 10 %.

Pratiquer la danse permet également une meilleure motricité et favorise la concentration (car le cerveau est, par la respiration, mieux irrigué). Sur le plan psychologique, la danse aide à retrouver une meilleure confiance en soi et agit comme un anti-stress puissant.

En sus, elle libère la créativité du danseur et permet de « se lâcher » pour perfectionner ses mouvements, se laisser aller à l’improvisation même en respectant les pas codés d’une chorégraphie.

Aussi, toute danse comporte une dimension émotionnelle forte : à l’instar du tango argentin par exemple, où l’on exprime et exalte des sentiments – la nostalgie d’une époque surannée, le désir charnel d’un être aimé, l’amour impossible, etc. -, les mouvements du corps traduisent l’indicible, ce qui ne peut être dit par la parole.

La mise au contact avec son ou sa partenaire induite par la danse contribue à éliminer la peur de l’autre et permet ainsi de surmonter les éventuels complexes que l’on peut avoir avec son corps. En outre, la danse aide à mieux s’aimer, à vivre avec son corps et non le considérant comme une contrainte quotidienne.

Avant-dernier avantage à pratiquer une danse espagnole : les mouvements physiques et la technique qui sont requis permettent aussi de se muscler et de perdre du poids, du moins de brûler des calories et d’affiner ses muscles : un point point pour les personnes sédentaires ou en surpoids.

Enfin, pratiquer une danse espagnole oeuvre à conférer un goût pour la démonstration scénique, on n’a plus peur de se produire en spectacle devant des spectateurs : c’est l’un des meilleurs remparts contre la timidité.

Choisir une danse espagnole selon le type d’enseignement

Les écoles et associations de danses espagnoles

Pour apprendre à danser comme les Espagnols, rien ne vaut un cours de danse professionnel !

Apprendre à danser au pied de la Garonne : le rêve ! Toulouse : la ville la plus ibérique de l’Hexagone, lieu rêvé pour faire du flamenco.

En passant par une école de danse agréée par la fédération française de danse, les élèves participent à des cours encadrés par des professeurs espagnols possédant un diplôme d’enseignement.

Les élèves peuvent aussi faire le choix de passer par une association de danse espagnole !

Dans la joie et la bonne humeur, les associations accueillent aussi bien enfants qu’adultes, quels que soient leurs niveaux : c’est donc la structure idéale pour faire de la danse en couple ou en famille.

Il est néanmoins conseillé d’avoir un niveau débutant pour suivre ces cours, les associations permettant avant tout un éveil musical basique.

Voici quelques écoles et associations françaises proposant des cours de danses espagnoles :

  • Academia Flamenca à Limoges,
  • Académie Temps Danse à Rouen,
  • Arte Espagnol à Béziers,
  • Ecole de danse Josette Gérard à Paris,
  • Association Talia à Bayonne,
  • Association Paris Flamenco pour prendre des cours de danse Paris,
  • Ass la Timbamania à Chambéry,
  • Virevolte Danse à Aix-en-Provence,
  • La Fabrica Flamenca, à Toulouse
  • Danza Flemanca à Tarbes,
  • Arte Flamenco à Grenoble.

(Découvrez aussi où prendre des cours de danse Toulouse et cours de danse Bordeaux !)

Naturellement, la majorité des écoles et associations espagnoles se trouvent dans le Sud de la France, grâce à la proximité avec les cultures méditerranéennes. Pour trouver des cours en école, il faudra également habiter une grande métropole : seules très peu d’associations de danses espagnoles s’implantent en campagne.

Les cours particuliers de danses espagnoles

Avoir un prof de flamenco ou de tango rien que pour soi, c’est le rêve des futurs danseurs espagnols !

Pour trouver un chorégraphe maîtrisant les pas de danse espagnols, les futurs apprenants utilisent, en général, le bouche-à-oreille ou passent par les petites annonces de professeurs de danse dans les centres de danse.

Néanmoins, il reste possible de trouver un chorégraphe adapté à ses attentes grâce aux petites annonces en ligne.

Ici, l’élève peut accéder à un large panel de professeurs et peut même prendre un cours d’essai d’initiation à la danse pour tester les différents styles espagnols. Qui plus est, les danseurs résidant à l’autre bout de la France peuvent passer les cours de danse en ligne via l’enseignement sur Skype.

Sur Superprof, le cours de flamenco coûte en moyenne 30 € par heure de leçon !

Prix, style de danse, niveau enseigné : autant de critères à prendre en compte lors de sa recherche de professeur sur Superprof !

Que ce soit en danses espagnoles ou en danse orientale, le professeur est important.

Choisir son type de danse espagnole selon ses goûts musicaux

Comment s'initier à la danse espagnole en ligne ? Et si l’on prenait quelques cours de guitare de flamenco pour pouvoir danser sur ses propres compositions ?

Les musiques de flamenco

Etant à la base une danse gitane, le flamenco démontre ses origines via sa musique si particulière. A la guitare, le musicien de flamenco joue sur un tempo rapide et saccadé qui coïncide avec les pas de danse de la danseuse.

Découvrez les chansons les plus populaires du style flamenco :

  • « Entre dos aguas » (rumba) de Paco de Lucia,
  • « Para ayudarme a llorar » de Antonio Mairena,
  • « Juncales » de Niño Ricardo,
  • « Tanguillo » de El Niño de Almadén,
  • « Que lastima de gitana » de Beni de Cadiz,
  • « Tiene mi niña un balcon » de Manolos Vargas,
  • « Sin cédula ni licencia » de Pericón De Cádiz,
  • « Tientos » de Aurelio Sellés de Cádiz,
  • « No hables mal de nadie » de Tio Gregorio el Borrico,
  • « Alegria » de Ramón Montoya,
  • « En un verde prado » de Rafael Romero,
  • « Me valgo de mi saber » de La Perla de Cadiz.

Et pourquoi ne pas prendre des cours de guitarra flamenca pour améliorer sa musicalité, jouer avec un Sévillan ou pratiquer librement une danse festive ?

Pourquoi ne pas prendre en parallèle des cours d’espagnol ? Apprendre l’espagnol permettra, en sus d’apprendre la musique espagnole, de chanter sur tous types de danse.

Les musiques de paso doble

Jouée durant les spectacles de danse de la corrida, la musique de paso doble est particulièrement entraînante et énergique.

La plupart du temps, les professeurs de danse utilisent des enregistrements de morceaux populaires, mais il peut arriver, dans les compétitions de danse par exemple, que les troupes de danseurs fassent appel à des orchestres en « live ».

Voici quelques chansons mythiques de la danse paso doble :

  • « Marcha a la manoleria » de F.A. Barbieri,
  • « Currito de la Macarena » de Fernandez,
  • « La belle Signorine » de Max Elloy,
  • « Ole Torero » de Luis Mariano,
  • « Montevideo » de Rina Ketty,
  • « Muchacha » de Rose Avril,
  • « Un Pasodoble por favor » de Mika Wolkan,
  • « Brisas del Moncayo » d’Abel Moreno,
  • « En er mundo » de Juan Quintero Munoz,
  • « Maestranza Sevillana » de Pedro Morales Munoz.

N’hésitez pas à faire un petit tour d’horizon des différentes musiques selon le style de danse espagnole.

En effet, le choix de la musique est crucial pour pouvoir réussir ses cours de danse : une bonne chanson aura tendance à motiver l’élève et à le faire progresser plus rapidement !

Plutôt fan de musique celtique ? Il faudra se tourner vers les danses irlandaises.

Le matériel à utiliser pour la danse espagnole

Enfin, pour devenir danseuse de flamenco, danseur de fandango, se faire plaisir à la milonga (tango) ou tout simplement mieux se sentir dans son corps, il faut également acquérir le matériel demandé par le professeur !

Comment s'habiller pour une leçon de paso doble ? Les danseuses de flamenco attachent généralement leurs cheveux en une queue de cheval basse.

La danse espagnole met avant tout l’accent sur la beauté des gestes et sur l’esthétique des danseurs : contrairement à la danse modern jazz ou à la danse sportive, il faudra ici acquérir un matériel bien spécifique, et parfois assez coûteux.

En ce qui concerne la danse flamenco, les femmes ont le choix entre porter une jupe ample, composée d’ornements en bas, et un haut léger, souvent en dentelle, ou directement un costume espagnol complet.

Les couleurs doivent être rouges et noires et les chaussures à talons noires sont attachés sur le devant par une lanière.

Les femmes peuvent également acheter des accessoires tels que des fleurs sévilla, des châles ou des éventails !

Pour le paso doble, les vêtements sont assez similaires. Les hommes, eux, doivent porter un ensemble noir confortable ainsi que des chaussures à semelle dure.

Il arrive que les écoles de danse fournissent elles-mêmes le matériel nécessaire, mais rien ne vaut son propre équipement pour pouvoir réviser entre deux cours !

Alors, à robes rouges et vos chaussures noires : réveillez votre sensualité grâce à la danse espagnole !

Tout comme pour la danse bollywood, certains accessoires font partie intégrante de l’art.

Découvrez enfin où prendre des cours de zumba en ligne !

Apprendre la danse et l’espagnol en Espagne ?

La langue espagnole est, rien que dans sa prononciation et son lexique, un idiome qui chante et qui respire le soleil. Si l’on ajoute à cela quelques pas de danse sur de la musique ibérique, on étudie la culture espagnole dans son ensemble.

Etudier la langue espagnole et ses danses : une immersion parfaite. Mérida, en Estrémadure : découvrir le passé romain tout en apprenant à danser, 22 siècles de culture et d’histoire.

Fasciné(e) par l’Espagne, sa langue et ses danses traditionnelles ? Pourquoi ne pas faire un séjour linguistique à Séville, en Estrémadure, en Galice, en Castille-et-Léon ou à Valencia ?

Du sud de l’Espagne – l’Andalousie – à l’Aragon ou la Galice, il existe une pléthore de centres de formation et d’écoles où apprendre à la fois la langue espagnole et les danses ibériques.

Voici notre présentation de ceux-ci.

Estudio Hipanico

Deux villes espagnoles abritent cette école de langue et de danse en Espagne : Marbella et Grenade, toutes deux en Andalousie.

C’est l’occasion de cuire sous le soleil andalou tout en apprenant le flamenco : 20 cours d’espagnol par semaine associés à 6 ou 8 cours de flamenco espagnol par semaine.

De quoi revenir bilingue en France en sachant danser le compas et la cadence andalouse. Profitez-en ensuite pour devenir guitariste de flamenco et l’on aura la totale !

Enforex

Avec Enforex, il est possible de prendre des cours de danse espagnole et de langue dans cinq villes d’Espagne : Séville, Marbella, Malaga, Grenade et Madrid.

Les écoles se situent donc majoritairement en Andalousie et proposent des cours de salsa et/ou de flamenco en plus des leçons d’espagnol.

L’offre de formation propose jusqu’à 8 cours de danse par semaine, l’après-midi ou le soir chaque semaine, pour tous niveaux et d’une durée de 55 minutes.

AIL Madrid

Voici un organisateur de séjours linguistiques dont on parle peu et pourtant, il concentre cours de langue espagnole et cours de danse espagnole.

 Les danses latines enseignées sont la salsa, le tango, le flamenco et les sevillanas, avec une offre de formation intensive répartie comme suit :

  • 20 cours par semaine correspondant aux niveaux du cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) de A1 à C2,
  • 5 cours par semaine de danses espagnoles et latines : flamenco, salsa, sevillanas, tango mais aussi bachata, la samba, la rumba, cha-cha-cha et merengue.

Ces cours tous niveaux s’adaptent en plus à tous, adultes et enfants.

Comment choisir son professeur de danse espagnole ?

Pas envie d’apprendre à la salle de danse avec d’autres personnes, à horaires fixes et contraignantes ? On vous comprend un peu…

Choisir un enseignant à domicile ou un cours en école ? Une heure de RER pour aller au cours de flamenco, c’est contraignant !

A cette alternative, figure évidemment le cours particulier à domicile de danse. On reçoit son prof, ou l’on va à son domicile pour un apprentissage accéléré.

Il n’y a pas que des professeurs de danse espagnole sur Superprof. Néanmoins, ils sont 1 380 de nos professeurs à donner des cours de danse.

Comme pour les cours de langue ou de musique, un certain nombre de critères doivent être retenus pour choisir son professeur :

  • Le tarif horaire : autour de 30 €,
  • Le lieu des cours,
  • La spécialité du professeur de danse : flamenco, tango, salsa, bachata, etc.,
  • Le public cible : enfants, adolescents, adultes,
  • Le type de musique : qui danserait sur du Jul ou du Johnny Halliday… ?,
  • Le contenu des cours : perfectionner les mouvements ou s’initier, apprendre la technique, la rythmique, etc.

On enfile un nouveau costume de danse, un justaucorps et des chaussures de flamenco et c’est parti ! A vos pas, transfert de poids du corps et déhanchés !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar